Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 16:35

...

Des éclats purs de vie, ce matin,

du grave aussi, beaucoup,

l'humeur changeante,

qui suit son cours de *levivre.

Repost 0
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 22:45

...

A ma fille,

Comment te remettre à la vie?

peut être avec la patience, la douceur, le respect, la confiance et la prudence,

des grâces si délicates, dans le prendre soin,

qu'il est bon d'y croire aux rêves, encore, quand on aime *levivre vivant.

Repost 0
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 13:55

...

Le jeune homme autiste va bien, je peux prendre plus de recul encore,

comme le lâcher prise fait du bien,

comme la vie est belle dans ses beautés,

comme le bon murmure des éclats noisettes au creux de l'oreille,

comme les fleurs qu'est ce qu'elles sont rayonnantes,

comme cette vie ici, je l'aime,-

-

ô oui, quelle chance, quel bel rayon de *levivre ici,

-

cela vertige la tête de biens bels équilibres sur ce chemin de *levivre,

-

pour donner envie à d'autres,

de ne pas oublier de *levivre,

son précieux moment partagé, ou seul,

là, Là.

Repost 0
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 13:41

...

Quelle joie ce dynamisme de début d'année,

comme quoi, c'est bon de redémarrer encore avec des envies de *levivre, plus encore, plus encore,

le pas se lève léger, tranquille, en paix, on ne peut changer tout ce qui ne va pas bien,

mais au moins guider son volant pour saisir toute beauté, tout bon,

les trucs et machinsbazars de riens du tout, qui le bousculent *levivre, et lui donnent des ailes,

un élan ses sautillis, l'escalier se dévale rapidement,

tout l'administratif accumulé pendant cette semaine dans le Nord, fait, c'est derrière,

ce matin Orange qui laisse un message et dédommage pour les stress de mi Déc,

reste La Poste Mobile à réagir à mon second accusé réception, toujours pas de réseau,

ou juste un chouya, le téléphone posé sur le lavabo du second...

-

Voir de vrai, tout de près, a un effet en rebondis de vie, gigantesques,

c'est impossible de savoir exactement, à distance, une pure idiotie d'imaginer bien entendre ou voir par téléphone, cela déclenche bêtement les angoisses de se sentir impuissant,

le vrai, montre ce qui est amplifié, ce qui est diminué, dans des tumultes de tête, chez un enfant,

et voir de juste, permet de réellement ne pas être à côté de la plaque, imaginer faire quelque bien et pas plus de mal...

-

OPTIMISTE! PLEINE DE MA VIE A SAISIR!

c'est ainsi que je peux aider...

-

en continuant de rêver, de croire, d'aimer pas trop pas trop peu, aimer tout simplement sans excès inutiles...

ON NE PEUT PORTER LA VIE D'UN AIMé. ON NE PEUT QU'AVOIR LA CAPACITé DE DECLENCHER DES PRISES DE CONSCIENCE DE PLEIN DE TOUT DE VRAI,

à petites doses...

-

CE FUT FAIT!

A poursuivre...

-

une dépression après naissance, après un parcours de 4 ans de PMA, c'est pas très étonnant, avec cette reprise d'amaigrissement, de vue voilée...

-

mon courage là, mais pas trop,

mes envies de désirs, de projets beaux,

alors cela va!

-

Repost 0
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 14:56

...

quels bonheurs de retrouver toute cette paix ici

quelles joies de *levivre littlehome ses tendresses leurs simples

quel gai de marcher en courses le petit bourg de retrouver des sourires

quelle chance vraiment d'être ici pour *levivre vivant le plus possible

-

c'est comme si

-

cette fois

-

la guidance vers devant n'est qu'avec *levivre en vie

avec cette capacité de dépasser le lourd, de pulvériser la souffrance,

c'est un temps magique si léger plus encore

c'est indescriptible

c'est un état de bien être tel

-

c'est qu'il en fallu du temps pour en arriver...

-

là en amours.

Repost 0
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 22:37

...

ces quatre jours de dix heures, avec mon fils autiste, seule avec lui, avec aussi sa nièce ma petite chérie, ou son bof, sa sœur, son autre sœur, ses grand parents, son père dans des travaux de peintures,

Lille à eux deux, pour nous trois, ses lumières, le monde le 27 Décembre, un 31 Décembre dans un restau japonais de Croix, avec une cousine, six personnes au total, du calme, des paix,

des moments forts de forts encore, avec mon fils, chez Paul près du Parc Barbieux, dans ses allées, entre Roubaix et Wattrelos, Croix,

des nostalgies pas trop,

cette impression d'être dans un autre monde là haut dans le Nord, même pas dans la vie d'avant puisqu'elle est derrière,

plutôt dans une autre vie que celle d'ici, à l'Ouest,

juste le plaisir de revoir serrer mes enfants des amis,

*levivre il est ici,

les fleurs comme elles sont jolies, même si une tempête dehors ce jour,

la mer pas loin, aussi cette impression d'isolement, loin d'êtres chers,

et pourtant *levivre est ici,

il faut tant courir là haut,

ici le ralenti est presque solennel, comme une louange à l'amour, à la vie,

comme chaque jour une célébration, en hommage avec *levivre,

d'un je vous aime, mon éternel.

Repost 0
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 21:56

...

Neuf jours sans télévision en marche, sans journal en radio, sans nouvelles sur papier,

des jours à l'intérieur de soi, et tant à donner des souffles à favoriser des respirations,

jours pour transmettre le goût de *levivre, dans les petits riens si gigantesques,

les jours pour quatre générations, de quatre vingt six ans ce treize Janvier,

des jours avec ses dix mois ce douze Mars,

tout jour, des interrogations de générations, des réflexions beaucoup,

chaque jour des trucs moins bien, en mieux, pour cet entre 1930- 2016,

c'est émouvant c'est fort, c'est vraiment le temps qui passe,

-

et *levivre ses délicatesses dans les grâces du temps, c'est une chance,

qu'il est bon de donner sans rien garder pour soi,

puisque chaque jour ouvre sur des beautés, des douceurs, des tendresses,

quand l'oeil vivant aime ces cueillettes magiques et délicieuses.

et cette certitude qu' *Aimer peut sauver de bien pire!

et que c'est allégeant d'aimer aimer aimer...

au bout du compte.

Repost 0
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 14:24

...

Le calme, le tendre de ce début d'année 2016, c'est si bon de le voir si bien le jeune homme autiste mon fils, il joue à puissance 4 avec son papa

De grands échanges avec ses soeurs leurs amoureux dans le Nord

C'était nécessaire d être tout simplement là avec eux tous

Cela fait du bien la paix est la de voir notre retour allégé

C est tellement plus simple de voir de vrai pour aider au plus juste

C est tellement rude d avoir fait dix ans et six ans d'études et de galerer aussi fort en banlieue avec cette vie impossible, mais cela va mieux, ils reprennent conscience se réveillent de leurs systèmes de folie douloureuse

En France, le racisme en recherche d'emploi, est, et ne peut être nié, quand mes aimés le vivent

Apporter des joies de levivre des plats gourmands une bonne bouteille des forts échanges des plus simples à rire, on a tenté le maximum et il semble bien fort que nous sommes repartis en les laissant avec plus d espoirs de confiance

Et cette belle table par eux chez eux, des decos, alors cela va mieux peut être

Quand on revoit de la vie vivante se pointer si douce si tendre si belle

Pour une mère c est du ciel pur que de revoir ses enfants vivants allégés avec des projets à tenter

Et surtout en ne perdant pas levivre dans la tête

Repost 0
2 janvier 2016 6 02 /01 /janvier /2016 22:42

...

Rentrés à little home, je relis, et me souris devant mes mots écrits sur la tablette, et pas relus, le temps compté à le distribuer tellement.

Ce soir paisible, un autre monde, dans la vie qui se suit à la vie,

heureuse, les enfants quittés, relaxés, bien aidés pour leurs installations,

au téléphone c'est impossible de savoir de voir juste,

tout de vrai la relation est sa comme çà, c'est là qu'on être là, vraiment,

ma fille toute jeune maman, avait besoin d'épaules, de détonations, de splitchs, de vie partagée,

pour se sentir mieux, sourire, retrouver de l'optimisme,

il était plus que temps d'arriver pour les soutenir, les entendre, leur ouvrir les bras, les embrasser,

leur donner des gorgées de vie encore et encore,

dans la moindre des choses,

sur une belle table, dans des précieux échanges, avec de bonnes intentions,

dans la chaleur d'aimer, comme le coeur paisible apprécie ce périple,

il fut si grand si tant, si temps qui roucoule des mille,

-

la saveur de ce soir est incommensurable, comme si des ailes envolent le corps si léger,

aimer donne des énergies immenses, et cela fait du bien.

-

que 2016 vous dise chaque jour des je vous aime,

qu'il en distribue des beaucoup,

*dans la douceur de ces petits riens si immenses si grands si muets si vifs si gentils,

-

comme il est bon *levivre.

Repost 0
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 21:55

...

Mes souhaits de vie qui prend le temps de levivre

Le temps d''aimer encore et encore

Des partages précieux pleins du vivant

Le souffle lent à s'entendre respirer

Simplement entendre son pouls

Le gazouilli d'une fleur

Un rire d'enfant

Une table d'amis

Se ressentir vivant

Un parfum

Nos regards belle complicité

Un matin neuf son lever

Levivre à remuer de envies pour d'autres

Je vous aime

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.