Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 14:38

...

L'oeil ce coquet savoure de voir tomber un pétale d'une tulipe rose tendre, il en reste juste un sur cette tige, les autres de la même couleur délicate avec trois, deux pétales,

celui tombé est joli sur la nappe blanche, il restera là pour la beauté, les autres des derniers jours ramassés,

les tulipes jaunes et roses foncés, ont leurs coeurs ouverts, sans en avoir perdu la totalité,

il y a ces fragilités, qui secouent, qui font tomber les perles, puis bien mieux que le jeter à la poubelle, son coeur c'est bon d'en prendre soin, de lui redonner des gais, des beaux, des bons, pour le revoir tout étourdi de vie, reprendre des couleurs, des envies, des désirs,

-

vivre ce qui est merveilleux...et se voir renaître quand des temps lourds traversés,

cela donne encore des piments autres, des sels, des teintes neuves, des jours à vivre...

Repost 0
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 14:12

...

C'est bon de respirer dans le plein de réel plus léger,

quand avant hier soir, une table ronde avec la nouvelle jeune femme, pour les mardi et vendredi soirs, et le jeune homme autiste, mon fils,

avant sa séance d'aquagym,

et surprise de le revoir arriver, avec ses mots en sourires:

" Je suis au présent. Sarah vient pour toutes les années. Les trois dames c'était avant. "

-

On verra bien comment se vivra le week prochain, dans ses émotions d'être...bien avant son second RV avec la psychologue, formée en autisme, qui travaillera sur les émotions avec lui...

-

il y a trois soirs, ses questions, ses bonnes questions avait tellement des bons supports de réflexions profondes: est ce que tu aimes S? est ce que tu aimais LM, S, AL? est ce que c'est à cause de moi qu'elle ne viennent plus? est ce vous qui n'étiez pas contents?

-

quelles grandes réflexions, réponses à lui apporter,

en prenant le temps de ne pas dire n'importe quoi. Il est tant attentif!

-

c'est vrai qu'on peut se poser tellement ces questions dans des temps de crises d'existence:

c'est quoi l'amour?

c'est quoi l'affection?

c'est quoi la liberté de l'autre? la sienne? c'est quoi le respect de l'autre?

c'est quoi aimer  en restant libre?

c'est quoi l'engagement dans un  service d'aides?

c'est quoi la vie, le vivre, ses inconnus, ses surprises, ses merveilles, ses horreurs?

-

et pour une personne en situation d'autisme,

l'EXISTENCE c'est tellement douloureux, difficile, voir impossible parfois à traverser,

le besoin d'aides, d'accompagnements, restent essentiels.

Repost 0
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 21:05

...

Il n'y a que quinze jours depuis, le fin d'année,

et pourtant cela semble des mois...tellement de vécus dedans...

Repost 0
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 20:03

...

on en meurt de la vie,

quand on entend sa mère en messagerie que je garde, pour trouver le bouquet joli pour ses 87 ans,

quand le message qui suit, gardé, celui de son fils en angoisses max, hier, et surtout quand la confiance en la dame payée des mardi et vendredi soirs, ne répond pas à mon message vocal de ce jour, elle avait promis de rappeler avec son nouveau planning de sa nouvelle société d'aides à la personne, ....triste fort je pleure....devant des mensonges grands...On s'était dit à l'année prochaine, et elle a disparu, par son envie à elle...pourquoi dire à bientôt quand il faut dire Adieu...

MON FILS MAL SI MAL ce soir, une amie témoin, en pause café cet après midi, et dans la Toto pour l'aller retour vers la psychomotricienne...

mais qu'est ce qu'elle fiche la vie, pour enM... LEVIVRE....

 

l'envie de me poser un bout d'amour et de de me serrer d'aimer;;;;

Repost 0
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 13:29

...

Ce serait bien étonnant,

qu'en le distribuant,

son amour,

il ne sème pas l'amour,

à tout champ,

comme çà,

cela vaut le coup,

de tenter;

aimer sans perdre de temps,

c'est du bel tant gagné,

sur la vie sa vivante,

-

ma mère ses quatre vingt sept ans,

ce jour,

et je n'en reviens pas,

sa lutte qu'elle mène,

sa voix était plus forte,

tellement vivante CE JOUR...

Repost 0
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 22:21

...

Et il y a ce quinze Janvier...

Son week foyer pour le jeune homme autiste, mon fils, ses bientôt trente ans,

et déjà de nous rejoindre sur la place, à pieds,

notre aller retour à La Roche Bernard, histoire d'autonomie à pieds, de café sur la petite place de ce bourg magique,

il exprime, sa peur que la nouvelle dame des mardi et vendredi, ne reste pas des années...

il exprime tant et tant...que la piscine avec le foyer, la veille, le samedi après midi...

et vers 16h, mon téléphone sonne, pas le temps de décrocher, je vois le nom de mon fils,

c'est jamais arrivé un appel pendant son week foyer...qu'est ce que quoi pourquoi quoi?

sur la messagerie, il me rappelle le RV avec la psychomotricienne lundi, puis son angoisse que la nouvelle dame ne vienne pas des ans et puis des divers...ANGOISSE FORTE...

je le rappelle, et il décroche...IL EST DANS SON STUDIO, seul, regarde par la fenêtre, n'a pas envie d'allumer sa télévision, je le félicite d'appeler pour EXPRIMER...

il dit s'ennuyer, je lui propose de me rejoindre, on se fixe RV, j'ai une professionnelle...

-

CHOC pour moi! à la fois partagée parce qu'il exprime, peut appeler, et cette réalité de ce dimanche...ses ennuis, ses angoisses...

-

il n'en faut pas moins de une heure et demi, pour mettre de l'ordre dans tout cela, le laisser trier, l'aider, l'accompagner encore, l'entendre, être attentive, souffrir tant, être en délices aussi car il parle si bien...mais quelle chance j'ai, mais pourquoi je me plains...???parce que trente ans derrière pour en arriver là...

des découragements...

et puis je me rebondis...

-

on repart au foyer,

partages la pro et moi, puis il arrive à pieds...

et on partage à trois!

et comme il exprime haut et fort,

et comme je suis apaisée qu'il dise autant, que le panneau sens interdit sur la salle des éducateurs... et ...NE PAS RENTRER...

il n'a pas osé frapper pour dire qu'il s'ennuyait...

La pro dit qu'elle remettra le picto pour préciser qu'il faut frapper à la porte,

elle met en pratiques, il frappe, elle ouvre la porte!

-

et puis il exprime sa peur que la nouvelle dame ne reste pas des ans...

et puis et puis...

-

Il aura trente ans le mois prochain,

et je me réjouis il EXPRIME,

et mes souhaits de vivre le plus longtemps possible, pour qu'il grandisse encore et encore, avant que ma présence le quitte de plus ou moins loin...

et cette vie si cruelle qui pèse si fort...

et mes envies de légèretés, c'est essentiel tellement...

Repost 0
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 13:06

...

Un joli bouquet de tulipes des roses des jaunes des rouges,

s'offre au centre de la table, à peu près, pas tout à fait au centre,

et cela me fait sourire de leurs clins d'oeil gentil,

comme c'est bon d'ondes fraîches, comme c'est coquet de beautés,

ses pétales vivants des ailes pour voltiger,

un peu les regarder avant de sortir dehors, vers l'autre bourg, vers le foyer,

vers le point de rencontre, il revient à pieds,

la jeune femme nouvelle à lui donner quelques consignes, encore,

et puis les laisser seuls, pour l'entretien foyer, la route vers l'aquagym de St Nazaire,

le jeune homme autiste de bientôt trente ans le 24 Février prochain, la guidera,

je les attendrai devant la piscine, pour quelques consignes de réel,

*et puis je me vivrai ma liberté retrouvée petit à petit,qui me fait tant de bien,

en lui faisant tant de bien à mon fils, libérée de mon regard de mère...sourire...

-

désolée,

ce jour n'est que sourires...

des si grands noirs derrière....

Repost 0
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 13:01

...

Il y a beaucoup de soleil, aujourd'hui,

de savourer cette belle journée donne du baume au coeur,

de l'accueillir dans le petit bourg cette vie,

de goûturer un délicieux chocolat chez Isabelle,

de sentir la bonne odeur de pain frais aux céréales,

de se regarder sourire à la vie, de s'étonner de pouvoir en être là,

de dire merci pour cete vie confiée,

de s'étonner d'être celle là, qui se met à s'éclater de rires,

de...

ce chemin derrière qui n'est plus à marcher

de...

ce présent à se frissonner tendresses dedans

de...

cet avenir demain si loin...

-

AIJOURD'HUI est, EST, et, c'est si bon, d'être VIVANT dans levivre d'être en VIE!

Repost 0
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 21:44

...

Hier après midi, en réunion pour *accès au répit!, à l'Immaculée de St Nazaire,

cela commence par là, levivre, dans une story en situation de handicap,

**pouvoir bien faire accompagner son enfant en situation de handicap**,

alors, sans papier, sans écrit à lire, le vrai de réel vécu sort du coeur qui n'oublie pas...

Il y a des aides qui sauvent des vies, de la vie à vivre...

Impossible de faire face, seul, dans un parcours jamais fini, sur un chemin en autisme, par exemple...Il faut tenir en aidant, parent, dans la longueur du temps...

Et aimer au delà, aide, c'est bien certain, l'amour donne des ailes, et c'est bien ainsi.

Repost 0
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 14:32

...

Ce début d'année, ses soutiens pour le jeune homme autiste, cela lui fait du bien, la psychomotricienne le lundi, l'aquagym en séance dite classique le mardi, l'orthophonie, le premier RV avec la psychologue un mercredi sur deux, l'aquagym le vendredi avec La Cordée pour les personnes en situation de handicap, la jeune femme accompagnante pour quatre heures les mardi et vendredi, et son sourire, son rire, me vont droit au coeur,

sa prise en charge, en ESAT   neuf mi journées sur dix, en SA ESAT  dix demi journées,

et ses quatre nuits au Foyer d'Hébergement, son week end mensuel...

Cette semaine ainsi envisagée, peu à peu, se met encore en place encore avec ce premier RV pour un suivi bi mensuel, avec la psychologue, en libéral,

également formatrice au Centre Ressources Autisme de Nantes...

-

avec ses week end au plus près de la mer, en marches, en découvertes,

avec ce réseau d'ouvertures à composer encore sa partition de vie, si démuni tout seul, pour envisager de la penser construire au tout départ,

le jeune homme apprécie, exprime de plus en plus, a des envies, prend du plaisir en ouvertures,

-

c'est bon de rester humble,

cette composition reste fragile, quand l'être a besoin de tant de soutiens, pour vivre sa vie d'être.

-

présence patience confiance

 

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.