Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 07:33

...

Le petit bois a poussé cette nuit, il est plus vert feuillu, encore.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 17:49

...

Tout devant, là, où deux grosses branches semblent vouloir donner la main aux battants des volets du petit séjour,

un couple de pigeons,

son spectacle incroyable, l'oeil expire de vie.

Les feuilles grandissent à vue d'oeil, les verts, leurs dégradés, le coucou, cette chorégraphie est une sève vivante.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 17:00

...

Grandir c'est souffrir, c'est impossible de faire autrement,

et tourner son regard vers la beauté, aide à marcher,

le plus paisible possible, dans ce monde de brutes.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 07:55

...

Les cinq roses délicieuses jaunes barbotent dans l'eau claire toute neuve. Les oiseaux chantent. Un petit bois gai de lumières, le gazon sourit.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 07:30

...

La vie un bel partage, quand la vue s'ouvre avec le temps, c'est bon d'offrir ses mots dans la grâce du temps.

 

Quand un mercredi se réveille, calme, qu'il entend ses pas de lui dans l'escalier, ses occupations tranquilles dans la cuisine, c'est bon de savoir que le café sera fait à la descente.

Cela n'a l'air de rien, comme ça, mais c'est tellement dedans, et le petit coeur tout tranquille, il remercie ce chemin derrière, de ne plus avoir à le vivre, ce fut tant de bousculades, de cris, de déchirures, de cassures, à tenter se survivre en autisme à donner vie en jeune age.

 

Comme il est bon, ce temps, présent d'un ciel qui s'est vécu sur terre, jour après jour, son jour.

 

Et l'entendre dire qu'il est heureux, quand il est possible de converser dans des sujets de conversations parfois si vastes quand il est d'ouverture, c'est fort impossible de ne pas en revenir plus vivant encore de ce voyage.

Chaque jour s'ouvre comme une offrande de la vie, et comme c'est beau.

 

Et comme il se préoccupe si le marché, et lui à rester seul. Oui, c'est au programme sur ce chemin de vie,

 

pour renifler la vie, pour la ressentir aux bouts des orteils, pour sentir le corps si léger qui s'envole la chaussée, les kilos fondus des tant d'une époque passée,

 

et puis aux petits yeux de saisir derrière les lunettes car la lumière est d'un vif, ici, dans ce pays d'Ouest, au regard tendre de caresser le joli, le bon, le merveilleux passage dans ce périple du temps.

 

Quand la vie, une caresse, une tendresse, une respiration douce,

 

comme c'est joli.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 14:26

...

«On peut se laisser dépérir dans le manque. On peut aussi y trouver un surcroît de vie.»
[ Christian Bobin ] - La plus que vive

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 12:33

...

La force de vie d'un enfant, son élan en sourires, sa vivacité,

c'est fort impressionnant,

qu'il soit autiste ou pas.

 

La force de la vie, dans la vie des enfants.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 07:00

...

IMG_5804.JPG

 

Le petit brin d'herbe, des bels duvets, les jonquilles.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 05:57

...

Sur la table, posé, le bouquet des six roses est de bel éclairé, les rayons d'Est, à travers le petit bois, si aveuglants,

une a croqué son cou, les cinq autres splendides,

ses amies rondent le vase, la plante grasse à fleurs blanches, la plante verte à tiges hérissées, des grosses feuilles vertes,

 

l'oeil se gorge de la lumière sur la table du petit séjour, de vie.

 

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 12:19

...

Celui là, je l'adore, mon cinquième été déjà, ici,

une bien belle tondeuse douce sans nuisances,

que du plaisir tendre, à l'entendre,

 

IMG_5801.JPG

 

le bouc,

 

et puis, ouvrir la porte de l'entrée est le régal de Printemps,

les deux tendres hirondelles si doux babils, battements d'ailes,

 

les oiseaux,

 

j'aime.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.