Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 07:55

...

L'oreille assise à côté de la musique, sourit,

chacun défile en ronde, en gesticulant mains et pieds comme la prof de gym,

cette heure et demi, un plaisir bon,

il en est de leurs bons voeux souriants, de leurs belles volontés de faire au mieux,

de leurs cadeaux de Noël qu'ils me confient dans le creux de l'oreille,

 

de la joie, de la belle humeur,

le corps se laisse séduire et se dodeline,

en bonheurs d'être avec eux,

 

le jeune homme autiste, mon fils,

fait de son mieux, attentif, détendu,

et quand la vie offre des douceurs, c'est immense, vraiment!

Repost 0
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 15:34

...

 

 

Ma  Vie, tu m'as fait peur,

si fort de peur de tant,

le  mois de Novembre,

TELLEMENT,

A le voir *perdre sa tête,

mon fils autiste,

à imaginer le pire du non retour,

de tout ce temps partagé, sué, pleuré, agi,

pour rien,

pour sa case du presque départ,

 

sans rien savoir encore,

que le zona, l'avait mis,

*hors état, électrisé, violent, agressif,

 

j'ai eu peur,

oui,

si peur,

 

car sur ce chemin en vécu d'autisme,

à travailler sans cesse pour le voir progresser,

à imaginer que peut être le ESAT SACAT

puis peut être aussi le Foyer d'Hébergement,

et se voir se dessiner le pire,

le médical, l'enfermement dans le cas où cet état s'installait,

l'asile psychiatrique,

dans le cas où la tête perdue reste morte

 

cela prend toute la tête d'une mère,

pour penser limiter les plus pires encore,

 

puis, le revoir devenu LUI POUR SON MEILLEUR POSSIBLE,

si la vie elle veut bien,

 

il fallait bien cette tasse de thé, ces endives du Nord,

pour réchauffer tout mon être,

 

à la femme se vivre,

 

pour la re-serrer la vie,

au plus près, au plus vrai,

au plus fort de fort, en corps,

 

encore,

 

de naissance en naissance,

quand la vie donne à vivre,

de la vie,

tout simplement *levivre,

 

son état d'être,

dans le désir pur,

qui traverse le temps,

ô temps!

Repost 0
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 13:09

...

Les mains se poumonnent à mettre en scène des roses abricots dans le grand vase,

puis elles s'agitent à nettoyer des moules, cela sent bon,

 

la table se met, parure son aise, toute sa vie,

 

enfin de vie.

Repost 0
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 11:13

...

De la douceur en soirée, beaucoup de paix ce matin,

 

quand la vie en autisme, se vit dans ses sens apaisés,

 

c'est immense, c'est de la vie tout simplement,

 

qui étonne de se donner Ô temps!

 

Alors les doigts joyeux calmes de tapoter ces mots:

 

*Aucune lutte n'est vaine dans son déterminé,

 

à se contenter d'avancer pour le meilleur se vivre,

 

jour après jour, sans cap unique à viser,

 

mais bien plus à réadapter sans cesse les marges de manoeuvres,

 

mais bien plus à tenter oser se vivre apaisé pour garder son vital précieux de vie,

 

pour l'autre, pour soi,

 

que cela en devient une merveille, d'Aujourd'hui, au fil du temps,

 

une belle histoire que je n'en reviens pas de la vivre,

 

je l'aime mon travail de vie, quand le jeu de la vie si grave,

 

ouvre des lumières, des ouvertures, des légèretés en sautillis que j'aime,

 

Ô mais que oui, que j'aime,

 

en tout Là,

 

Là!

Repost 0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 20:38

...

Ce soir, il reste dans dedans, les traces du soleil,

du gazon caressé comme à chaque saison,

cela sent bon la vie, de la vie, pure de vie,

et comme c'est étrange d'avoir pensé si fort,

être au Printemps, tellement,

c'est pourtant cet hiver, celui ci, celui là,

et quand il offre la paix, la lumière, et la vie,

l'Hiver est habillé des habits du Printemps,

 

son coeur est un joyau serti de bel amour.

 

 

 

 

Repost 0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 14:22

...

Comme c'est bon ce goût de Printemps,

les feuilles se laissent balayer, il fait soleil ses dix degrés, comme c'est bon,

 

la main s'agite à redresser une tige, à amasser des feuilles autour du rosier,

l'Hiver ne fait que commencer et pourtant,

 

comme c'est généreux,

 

de se vivre de ses deux L,

 

la Lenteur dans la Lumière,

 

le ciel d'Ouest est haut, dégagé, des bleus,

et cela serre de bien être après une semaine de purée de pois gris foncé, au Nord.

 

C'est une chance d'habiter, Ici, et de se souffler son petit coeur tout tranquillement,

 

le bouc, les oiseaux, délicent l'oreille qui s'envole et se danse.

Repost 0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 13:22

...

Un jour de reprise, de redémarrage, de nouvel élan, d'angoisses à dépasser vers devant,

Ici,

cela n'a pas le goût d'un trois Janvier, mais juste la saveur d'un jour après un temps de vacances,

 

en décalage, tellement,

avec ce temps de travail-loisirs, quatre jours par semaine,

un lever à 7H,

fini le temps de la lenteur, de se laisse aller à son rythme,

 

au jeune homme autiste de bientôt vingt quatre ans!

 

Alors, il fallait s'y attendre, sans que je m'y prépare, chaque jour vit son jour à se découvrir, vraiment, dans l'instant de le vivre, ou de le survivre!

 

Dans les temps, en bas, il termine trois petites canettes de coca de 10cl, mais ce n'est pas permis, l'oubli de les enlever!

une telle belle habitude de me vivre sans efforts à faire....

 

puis, il voit, huit yaourts, il veut en manger quatre, la paix s'en tremble ses murs, car je ne le laisse pas faire, déterminée à ne pas accepter cette telle quantité, des cris très forts, il ferme une porte violemment, en forte colère, l'oubli d'avoir laissé juste deux yaourts se paie en écoutilles...

 

CELA DURE PLUS DE CINQ MINUTES!

 

puis le voilà qui déjeune....calmé....en décision de ne manger aucun yaourth, SE LIMITER EST IMPOSSIBLE POUR LUI, ce matin,

ce temps d'angoisses de redémarrage, de non routine zen des vacances,

ce départ avec une telle difficulté pour lui d'arrêter de faire couler l'eau après le rincage de la brosse à dents...

 

mais comme repartir du bon pied est essentiel, ma détermination est forte, ferme, SAUTILLANTE et arrive à se faire entendre. Ouf!

 

Quand la Toto remonte sa pente, elle entre dans le super, son panier, des poireaux une soupe à la bouche, des pommes une compote, l'envie de remuer ses doigts, de remplir le cerveau de belles odeurs de vie, un oignon de jacinthe qui s'ouvrira....

 

Alors cela va, comme cela va, TANT EST DERRIERE, SA VOIE!

 

A ne pas oublier, ce jour, le premier enfant né, il y a vingt sept ans...et le jour d'avant laisse des traces, et le jour J aussi, le lendemain est moins net,

mais ce magique Jour est préservé, en joie telle, en émotions, tellement,

 

c'est si incroyable, L' HISTOIRE DE LA VIE!

Repost 0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 11:31

...

La Toto, dévale le coteau et déjà elle s'exclame, c'est beau c'est bon tellement toute cette vie, Ici!

Elle tourne la place, se garer un dimanche a son excès de zèle, le bourg se vit son plein,

le sac d'osier se sort, la petite épicerie, des mots glissés tous doux, c'est si dur pour son lui quand l'hyper il se gave,

des sautillis envols vers la boucherie son ventre ouvert, il fait ses cinq degrés, et c'est doux sans gantés les doigts qui volent libres,

 

des pas de danse, des mots partagés, encore de la Vie, cela roucoule dedans,

 

le Nord est tout là haut, ses coeurs chauds en dedans, chacun est dans sa vie dans ce moment présent,

 

c'est Ici que je vis,

 

ce petit bourg de Loire Atlantique, tendresses, paix, souvenirs doux rubannés dans des coffres aux merveilles, le dur est tout derrière, rangé , plié, classé,

 

chaque jour suit son jour,

 

pour le bien bel se vivre, à fleur de peau sa vie,

à aimer, partager, gazouiller mille éclats de jolies perles vives,

 

j'aime cette destinée qui me comble de VIE!

 

à aimer au plus près,

 

comme j'aime aimer LA VIE!

Repost 0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 11:28

...

Et ses perles d'endives

Au Nord gratin de grand-mère

C'est le goût de la bonne chair

Des mijotés de Vie

En gourmande mon corps

C'est bon la faim de Vie

A vous aimer mon temps

Dans ses délices Tellement

 

 

Repost 0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 08:20

...

 

 

Se siroter son thé

ses infusions de VIE

pour parfumer son être

parfums belles odeurs

Partager de son humble

son petit jour de VIE

son instant en nectar

quand il offre la VIE

Rêver rêver ensemble

marcher main dans la main

se serrer de nos chauds

tous ses précieux

douceurs

plus rudes

la vie tout simplement

que nous confie

 

 

LA VIE!

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.