Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 14:02

...

A un jury,

chaque Foyer présente sa confection avec du chocolat,

dans un gâteau,

cinq au total,

des délices...

et puisqu'il faut choisir,

encore une story de choix de v i e,

*levivre le goûter le voir le toucher avec sa cuillère

l'entendre ses craquotis ou se fondre les mousses blanches, noires

l'effet sur les huit jurés...

l'école des sens encore, mise à l'épreuve si douce,

arpès un bon repas partagé la direction, les parents, des pros,

une ambiance tout comme j'y étais si bien dans le Nord de la France...

-

Merci la vie d'offrir cet Aujourd'hui,

il a fallu si fort pagayé en douceurs en forces vives aussi,

pour en arriver là...

-

La dame des mardis et vendredis, absente, le dos bloqué,

aller le chercher dans trente minutes, le conduire chez le dentiste,

entendre encore qu'il se lave bien les dents, fort certainement,

cela émeut mes sens encore,

il a fallu des années pour en arriver là...

-

*levivre ces années comme un apprentissage pour son œil ouvert doux,

son regard tourné vers le bon,

sans cesse s'émerveiller de ce que *levivre offre,

de beau, de bon,

qu'il est bon de partager, aux amis, si belles présences riches....

Repost 0
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 12:16

...

La minuterie a sonné il y a cinq minutes,

ce temps si grand aurait aimé continuer ses langueurs jolies,

de si bons souffles, ce frais, cette fraîcheur, en tout dedans dehors,

les sens palpitent doucement, en tension éclairée de bien bels projecteurs,

il faut *levivre pour *lesavoir,

c'est si vrai...

c'est pas mentir que de se tromper

on sait plus en avançant

et c'est avec un regard si doux et si bon que je vois mon parcours derrière,

moins dupe, mais encore jeune avec cet esprit à m'émerveiller tant et tant,

alors rassurée...

aux trente années devant! en le marchant sa seconde pas gaspillée ce chemin de vie précieuse!

Repost 0
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 12:11

...

des lectures douces, quelques écritures,

les cuicuis la porte fenêtre ouverte qui s'invitent,

le vent délice si léger qui embrasse les jambes,

le divan la colonne bien droite...enfin parfois arrondie d'aises,

les bras s'éventaillent se lèvent encore aèrent les os

elle est pas belle la vie de donner des sources belles vives

une mouche dans le séjour fête en musique l'Eté

elles sont jolies les trois bougies près de la lampe sur la sono

un tit bougeoir transparent une bougie bleue belle un haut bougeoir sa bougie blanche

les trois ont chacun leur histoire vécue c'est beau

sur le radiateur un ramasse pétales secs il est écrit 2000

une sacrée année...

ces années là...

si nostalgies leurs émouvantes et tendres

 

Repost 0
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 11:57

...

*levivre c'est sans cesse garder ses perles de vie précieuses

pour qu' un évènement imprévu n'arrive pas à assommer bien trop

un appel de la société de service ce matin la dame des vendredis coincée du dos

remue ménage vite fait en intérieur, un RV à 14h45, un temps vide aurait été le bienvenue

le vendredi c'est la mise en bigoudis d'un week bel et bon à venir

midi, elle rappelle, une semaine d'arrêt

alors le cœur son corps dedans est content de voir qu'il peut assurer le relais

nettoyage du studio du jeune homme, conduite pour la dernière séance aquagym St Nazaire

Alors, cela rassure et apaise, quand le capital ressources peut assurer de la quiétude jolie

Et le week à venir moins chaud reposera en belles sorties de bels souffles à respirer tranquilles

*levivre quand c'est bel son bon possible sans efforts de trop, sans suer dedans,

yaouh, c'esr tendre et gentil et à remercier cette semaine d'avoir offert deux belles sorties vers Piriac

endroit magique, sa crique loin du monde, juste le temps de cafés,

des clapotis, les roches, les pins parasols, le sable, le délice de ramasser des coquillages chinois, des pointus, des enroulés,

de regarder longtemps une petite bête sur le sable à l'aider à avancer dans les obstacles

*levivre que le dossier est passé, poufdeouf de seulement trois déplacements sur Nantes pour dénicher l'appartement sur Nantes, Imani y sera aussi parfois, comme ici parfois aussi

et mon regard s'illumine, vit, c'est bon

je me vis quand mon regard je le ressens allumé de belles essences en chouettes présences d'aimés

-

*levivre de lire, d'être heureuse quand des aimés au loin passeront un bel week complice en amour

-

*levivre en amour donne des ailes, permet de s'orienter dans les plus noirs quand ils sont sur la route

-

*levivre et viva qui vivra verra sans se poser de questions, à laisser venir le joli bon *levivre comme il se presse au portillon du petit cœur battant prêt à recevoir encore et encore de la vie de la vie sa vivante qui garde vivant passionné,

dans la vie en vies partagées...

Repost 0
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 10:27

...

Une des cinq orchidées va refleurir

Et comme c'est tendresses

De délicats pétales qui vont s'offrir leurs jours

L'amaryllis derrière son bulbe est son vert

Promesses à venir bels espoirs de naissance

Ce jour est son superbe

Tant de fils démélés

Merci merci *levivre les amis de passage

Bravo à la santé de se tenir son droit

Après s'être rétalé de tout son long si long

Cet Eté a saveurs de bien être *levivre

Dans toutes splendeurs

Des bels états de *levivre

En vivant de son vivant

Passionné son curieux amoureux de la vie

 

Repost 0
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 10:23

...

Y'a pas

Si l'autisme si souvent

La plupart du temps bascule, bouscule

Tend à dissoudre les liens alentour

Parfois...

Y'a pas...

C'est si léger de savourer

Le temps passé qui avance

Ses détentes de têtes allégées

Y'a pas...

C'est inespéré

Des pépites de ciel

Que l'œil heureux savoure

Repost 0
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 10:22

...

Le temps avance

Et quand il offre

De bels terrains d'ententes

Ensemble

Mais comme c'est goûteux

Son précieux à *levivre

Mes amours en amour

Repost 0
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 21:02

...

dix neuf degrés de fraîcheur

dans le cœur sur la peau

l'âme se balancelle

Repost 0
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 20:25

...

Du grand vent frais arrive par le bois, et cela fait du bien,

comme ce presque frisquet, allongée sur le sable à l'ombre quand la peau claire,

et le capital soleil atteint, il faut fuir les rayons si bons mais si cruels,

la lumière du bois s'éteint tout doucement, le linge repassé repose sur le coffre,

les fleurs sont arrosées, le petit jardin sans herbes est d'un dur sol de bois,

ses quelques fleurs sur des arbustes qui résistent,

les bégonias à l'ombre, eux poussent à vue d'œil,

les hirondelles envolées,

-

alors elle rêve tendre à la prochaine nichée de ce Printemps son mort,

quand l'Eté renaissance...

Repost 0
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 20:15

...

Un temps pour lire, ce soir, quelle très belle émission...j'aime

Un temps pour criquer à Lanseria cet après midi...j'aime

-

les petits pas se pressent, entre les hauts foins, pour rejoindre le sentier, dégringoler les marches, étaler le matelas, et répandre le corps tendre,

et déjà les muscles s'alvéolent, les deux bras se tendent si fort, ailent vers le ciel,

quelle douce poésie que ce petit coin là,

15h 48 et la mer pleine à 16H15,

et quelles joies de l'entendre ses bruits, quand elle touche les graviers, les orteils se promènent,

et les oiseaux là haut dans le pins juste au dessus des paupières qui s'ouvrent,

et les sons d'un avion sa lumière dans le ciel

et trois plongeurs leurs bouées leurs fusils pour la pêche tout dedans

et comme cela fait du bien de profiter de ces deux heures

et juste trois personnes, nous deux pour exprimer

et ce vécu si long à des façons étranges que d'autres ne comprennent pas

et chacun il est libre, de la mener sa vie, de *levivre surtout son doux précieux moment

et ce soir mon petit bois tout derrière cette maison si loin que je la vois pas

et le silence grand juste un pigeon ses cris

et comme ce fut bon cette après midi si belle quand un début de matin son agité si fort

et le jeune homme autiste, et d'autres soucis terrestres

et comme c'est bon de bel, de revenir surface

et amoureuse du présent s'émerveiller dedans

les petits yeux roucoulent en l'instant le pigeon, pour s'envoler le ciel, monter si fort haut, couetter des ondes tendres, et envoyer des jolis dans une pluie d'étoiles sur le sol de cette terre...

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.