Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 16:32

...

Quatre dernières gélules de mélatonine, hormone du sommeil, dans sa boîte dans sa chambre, au jeune homme autiste,

et puis par commodité, j'en descends deux dans la cuisine, car la première se prend au repas...

 

CELA MARCHE POUR LA PREMIERE, et puis....

 

la seconde, je la prends pour une gélule de magnésium, même forme, même couleur,

 

ce traitement de cheval me met ko, hier, lasse, épuisée, fatiguée...je m'en rends compte le soir...

 

ENVIE DE TOUT STOPPER TOUT TRAITEMENT, mon amour de garçon....

 

ET PUIS...ton cerveau n'est pas mien, je dors très bien, sans rien!

 

pour toi c'est si difficile de trouver ce fameux sommeil essentiel, comme ils disent,

et la mélatonine permet que tu t'apaises vers 22H 30, endormi...

 

tes journées tellement activées pas tant de détails, de trucs, de bazar de vie..........

 

 

C'EST LA VIE 2010!

 

et si l'autisme en 1910?????

allez, cela aurait été plus dur encore, tu serais allé en asile psychiatrique, mon amour!

 

ALORS VIVE 2010, et ses faiblesses,

 

l'absolue vérité n'est pas de cette terre!

alors, faut sans cesse, chercher son moins mauvais pour soi, et ceux qu'on aime!

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 16:28

...

Mon élan de vie,

tu es mon ami,

celui qui me donne vie,

émois, délicatesses,

 

et je te suis,

 

ma vie.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 10:18

...

Un départ de matin, en humeurs excessives, en comportements multipliés en espace et en voix,

 

alors le repos du jour d'hier, aide, à garder le calme, la douceur, pour pulvériser au plus vite ses vilaines ondes,

 

et puis à 10 H, déjà, le calme est revenu, se prolonge ses temps, se prépare pour partir,

 

c'est peu cette matinée, quand des progrès de tant, pour d'autres, c'est bien plus rude,

alors faut pas rêver d'une vie sans orages,

 

un orage c'est la vie,

un calme c'est la vie,

les humeurs c'est la vie,

 

juste qu'en autisme,

 

cela reste une vie,

 

multipliée!

 

Alors c'est bon de remercier ses douceurs au centuple!

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 13:38

...

Le petit divan se repose, il est fort fatigué, il entend les hirondelles de l'entrée,

 

cela le fait sourire.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 13:12

...

Dans la force d'aimer,

 

il y a tellement,

 

de chemin parcouru,

 

les yeux pépilles,

le coeur vivant,

le corps léger,

 

de l'espoir vers devant.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 13:07

...

Evidemment, il n' y a qu'après une traversée d'enfer,

( pas vue dedans, aimer reste si grand ),

qu'on peut trouver magique, la vie,

avec l'âge, l'autisme, permet de se respirer se vivre,

 

sans oublier, jamais, le coût des efforts faits,

 

dans la force d'aimer,

 

et puis sans trop pointer son deuxième oeil,

sur ce qui est si plus simple encore de simple de léger de libre,

 

chez tant d'autres,

 

c'est ainsi fait la vie.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 12:45

...

Il fait un froid de canard, et pourtant, pas de canard. La bise est bien trop froide pour ce bel mois de Mai. Les fleurs se gèlent leurs jupes, les boutons restent fermés, la vie stagne, s'enlise, se cramponne à son fil.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 08:10

...

Plusieurs fois par jour, c'est bon d'approcher les orchidées sans fleurs,

pour l'une, tout au bout de ses tiges, il semble que des grosseurs vont un jour se réveiller,

en attendant, je guette, un mouvement de sève,

je rêve à ce blanc à sortir de cette tige,

 

c'est bon d'attendre, le beau, patience délicate,

 

le temps prend tout son temps.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 17:59

...

Deux tiges se sont affaissées, bien trop hautes leur fier, elles seront rabattues leur caquet de bien trop,

un vase c'est pour se vivre, sans prétention son temps, juste barbotis du temps,

 

c'est beau,

 

une voix au bout du fil, cela traverse le temps, et c'est fort émouvant, tellement,

 

c'est beau,

 

la voie d'une vie sur ses béquilles, tuteurs, dans la voix de son coeur.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 11:16

...

C'est tendre et délicat de donner rendez vous, par le bout de sa petite plume, son duvet de bel tendre chatouille le bout de nez, et se sourit ses bleus,

la vie en amour fou, faut pas chercher de raison, cela dénature bien trop, une essence extra pure, dans la beauté de s'être,

être de son vivant d'être,

 

barbouillé de son encre, ses bigoudis d'étoiles, ses traces sur la feuille, ses buvards essoufflés, et sa petite frimousse gaie de sautiller sa page, chaque jour son cahier d'encres aux couleurs de son ciel, le pupitre merveilleux d'être cet enfant à vie, avide de voir encore, ce qu'il n'a pas encore vu, dans cette poignée de terre, ce velux de ciel bon, cette graine minuscule qui lui gargouille le ventre en bels volcans magiques, qui illuminent ses yeux,

 

et ce souffle d'aimer, être la trappe de son théâtre qui chuchote le mot effacé par un cerveau troublé, retrouver son essence dans les sens de ses sens,

 

c'est être celui là, humble son petit brin d'herbe, bien plus petit que lui, grassouillet ses bels tendres, sa vie verte chaque jour, son gazon dru et bel,

 

l'être ce petit invisible, qui pense pour être vu, et pourtant,

 

en invisible tellement, on peut voir bien plus, et penser juste un peu..

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.