Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 14:49

...

Batz, et sa ballade sur le sentier côtier, c'est grand d'immense, le champs élysées, à fleur de peau, je me sens, reine de ma vie, présidente du cours de mon temps, le meilleur tout de près, la caresse du vent, les mouettes, l'eau qui s'écrase et gicle sur les rochers, les embruns quand je m'approche plus près,

 

des rochers si hauts, des abîmes, comme c'est beau,

 

le vent est fort, presque froid, un sweat, la jupe vole décapsule la croûte terrestre et sort son avion à réactions, le baiser du soleil discret, son doux murmure,

 

la vie, à pleins poumons, ils respirent, inspirent, expirent, par le nez, par la bouche, les mains s'ouvrent, accueillent, les épaules se détendent, le pas est déjà tellement léger,

 

la libellule s'envole, avide de liberté, le temps se vit, fort, si fort, c'est bon, c'est serein, c'est paisible,

 

c'est incroyable ce truc bizare de vie, d'être dans cette nouvelle région, et de la vivre,

 

Ô temps qu'il offre et s'offre si généreux de présents bels.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 05:46

...

La plume se repose dans l'encrier de l'eau de la mer, dans les gouttes de la Vilaine, dans les étendues de prairies,

 

elle se sent déjà plus légère ses duvets,

 

et déjà la Toto apprécie le ciel de ce jour qui s'ouvre Aujourd'hui, pour terminer ses bels jours d'escapades, de découvertes, de pansements,

 

il est haut le ciel, tout de gris clair, frais, le vent s'est calmé, dehors va se laisser gober tout cru, avant de se repencher la feuille blanche, en écritures, en lectures, la semaine prochaine,

 

toute gaillardie de ses vues, de ses pensées neuves, de ses folies d'être, de sa sagesse, de ses rêves,

 

de son espoir tout contre lui, le porte plume de sa vie.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 17:07

...

Le vent fort remue les branches du petit bois, son souffle glisse sur la cheville, cela aère tellement, ventile de jolis sens, le vent, son chuchotis tendre qui cajole le lobe, lui glisse des frissotis, des bels murmures jolis,

 

ce bel amant du tant, qui se donne ses forces, pour distiller l'essence délicate, le frisson de l'été.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 21:38

...

Quand le Nord connaît des inondations,

ici, l'Ouest, la presqu'île de Guérande essuie une tempête,

 

être,

ne pas être,

 

à un endroit,

ou être ailleurs,

 

cela change parfois tout le cours d'une vie,

 

la vie, cette rencontre perpétuelle,

 

avec la vie.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 14:51

...

Une tempête telle, sans pluie, mais de souffles puissants,

les mains prennent un carton, lisent le contenant *vague, écrit il y a deux et demi,

et puis, l'oeil découvre,

bien que,

il savait que,

dans les cartons, de la vaisselle,

 

le journal noircit la peau, les assiettes,

le buffet s'ouvre et enlève livres et puzzles, l'oeil attendrit trouve deux plats de ce service,

les deux derniers qui ont servi pour les restes du repas de Noël, le dernier du Nord, en son temps,

et pas mis en cartons,

 

puis, un autre de verres, et le rappel de la voisine du Nord, décédée juste après notre départ,

 

un carton,

bien au delà de l'objet,

ouvre son plein de souvenirs.

 

C'est bon de ranger, le coeur apaisé, aller plus vite fut impossible, il a fallu du temps pour laisser décanter les émotions vives, d'un déménagement de corps, de coeur....

 

l'âme, elle n'a pas de lieu fixe....elle est belle libre, de serrer ses aimés, d'aller où elle veut.

 

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 08:11

...

La salle de bains sourit, enfin, à l'idée de changer de tête, à l'automne, elle a bravement servi tellement ces cinq derniers étés, à l'Ouest.... et tant aimée dans son état d'être de paix, tellement...

celle du Nord en avait vu de toutes les couleurs dans les milliards de possibilités de mouiller, de souiller, de glisser, d'asperger, dans un vécu d'autiste petit...

 

c'est bon de tourner bellement une page, même el serrant fort de fort celle d'Aujourd'hui, tout contre, en dedans, il est bon de passer à une autre vue, pour capturer Aujourd'hui lumineux, tellement...

 

il est venu le temps de lui faire une beauté simple, de tout blanc, de changer le lavabo cassé tous ces ans, de mettre un nouveau sol pour poser ses petits pas, plus enfoncés, très certainement, dans des racines qui prennent boutures, à l'Ouest, pays d'adoption, de renaissance, de vie, puisque la structure si rare dans cette région pour le jeune homme autiste, au plus près de ses progrès.

 

Le pied a dévalé en douceurs l'escalier vers le garage, il y a des cartons à rouvrir, regarder, peser, si ce temps là en dedans, est révolu, ou s'il peut vivre encore à l'Ouest.

 

Un changement de région, se vit dans la longueur du sablier du temps, qui passe ses grains, du présent, du passé, à serrer, ou à laisser derrière,

 

un changement de région, c'est le chant, le cri du coeur qui se vit en tout dedans, et il faut laisser le temps faire son travail de tant,

 

laisser derrière, tellement,

 

et planer, humer les airs, regarder avec curiosité,

 

puis réaterrir son vivre, plus encore,

 

car la vie c'est sacré!

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 08:04

...

Ici, il fait presque froid, les orages sont sans doute tombés, alentour, et une pluie ce matin,

le ciel reste gris,

la température a chuté, le sweat se sortira sur la jupe en sandales,

 

il fait repos, il fait tendre, même si un voisin, juste à côté ou plus loin, a choisi ce quatorze Juillet d'un deux mille dix, pour exploser sa perceuse sur un mur de béton, et la dalle est commune aux logements,

 

la Toto va sortir sa journée, dehors, s'aérer, encore, il est bon d'attendre sagement la sortie du dvd de Toystory3, en ce qui me concerne, mais pour le jeune homme, c'est le grand jour, son jour, il y a mis beaucoup de patience pour l'attendre ce moment à voir son film cher dans son coeur, dans une salle de St Nazaire,

 

c'est un temps pour aller au cinéma, et ne pas regretter de marcher ses sandales le long de la mer, dans les terres en campagne,

 

cette coupure dans la canicule, fait un bien énorme, et se savoure si largement, la pluie peut tomber encore,

 

c'est si bon le goût de la pluie, sa saveur tendre, ses ricochets, sa tendresse aux bords des lèvres, la simplicité de la vie qui abreuve la terre, les fleurs,

 

sans oublier, le petit Humain, dans son rien, sans eau sur la planète.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 05:49

...

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 20:44

...

Deux bandes de noir, le ciel inscrit sa nuit.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 20:30

...

Le ciel est beau ce soir, la fenêtre applaudit,

le cadre offre des rubans roses, des bleus des dégradés,

c'est beau un ciel se vivre son soir,

de tout serré, dans le puits de son âme,

 

au plus près.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.