Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 21:02

...

C'est peut être cela le courage, quand après tant de temps d'années, on accepte enfin sans agitations que la vie soit la plus forte, il faut bien se garder ses forces, et ne pas s'évaporer dans tous les sens en épuisements inutiles,
une fille aux urgences, elle attend une anesthésie générale, une méchante infection  à l'oreille qui ne guérit pas, quelle idée le perçage de l'oreille...après le choc, la colère d'abord...mais quelle idée!
et puis, chacun est libre, faut accepter, quand cela tourne mal pour certains...
mais quand la seconde anesthésie pour elle, en deux mois, quatre anesthésies à traverser dans la famille, en deux mois, sans compter les nombreuses pour ma mère,en début d'années, c'est un peu trop...à 600 km de distance...
C'est quoi le courage?! c'est peut être celui d'en avoir raz le bol, ce fut mon cas, après le choc au téléphone...
et puis...

le courage encore, vient,
où il faut aller le chercher...

Repost 0
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 18:36

...

Et quand son jour de chance...

Au petit jardin grâcieusement arrosé, tous les matin, midi, dès six heures réveillés...

Quand on se retrouve, la présidente de l'APEI, Florent son fils autiste,
et quand je demande si c'est possible de s'asseoir là, en face, de deux dames,
c'est heureux de retrouver la dame à mes côtés en stage autisme mi Mars, son fille sa fille à l IME de St Nazaire,
et de faire connaissance, à ses côtés, face à moi, avec la maman de Maxence à l'ESAT de mon fils,
en ateliers différents, mais en SA ESAT chaque demi journée, à eux deux,
alors on échange beaucoup à nous trois, yaouh, quelles richesses,
le père de Florent au conseil d'établissement de l'ESAT,

on se donne nos numéros de téléphones, on se reverra,
nous semble fort qu'on a à construire, un groupe de parents avec plus de forces multipliées,

le regard porté vers le handicap évolue, et c'est inespéré,

et on se quitte,

puis, le triathlon en bord de mer à La Baule plein de soleil revenu, la foule, les sportifs, cela entraîne de coeur vivant, 
et l'âme suit, timide de recevoir autant en ce jour d'Aujourd'hui,
le jeune homme autiste, mon fils, dans le meilleur de lui,
il me faut quitter définitivement des peurs qui ressurgissent quand il angoisse comme en fin de week dernier..

Le temps qui avance et qui offre des bonheurs immenses comme Aujourd'hui,
quand on se sent moins seul,

Merci à toi, la VIE!.

 

 

 

Repost 0
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 07:28

...

C'est l'Automne qui arrive, aujourd'hui son très vite, une semaine à l'avance, il pleut et ses gouttes pas tombées depuis si longtemps ici à l'Ouest, font glisser une partie des éclats pépites des rayons de l'Eté si chaud si bon,
mais il est rassurant,
chaque saison en son temps...

Aujourd'hui, ce midi, un piquenique, à l'APEI, pour les familles, des visages connus à revoir, d'autres nouveaux à tendre les mains, il y a cinq ans on allait au premier piquenique de l'APEI, histoire de découvrir, de repartir avec l'adresse précieuse de La Cordée, pour la gym et l'aquagym, ce sera une bonne quiche aux poireaux et une salade de fruits, que la dame et le jeune homme autiste ont fait hier soir, douces retrouvailles après ses vacances...

et pendant les vacances de la dame, ce fut heureux d'insister pour qu'elle soit remplacée cinq heures et demi, au lieu de six heures et demi par semaine, pour aller en douceurs avec le changement, en ma présence aux 3/4, et ce fut magique, de leurs complicités, échanges , porteur encore cette expérience nouvelle, c'est un point encore gagné pour les vacances prochaines de la superbe dame habituelle des mardi et vendredi soirs...encore une délivrance pour me respecter ma vie, et surtout continuer à faire prendre distance avec moi pour le jeune homme...

et quand il me dit que ce mercredi il est allé manger dans le studio d' Alisson, ses pâtes carbonara et salade de fruits, avec Régis, qu'il a aidé à la vaisselle...c'est bête, mais cela me met le coeur dans une telle joie pour lui!

 

son réfrigérateur sera livré dans six jours, son aspirateur il l'emmènera demain dans son studio,

 

c'est merveilleux de superbe de le voir prendre plaisir à s'installer, plus encore...que je n'en reviens pas de tout cela, que je me secoue la tête...des vingt six ans, derrière... 

 

Repost 0
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 12:52

...

Et pourtant...dès que son regard, ses yeux, sa voix, je sais que les forces, l'envie d'être là, sera Là...la liberté sans cesse arrêtée, peut être est la cause plus vraisemblable...
si peu si pas de choix dans mes vrais choix ce dernier Printemps...

Repost 0
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 11:39

...

037-copie-1.JPG

 

L'automne tire à lui ses rayons, laisse s'en aller l'été petit à petit,
mais la transition pourtant son petit à petit, est loin d'être facile,
la rentrée, c'est la rentrée, pesante dans son présent...

Repost 0
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 11:33

...

La vie s'avance, encore,
et c'est étrange, pour le jeune homme autiste,
un bel épanouissement,
mais ses lunettes cassées il y a cinq jours,
ont remué des faits passés réapparus,
et si cela devait recommencer?!?

j'avoue que cet après midi,
nulle envie vraie d'aller le chercher,
bien plus encore car c'est pour l'achat déjà de son aspirateur,
et il me faut du zen, du tranquille, 
c'est comme si ce fait de lunettes a cassé mes forces...

et puis ses souffrances secrètes, à la vie sans vie...

c'est loin d'être évident de retrouver des sens de vie...
Repost 0
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 14:44

...

 

 

Sur le fil de sa vie, s'émerveiller de *levivre, c'est déjà tellement...

Repost 0
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 14:23

...

 

 

Un thé, la porte ouverte, les papotis de trois mouches, c'est déjà tellement de vie qui rentre dedans...

Repost 0
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 14:15

...

c'est devenu tellement au goût du jour de beaucoup, de ne pas perdre une seconde de vie, comme si il était possible de tout saisir, tout avoir, tant tenter,
et pourtant,
se contenter juste d'être en santé de vie, se ressentir respirer, aimer la vie qui s'offre,
et tant pis si elle donne aussi des coups durs, cela ne regarde qu'elle,
soi, en tout bas, on encaisse en un temps, on appuie sur son goût d evivre les meilleurs, et on s'envole encore...
la vie c'est cette magie qui se donne minute après minute,
et c'est justement cela qui est chouette,
*de ne rien savoir à l'avance,
sinon on aurait peur, sinon on penserait que les offrandes sont dues...

le bonheur de *levivre, c'est son chaque jour, singulier,

ce jour de vide, de calme, de rien, de tant, m'émerveille, merci de me confier tout cela, ma vie à moi,
il y a eu des périodes de non stop stressants qui m'empêchaient tellement de *levivre au plus près ses délices, mon temps,

et puisqu'il est compté, puisque Août en maladie a permis d'approcher un peu plus encore comme si un jour la dernière heure, cela remue *levieillir,
parfois on peut se dire, cela a servi à quoi tout cela en arrière?!
parfois on peut aussi se dire je suis celui ou celle que je suis car il y a derrière!

derrière n'est pas vain, il a cet essentiel,

 

*Aujourd'hui le contient!

Repost 0
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 14:07

...

Il y a ces parcours longs qui ne mènent à nulle part,

ceux qui mènent déjà à un petit quelquepart,
et puis d'autres aussi, et c'est heureux ainsi, qui mènent vers l'inespéré...

et c'est bien en osant emprunter un chemin,
qu'on peut savoir de vrai où il mène en vrai...

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.