Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 11:17

...

C'est bon de renaître à la vie d'être son simple!

Comme c'est bon!

Tout simplement toucher à soi sans dépasser ses limites!

Repost 0
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 10:54

...

La distance me fait du bien, comme elle doit lui faire du bien au jeune homme autiste.

Une nuit en foyer d'hébergement hier soir, la première,

 

c'est une mise en bouche,

 

puisque hier s'est vu posé le bloc évier, le toilette, dans la lancée de bien trop de trop de tête, le cerveau avait cette envie de se lâcher prise,

sur tout, après,

 

et une mise en bouche,

 

puisque demain après midi, on se vit quatre heures,

 

le vrai break, la vraie coupure,

même si il est déjà, tellement, là, dans la vie pleine retrouvée,

 

la vraie libération, la belle échappée sera à partir de demain soir pour une semaine,

de tête libérée, totalement,

 

le petit être n'est que douceurs, la paix retrouvée en cerveau,

le pêtage grave de tête juste stoppé à temps, par ce repos de vie pleine,

c'est bon,

 

la vie c'est pour se vivre, non?

 

Et quand tous les faits obligés de vie, les incontournables indigestes souvent, ont permis ce cap qui se vise, se précise, se met en place,

 

dans sa tête, de autiste considéré adulte,

dans ma tête, de mère d'Humaine,

 

c'est bon,

comme c'est bon,

 

c'est son bon d'archi bon,

de ressentir cette délivrance,

 

cette vie qui se parcourt ma veine,

ma chance de vie d'avoir tenu,

dans un parcours aussi archi douloureux,

 

l'amour est un cadeau du ciel,

mais comme il peut être dur parfois souvent,

de vivre des amours fous,

 

au dessus de toute raison,

dans les extrémités de soi,

à se vivre d'aimer,

à travers, au delà,

 

la vie pleine dedans,

qui élixir son nectar,

comme breuvage si bon,

 

dans son brin d'herbe,

sa caresse, la main,

celui qu'on aime,

le coeur sa fleur,

la paix, l'amour,

 

mon émotion,

 

c'est une mise en bouche et une mise en bouche en faim de vie!

Repost 0
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 10:45

...

Vital s'la couler douce

Sa fleur de peau son temps

Vagabondages en ciel

Douceurs en pieds posés

La vie cette magique

Quand elle se donne ses tendres

 

Le coeur palpite doux

Il s'envole se duvets

Eternel amoureux

Ses petits froufrous s'être

 

Repost 0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 15:01

...

Les sandales

d'intérieur,

rangées

leur froid,

des mules

aux papillons,

libérés

leur doux. 

.

Repost 0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 08:43

...

L'ombre d'aile m'aime, se relève ma douce,

redécouverte précieuse du bon son de la vie,

 

ces trois mois de rentrée, un tel chemin,

d e r  r i è r e,

encore de vital lourd de faire,

laissent un si beau parfum,

 

dans l'odeur d'Aujourd'hui,

 

 

car en autisme, vraiment,

les perceptions du monde,

sont tellement singulières,

 

mon souffle,

 

ma délivrance,

 

mon aération,

 

ma libération,

 

en confiance,

 

mon Aujourd'hui.

 

 

 

Repost 0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 06:34

...

Les nerfs se délient pour leur plus vif plaisir, les noeuds qui se dénouent leur estomac ne semble pas trop laisser de petits bobos,

la respiration revient assez vite,

c'est qu'il était encore temps de humer l'air de ses douceurs, pour juste *levivre, son moment,

 

l'air se radoucit,

la chaussée est humide,

 

on a été épargné de neige, ici,

et cela a aidé à traverser sa chaussée libre,

dans les temps difficiles,

qui sont déjà derrière,

sur le chemin passé,

 

à devant,

Aujourd'hui est,

de si belle grâce,

dans l'ondulation douce du temps qui passe.

Repost 0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 06:28

...

La réalité est toute simple en se contentant de respirer.

Le pas descend le petit escalier de bois, sans tensions,

sans pressions, sans speed de tête,

il traverse le séjour,

 

le petit pot de lait se repose,

ses tiges d'oeillets épanouis,

 

le moulin à café s'ouvre, ses arômes,

un filtre, le glouglou,

des aisances de bien être, la paix,

pas d'accompagnement pour favoriser le meilleur chez le jeune homme autiste,

juste le lâcher prise,

 

c'est bon,

c'est grand,

c'est simple,

c'est surprenant.

 

 

Repost 0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 06:24

...

Le temps qui me retrouve, sans me retrouver dans le tant,

mais juste dans l'instant libéré,

cela a ce goût d'étrange, de surprenant,

c'est qu'on en oublie presque ce qu'est

*levivre

tout simplement,

son instant

 

quand un tel raz de marée à traverser en autisme à se vivre,

pour qu'il vive pour son meilleur, ces dernières semaines,

tempête de virus de zona, ô rage d'adolescence du devenir son grand,

 

le temps libéré fait du bien,

il pleut ses perles de gaz rare,

c'est tellement précieux, la vie,

 

tellement.

Repost 0
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 17:58

...

Dans le petit pot de lait,

blanc,

les courtes tiges des oeillets,

saumons, roses et blancs,

 

au centre de la table,

posée dans ce séjour,

le petit lieu de vie,

prend sa respiration,

le bois chantonne d'hiver,

 

comme c'est bon.

Repost 0
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 17:53

...

L'air de son pur

Sent bon le gai

Quel son chemin

Qui est derrière

La pause ses sens

Libération

 

Elle fait du bien

Où elle se veine

De ses bleus doux

Tout est si simple

Et respirer

Prend tout l'espace

 

Sans oublier

L'essence d'aimer

 

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.