Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 11:56

...

 

 

Quand un temps de douceurs se vivre, en autisme, c'est délicieux, tellement, juste quelques pointes de fermes mots à avoir, pour canaliser, et aider à faire retrouver le chemin vers le meilleur, le plus d'autonomie possible,

 

et comme c'est bon de se souvenir des bels souvenirs, entre autres des cent et des cent, celui sur cette côte sauvage si douce, à connaître le week dernier,

 

et comme c'est bon de serrer ses petits ions tous positifs jolis, pour soupoudrer, en y croyant vraiment, les jours de ce long week déjà commencé, sans lassitudes, sans transpirations de cerveau, sans nerfs à contenir dans une patience élastique, sans ce moins bien qui peut tant décaper l'être alentour, quand le jeune homme autiste dans son mal être.

 

Chaque perle, chaque bulle de respiration se savoure, je déguste avec une cuillère en plein ciel ce sol de terre, généreux, depuis ce matin.

 

Comme c'est bon de palpiter se vivre, en amours doux, de bels désirs dedans.

 

Mes pensées pour que vos jours soient des délices.

Repost 0
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 07:33

...

C'est un début de long week end de toussaint qui se réveille de son tranquille, sa bonne humeur, ses belles volontés,

et comme cela fait du bien,

de les envisager des perles jolies de vie, ces trois jours, avec lui, le jeune homme autiste,

in home, en ballades, en courses, en repas,

 

des humeurs tendres et délicates, au réveil, c'est un si doux présage pour les jours à venir,

 

en beautés,

pour le meilleur encore,

en cadre à tenir,

en doux cap à maintenir,

 

vers lui, pour lui, au plus près de lui.

 

Ce long périple s'avance tendrement, après des tempêtes les quinze derniers jours, car bien trop de changements de repères,

 

le voyage qui retrouve son cours cotonneux, dans un bel écrin d'amour, avec des hublots pour s'ouvrir encore et encore,

 

c'est bon.

 

Comme c'est bon.

Repost 0
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 19:53

...

Oui,

 

comme c'est bon, mon amour, de serrer tout de près ses impossibles, car à force d'amour, il y a ces parts de possibles dans l'impossible, j'y crois,

 

mon amour (...)

Repost 0
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 09:51

...

Comme c'est bon la musique qui écoutille les pavillons terrestres pour se danser le ciel.

 

Comme c'est bon quand la lassitude de vie, sur un plateau, a le même poids que les bels désirs, les envies, sur l'autre.

 

Comme c'est bon ses brins d'herbe tous neufs qui se pointent leurs verts que la main caresse

 

Comme c'est bon cette soirée paisible in home et ce départ de matinée juste d'un seul NON à tenir pour pas emmener toute la monnaie pour gaspiller, * pour être tranquille, en remplissant le distributeur de chocolats, qui dit poufpouf

 

Comme c'est bon que les travaux finis et d'autres dans trois et quatre semaines pour un court temps

 

Comme c'est bon ce partage avec la boulangère dès le petit matin

 

Comme c'est bon de croire de croire encore sans illusions, aucune, mais d'un oeil éclairé qui s'ouvre chaque jour bien plus

 

Comme c'est bon ces rouges au ciel dès 8H30 et son coucher joli

 

Comme c'est bon cet Automne quand l'amie de passage avant une autre bientôt

 

Comme c'est bon de se ressentir dynamique, en force retrouvée, en ce corps tous terrains sous la bise, le soleil, sans souhaiter trop de pluies

 

Comme c'est bon quand l'accalmie en PAIX laisse vivre l'essentiel.....LA VIE

Repost 0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 18:02

...

Hier, Il était un grand voyou,

 

Aujourd'hui, il est un magique ange,

 

et demain?!

 

La baignoire le retrouve, l'amie a quitté sa chambre, son moniteur est revenu après trois semaines d'absence, il oublie l'accompagnatrice de deux ans et demi avec lui, il est gentil, m'a trouvée très jolie ce soir, avec une bonne mine, ( c'est vrai! je me suis reposée! ), il m'a fait sourire....

 

ALORS TOUT VA BIEN POUR AUJOURD' HUI!

 

Le coeur est en amour tout doux, cela apaise et dynamise, j'ai tant d'envies pour le Printemps! et déjà pour cet Automne et cet Hiver!

 

Déjà, les écritures peuvent se donner et c'est bon de bien être.

Repost 0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 13:55

...

Ce matin, le moniteur d'atelier du jeune homme autiste, c'est essentiel de dire, échanger, quand des temps plus difficiles, mi-Novembre, ce sera un partage avec la chef de service,

le temps d'ESAT-SACAT, est souhaité le mercredi, par le jeune autiste, et par le parent, puisque l'accompagnement a cessé, brutalement....

 

Et puis, si cette vie pour lui, de travail en ESAT et de loisirs éducatifs en SACAT, qu'il faut écouter de ses mots, échanger avec les pros, souhaiter des aménagements, des pistes à oser encore, la référente a quitté la SACAT en Juillet, et l'absence d'un être dynamique, artiste peintre, pleine de belles volontés, cela manque énormément, évidemment, tellement, car quand la perle rare, ensuite, le vide se ressent fort....

 

Il y a aussi, ce dossier à constituer en ce moment, doucement, avec des certificats de professionnels, médecins, psychiatre, qui ont vu entendu, le jeune homme autiste, le parent....

 

Un parcours qui se tente encore pour le meilleur, et sans s'en rendre malade, sans se perdre de fatigues, c'est bon de dépenser quelque énergie pour envoyer une enveloppe, avec différents certificats,

 

un placement en foyer d'hébergement, ce n'est pas rien, cela engage sa vie, la vie du parent,

 

et ses dires, hier, si agressifs et tendus, IL LA SOUHAITE SA PLACE AU FOYER D' HEBERGEMENT!

 

IL SOUHAITE VOIR LE *PORT PAISIBLE DE SON LONG PARCOURS

 

d'efforts à fournir

de progrès faits

d'autres à faire encore

d'autonomie à développer le plus possible

d'estime du lui à acquérir

de socialisation à s'ouvrir encore

 

un parcours de 24 ans, au Printemps 2011!

 

Et c'est pas rien, de cogitations, d'épuisements, de découragements, de palpitations, de défis à mener encore et encore, pour le parent, responsable, soucieux du mieux être pour son fils autiste, jeune, adulte en devenir,

et surtout pour sa vie à lui, en adulte handicapé, une fois le parent disparu.

 

Si chacun était immortel, ce serait plus simple! me semble?! car poufdeouf à vie.....sourire!

 

 

Repost 0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 13:39

...

IMG_7116.JPG

La Roche Bernard ( Morbihan ) vers 18H30

 

Sur la terrasse, devant nos cafés, siroter cette vue, que d'autres regardent aussi, c'est joli, de serrer le soleil qui se douche avant son coucher de nuit...

 

IMG_7117.JPG

La Roche Bernard, vers 19H10.

 

et dès qu'il s'est sauvé, un petit frisson frisquet, c'est fin Octobre,

comme il fut généreux dans ses chauds rayons, le soleil, jusqu'à sa dernière seconde de se donner en ciel, pour ce bonheur intense, qu'il crée,

là,

en tout Là,

merveille de la Nature magique.

Repost 0
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 22:17

...

Car la crise d'ado, car la crise du parent,

 

car la crise d'existence qui traverse la vie,

car les crises d'existence qui la polluent la vie...

Repost 0
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 22:09

...

IMG_7115.JPG

 

La lampe dans l'instant juste avant de s'éteindre, goûte bien à l'avance au délice de se ressourcer dans un sommeil son calme,

l'après midi a débuté avec des moments *à tenir dans ce vécu d'autisme, bien déterminé à faire sa loi, son ressenti si fort d'être adulte depuis ses onze nuits au foyer d'hébergement,

il maltraite son parent, de vilains mots, dit de façon rude son envie de vivre en foyer d'hébergement, car raz le bol du parent....

 

une accalmie de trois heures, pour enchaîner sur un début de soirée houleux.

 

Vivement le Printemps si il est délivrance.

Repost 0
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 09:35

...

 

 

La tit'home proprette, retrouve ses douceurs, après six jours de travaux,

le premier bain fort long en sels de lavande douce, a lavé la fatigue,

 

c'est un mercredi qui reprend son cours normal,

enfin presque,

le jeune homme autiste se retrouve à 13 H,

 

pour sa séance de kiné, pour éduquer la posture du dos,

puis, une ballade au soleil, à reprendre le cadre,

à le partager, le repositionner,

 

les onze nuits au foyer d'hébergement,

le week avec une amie,

tous ces faits de vie inhabituels ont secoué ses rigidités,

 

et le cours de vie se reprend, vivant, ouvert vers d'autres pistes de travail,

le chemin se parcourt encore. 

 

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.