Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 17:35

...

C'est d'un bête si simple mais telles joies immenses. La toto elle dévale son petit bout d'escalier, en faisant attention, le docteur hier avait son pied cassé par une marche ratée...

et elle tient son volant la toto de ses chances, il est 18H33, elle est libre sa gaie, pas d'autisme à little home, juste sa vie à soi, et comme c'est confortable et comme c'est douillet et comme cela fait du bien cette vie si rêvée, aussi,

et les gouttes sur la vitre, elle aime son Tellement, elle chanterait presque à tue tête au point d'être enfermée,

qui peut comprendre vraiment, que cette délivrance, en amour Tellement, après des années de tant d'amour en plein dedans,

et c'est comme cela qu'elle s'aime, aimer, aimer, aimer,

elle ne s'arrêtera pas la toto de sa vie, elle veut donner à d'autres ses goûts de *levivre, puissants, au plus près de la vie, comme cela dans des gouttes jolies sur la vitre d'un pare-brise, se chanter dans sa tête, embrasser ceux qu'on aime, dans les beautés d'aimer...

 

comme cela fait du bien, d'être vivant *levivre!

 

Merci ma vie de moi, d'y être à AUJOURD'HUI, le simple laisser aller mène à soi Tellement,

 

qu'elle n'en revient pas la toto de ma vie, qui se ballade ma tête en aventures ses jours, la vie douce conquête à la saisir l'instant, un café, quelques courses, des regards leurs croisés, des pas légers tranquilles, l'envie de les danser sur la piste de danse de mon supermarché.

 

La vie tout simplement au plus près de mon âme...d'un je vous aime joli. Merci merci ma vie!

Repost 0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 15:01

...

    Arradon

Aimer donne à la vie, Tellement, de son sens, dans les beautés *levivre, ses palpites de son coeur, les pépites offertes aux vues douces merveilles, dans l'humble de son être, tout simplement, de *levivre. Savoir qu'autour de soi, alentour ou plus loin, les aimés vivent libres leurs chemins offerts tendres, cela donne baume au coeur qui se pommade les cils et fait des pas de danse...

car la tendresse d'aimer...en pause d'Aujourd'hui fait du bien où elle passe.

Repost 0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 14:22

...

    Aimer

La Vie dans ses passages qui donnent à voir...La Vie à se palpiter de la ressentir *levivre... Locqmariaquer(56).

 

 

Quels bonheur de le retrouver hier soir, cet aller retour pour sa gym, des partages leurs précieux, de la joie d'être ensemble,

puis une soirée dans la bonté des ondes tranquilles, comme la matinée,

et quel bonheurs encore de l'entendre en toto,

* j'aime bien mon atelier car je me marre bien

*j'aime bien ma chambre ici

*j'aime bien mon studio

*je me serai ennuyé si j'étais resté dans le Nord à Barbieux

 

yaouh, quelles joies au coeur,

 

et puis aussi, ce midi,

 

*j'aime bien rentrer tous les mardis et trois weeks par mois, ce sera comme ça en 2014,

 

et puis, il se frotte les mains:

*je vais passer un week au foyer, je vais être tranquille,

non, c'est pour plaisanter...

 

et on en rit d'humours partagés,

 

même si mon coeur encore lourd de le déposer à 13H30,

un passage au secrétariat, en paperasses obligées,

 

je le revois, mon fils autiste de vingt six ans, dans six jours,

c'est la dame du vendredi qui assurera d'aller le chercher à son ESAT, le petit café, l'aquagym, et la conduite au foyer, ce vendredi...pour la seconde fois! cette initiative pour le faire grandir encore sans moi, notre fusion fut tant sa dense!

et prendre le train un jour plus vite vers le Nord et ses soeurs, me ravit...mais demande du travail encore pour m'extraire plus sereinement, le coeur a encore un peu mal, devant toutes ses exigeances à la vie...

 

ce break va faire du bien, il est bien essentiel!

Repost 0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 14:36

...

Et le nid tangue et valse, comme c'est impressionnant, il s'accroche à la vie, en haut de sa grosse branche, les petites feuilles leurs verts timides tentent de percer le fond de vue, les mains un peu gelées, le dos parfois frissonne, l'hiver est encore là, ralentit la nature, chacun patiente son temps, la nature est si forte, et c'est bien de l'accepter ne rien pouvoir changer. Chaque jour sa découverte, une surprise belle ou rude, cela dépend parfois de riens qui sont beaucoup.

Repost 0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 14:26

...

Tout devant, un vent puissant secoue le petit bois léger,

un nid tout en face virevolte dans tous les sens, fort haut perché,

c'est incroyable qu'il tienne si bien, des oeufs vertigent peut être,

devant la puissance de ses forces au souffle de ce jour,

puis revient un peu le calme, avant d'autres gros troubles,

c'est étrange une vie dans ses forces et faiblesses,

un immense tronc à trois grosses branches, se penche,

déjà tellement attiré vers le sol, il ne faut pas qu'il casse,

ce serait une sacrée perte, c'est beau un arbre vivant.

Repost 0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 19:48

...

La mer son plat devant, les pieds boivent un café, l'horizon son soleil, de la chaleur enfin, son abrité réchauffe, réconforté déjà, l'être se prend ses semelles, et la longer la mer, fermer de plein ses yeux, la sentir respirer, ressentir son coeur battre, là son tout à côté, et en tout Là, Tellement,

l'air si doux de son calme, son petit désert en plage, l'oasis en son coeur, des breuvages se délicent, chaque respiration, un souffle délicat précieux, murmure des tendresses, c'est joli, ô comme c'est joli, ces instants merveilleux, de bien être Tellement, à se ravir du temps, à s'ouvrir ses quenottes, jouer avec le vent, la bise sur les joues, respirer à pleins  poumons, ou des petites inspirations, les nuages se promènent, laissent des trous de bleu, où le soleil se luit, dans la mer son amie.

Repost 0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 19:32

...

Annick

 

Se pencher sa douceur
Y plonger son oeil pur
Pas trop près pas trop loin
Et se laisser guider
Par la voie de l'amour

 

chez http://voirouregarder.typepad.com

Repost 0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 09:18

...

Un foulard se noue pour aller se marcher la mer, se lacer les bottines, avant de gigoter les orteils dans les gouttes, bientôt, son vivement, en patience attendrie, l'hiver semble se plaire, à nous envelopper d'étoffes,

 

son ciel de mer.

Repost 0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 07:45

...

Le silence dans sa délicatesse...

Repost 0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 07:27

...

Dans le petit jardin, dont j'ai enlevé les quelques mauvaises herbes, sur le gazon,

une bruyère ses généreux roses,

et quelques précieuses leurs rares, qui se savourent bien plus encore,

une jonquille, une tulipe rouge qui s'ouvre, quelques brins de myosotis bleus, discrets,

c'est tout,

il somnole, se repose encore, après les duretés de l'hiver, les luttes qui furent menées,

tel un guerrier contraint quand il aime la douceur,

mais des combats nécessaires,

 

quand il est question de vie,

 

la vie pour *levivre, reste ce qu'il a de plus précieux,

 

offrir de la vie, *levivre,

 

en attendant, le bois se laisse chuchoter, le jardin admirer dans sa simplicité et son petit mignon,

 

il dort encore, en haut, tout est paisible et calme, juste des cris d'oiseaux,

le soleil dans le bois sa lumière fend la brume, et les battements de mon coeur,

ils palpitent leurs douceurs quand il aime, mon coeur, la vie tout simplement, de me ressentir en vie.

 

Puis il brille un peu plus, se saisit du séjour, inonde, se ballade, et puis s'éteint encore,

la brume et le soleil se jouent du milieu de matinée

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.