Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 10:12

...

Autisme

L’autisme est un trouble de la petite enfance, persistant à l’âge adulte, qui se manifeste par l’incapacité à avoir des interactions sociales normales, l’altération de la communication, le caractère limité, répétitif et stéréotypé des comportements

 

 

en interactions sociales, 

alors, en mère, je peux écrire de vive joie, POUR LE VECU D'ICI, chaque cas singulier...

qu'au jour d'Aujourdhui, le jeune homme autiste de 25 ans,

discute avec d'autres collègues, a beaucoup d'humour pertinent,

précise qu'une collègue déçue car toujours les mêmes au babyfoot,

il éprouve de l'empathie, il me semble fort de fort, sourit en parlant de ses deux copines,

il apprécie de faire ce qui est le mieux possible pour lui, pour l'autre, et est heureux qd l'autre ravi,

 

en communication,

le gros bond actuel c'est son approche avec le téléphone,

cela devient bien plus spontané, plus l'envie de donner de ses nouvelles de lui même,

il a l'envie d'appeler, il accepte de répondre au téléphone,

pour la communication dans le réel de vues, cela dépend...

au réveil, il parle peu, juste le strict, cela se déride en voiture, on rit!

il aborde fort bien en cafés, restaus, cinés, pose les bonnes questions

à son retour, d'un séjour avec d'autres, il parle beaucoup plus ( après le camp d'été, après un séjour temporaire...)

 

en caractère,

ses comportements sont si peu répétitifs,

au contraire il dit avoir besoin de changer, de faire plein de choses

il s'invente, de plus en plus, se surprend, se  découvre, s'émerveille de voir beaucoup de choses de vie,

 

*restent juste des petits blocages, à la sortie, ou à l'entrée,

en quittant ou en voyant des personnes connues,

parfois, pas toujours...

*le blocage intestinal, mais cela aussi c'est l'autisme de plein, et cela reste

 

TOUT CELA C'EST POSITIF,

il en reste des belles choses, après ces 25 ans derrière, en amour à donner, Tellement rendu bien plus,

cela valait le coup, sans le savoir dans l'instant, d'AIMER AUTANT se donner d'aimer en temps en vie ma vie à lui donner!

 

OUI, aucun regrets!

 

MERCI LA VIE! surtout pour la santé qui permet d'être!

Repost 0
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 10:08

...

Comme les oiseaux chantent bien,

comme ils mes merveilles,

comme je ferme les yeux,

comme je te rejoins,

comme je t'aime,

comme ma vie m'apporte,

comme ce ciel si dégagé,

comme Aujourd'hui son simple de vie,

comme les envies de vivre...

Repost 0
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 09:53

...

Cette ouverture, plein soleil, vers le petit bois sa repose, les oiseaux se taisent, des enfants au loin, c'est la sortie des classes, un oiseau se fait entendre, délicat, comme c'est bon ce tant à accueillir,

le jeune homme autiste, est au top, cela se poursuit,

cela semble être une rentrée réussie, qui est derrière,

comme est derrière l'été de deux mois,

des non routines, des nouveaux visages, le Nord,

les vacances en camp d'équitation, ses séjours temporaires,

cela a glissé, mine de rien, presque,

et puis beaucoup d'efforts dans les invisisbles quotidiens,

c'EST TOUJOURS QUELQUECHOSE, une vie en Autisme,

juste un quatre jours d'effrois les premiers jours de camp, une aire de lunettes cassées!

ses angoisses à distance, la peur d'aller le rechercher, la défaite,

ce qui suivit fut son extra, ses retours enthousiastes...

 

C'est bon...

 

Devant tout cela, rester son humble, un cerveau fragile, fragilisé, peut tant rebasculer vite, avec peu, un rien...

 

et quand l'amie juste repartie, trouve que le foyer d'hébergepment en séjour définitif de semaine, demandé,

ne semble plus justifié,

cela vacille, cela interroge plus encore les cogitations de parent...

 

C'est et cela reste hyper rude de faire le chemin pour un parent, vers le choix du foyer d'hébergement, mais ce sentier continue à se débroussailler dans le faire confiance, le foyer est superbe, les équipes à l'écoute de l'être autiste, c'est bon...

 

et en aucun cas, c'est souhaitable de se laisser déstabiliser quand je peux entendre quun père veuf, de 85 ans, avec son fils en ESAT SACAT, je ne connais pas le profil excact, juste un âge mental de 8 ans, ce qui veut peu dire aussi...et qu'ensuite, deux frères peuvent assumer...

ENTENDRE qu'ici, ce serait bon que le jeune homme retourne chaque soir chez lui, et que si le parent décède d'un coup, la famille pourrait prendre le relais...ce fut lourd à entendre...

 

Un vécu en autisme, n'est pas une partie de plaisirs, toujours, même si vivre pour sauver une vie, le plus possible, c'est du pur plaisir, et seul le parent peut le dire, et seul le parent peut ressenti sa fatigue de son ouvrage de vingt cinq ans,

il ne s'agit pas du présent, si facile, si simple,

bien sûr que le parent, n'est pas ko, pas épuisé, loin de là, en belles énergies,

mais néanmoins, ce qui fut encaissé, se trouve dans des coins de quelques parts de son être de parent aidant accompagnant, depuis la naissance, sans relâche parfois,

 

ALORS C'EST ESSENTIEL POUR ENCORE POURSUIVRE LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE,

ce travail de vie, cet accompagnement en pensées, en décisions à prendre,

 

de ne pas oublier que le travail essentiel aussi à faire sur soi, C'EST DE RESTER VIVANT DE PLEIN LE PLUS POSSIBLE...

 

et que c'est essentiel, aussi, pour le jeune homme autiste, de connaître la liberté, l'autonomie, hors du regard du parent vieillissant, diminué, dans les trente ans à venir...

 

MERCI LA VIE, de connaître cette quiétude actuelle, vers le foyer d'hébergement, qui donnera une place, quand ce sera possible,

l'espoir EST,

Aujourd'hui serein,

pas d'urgences,

 

MERCI LA VIE!

 

 

Repost 0
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 19:53

...

L'autisme : de l'enfance à l'âge adulte : de l'enfance à l'âge adulte

Auteurs : BARTHELEMY Catherine, BONNET-BRILHAULT Frédérique

Date de parution : 06-2012
Langue : Français
Ouvrage 205 p. 17x24 cm Broché

Commentaire de L'autisme : de l'enfance à l'âge adulte

 

Découvrez tous les autres ouvrages de la collection Psychiatrie Olié.

 

Résumé de L'autisme : de l'enfance à l'âge adulte

Longtemps méconnu, ignoré, mal compris, l'autisme fait actuellement l'objet de nouvelles définitions et de nouvelles approches thérapeutiques concernant sa forme chez l'enfant et, surtout, sa forme chez l'adulte, que la pathologie soit de révélation tardive ou qu'elle s'inscrive dans le parcours du patient depuis son enfance. Ainsi, une attention particulière est actuellement portée sur les mécanismes à l'origine de la maladie, sur la sémiologie, la prise en charge médicale, mais aussi sociale, pour accompagner au mieux les personnes avec autisme et leur famille.
Fruit d'une longue expérience clinique des auteurs et de leur implication dans la recherche, cet ouvrage présente en cinq parties :
- l'historique, le modèle neurodéveloppemental et la physiopathologie génétique,
- la sémiologie chez l'enfant, l'adolescent et l'adulte,
- les examens cliniques et les explorations fonctionnelles pour diagnostic, nécessitant une collaboration pluridisciplinaire,
- la thérapeutique et l'accompagnement depuis l'enfance jusqu'à l'âge adulte,
- les stratégies et les outils d'exploration clinique et neurofonctionnelle pour la recherche.
Les auteurs, tous choisis pour leur expérience dans le domaine, ont travaillé sous la direction des Professeurs Catherine Barthélémy et Frédérique Bonnet-Brilhaut du Centre Universitaire de Pédopsychiatrie du CHRU de Tours.
Cet ouvrage de référence est destiné aux psychiatres, aux pédopsychiatres, aux internes de la spécialité, aux psychologues et à tous les professionnels de la santé et du secteur social engagés dans la prise en charge des patients avec autisme.

Sommaire de L'autisme : de l'enfance à l'âge adulte

Historique, épidémiologie et physiopathologie. Sémiologie de l'enfance à l'âge adulte. Diagnostic : examens cliniques et explorations fonctionnelles. Thérapeutique et accompagnement de l'enfance à l'âge adulte. Stratégie et outils d'exploration clinique et neurofonctionnelle pour la recherche. Liste des principales abréviations. Index.

Repost 0
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 19:37

...

Ce soir je suis heureuse son Tellement, et par bien peu, et par ce tant,

on mange chez l'amie à 2 mn à pieds, elle se repart demain pour revenir  dans trois jours,

puis le temps de sa détente, seul, lui, en collectivité, cela fatigue, prend tant de soi,

mais lui prendre de lui en autiste, c'est le happer de ses obsessions, tellement , à ce jour, insignifiantes, presque oubliées,oubliées , serait même plus juste,

IL S EST SORTI DE SES DVD, SES LIVRES EN BOUCLE,

il fallait en passer par tout cela, pour connaître cette DELIVRANCE...

 

puis, il se couche,

comme je m'approche,

je lui dis comme sa couverture sent le dehors de toute la journée,

fenêtre ouverte ses 28 ° au soleil,

et puis *tu sens cet odeur du petit bois,et puis les chants des oiseaux dans ta couverture,

cela le fait rire,

sa mère si folle, le fait tant RIRE,

 

alors ON RIT, on s'éclate de vies, comme c'est bon,

toute cette vie qui est offerte ce soir chéri cet Aujourd'hui,

 

quelle joie vraiment, de regarder derrière, de poufdeouf, de c'est derrière,

 

mais cela fait que commencer,

c'est libéré de Tellement,

qu'on peut imaginer agir, faire réagir,

alors ces écrits en autisme,

dans le mots simples,

qui savent rien,

qui disent juste ce qui fut fait,

 

CAR IL REVIENT DE LOIN, le jeune homme,

il pourrait être en HP, à vie,

dans les années passées, quand on pensait que l'autiste, de la folie,

 

il est bien bon d'être AUJOURD'HUI,

de peu savoir,

juste ce qui fut vécu, dans cette vie d'ici,

 

et son raisonnement m'épate, son ouverture, son calme, sa patience, sa bonne volonté de bien faire, son empathie,

 

et la médecine diminuée depuis hier,

 

A SUIVRE SA VIE!

 

je te suis...en amour comme il est bon se vivre son sens de vie de l'aimer sa vie, ceux qu'on aime, c'est tellement précieux de,

 

LEVIVRE, ce tout cela...

 

larespire au plus près, retrouvée, c'est béni!

Repost 0
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 14:09

...

Il fait encore soleil dehors,

et c'est bien bon d'imaginer se laisser emporter,

par ses rayons son chaud, quand il est encore temps,

des heures fortes pleines, ce jour,

sauf en midi, pour se reprendre souffle,

le conseil général en messagerie à rappeler,

son courrier dans la boîte,

 

et cela semble aller...

la dame rappelée, pour des infos encore,

on n'en sait jamais trop,

pourtant parfois bien trop...

le dossier en enveloppe,

fait dans la belle foulée,

qui dit de faire,

pour ne plus avoir à faire,

c'est Tellement pénible, ces paperasses,

dans le monde du handicap...

 

et ce qui a aidé, permis de surpasser,

c'est cette terrasse à midi trente,

sur la place en plein soleil son bon de bien,

le souffle tranquille de vie, même si en sandwich,

entre la vie sa belle, et la vie en ouvrage encore,

pour avancer le moins mauvais possible,

 

sur ce sentier si caillouteux, encombré, plein de chardons,

mais aussi dans la grâce des beautés d'aides rencontrées,

des vrais Humains,

qui à jamais, sont Là, en tout dedans, de belle délicatesse,

dans son secret son âme,

 

il y a des vies qui donnent Tellement de vie,

que l'on oublie jamais, l'amour son puissant d'être,

son Humain de son simple, son petit coeur palpite,

larespire au plus près, c'est bon de t'aimer ton Être.

Repost 0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 21:12

...

Le médicament doit être un soutien et ne doit pas remplacer les efforts d'adaptation aux situations stressantes de la vie quotidienne...

Repost 0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 19:39

...

Son grain de folie

Peut être son nom

Mais c'est bien plus

Des innombrables

Grains de sa vie

Qui lui donnent youps

Et ce ceps doux

Ce fou ce tendre

Lui donne rondeurs

De leurs goûteuses

Et elle en boit

Une perle plusieurs

Se perd se trouve

Se rit se pleure

Avance son pas

Ses chaussons de danse

Les mains guidées

De bel désir

Ô l'âge avance

C'est fort certain

Sa folie douce

La tendre jolie

Elle verra bien

Ce qui l'attend

Si doux complices

Dans ce monde brute

C'est Tellement

 

Repost 0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 16:53

...

C'est fort précieux, une orchidée,

qui se vit, encore, ses fleurs tombées,

deux rameaux vivants, à 30° c'est fort beau,

une feuille sa verte pleine de sève,

douce promesse, comme c'est bon,

 

le petit gazon grillé d'Eté, laisse des fils de verts,

il fait sourire par sa vigueur, ce mine de rien,

l'énergie est, l'espoir son fort,

la force de vie sa revenue,

 

comme c'est merveille,

 

mes mille mercis,

ce temps béni,

 

d'un amour fou,

d'un amour vrai,

d'un amour tant,

 

son Tellement,

de VIE DEDANS !

Repost 0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 16:51

...

Je t'aime

C'est fort certain

La vie m'empêche

De m'aboutir

C'est fort ainsi

Pour le moment

Son courant d'ÊTRE

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.