Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 17:26

...

Il en a fallu quatre heures de courage,

pour photocopier les quittances des salaires des aidants,

pour dresser un tableau précis, cumulant,

et puis, y écrire les frais de SACAT et de FOYER,

 

C'EST FAIT,

 

reste à écrire le courrier accompagnant,

encore dans cette lutte de hurler le besoin d'aides,

mais déjà Tellement, cette DIFFICULTE pour trouver,

LA PERLE RARE, l'aidant Humain d'abord...

 

la demande du conseil général en date du 9,

le 7, demain, l'enveloppe lourde, sera à la poste!

 

et puis les comptes de tutelle, dans la foulée,

et pour la nouvelle demande de tutorat, cela attendra fin Août,

le rendez vous obligé chez le docteur, à joindre au dossier!

 

LE PARENT ECROULé de paperasses,

quand il choisit de prendre ses droits, de parent d'enfant handicapé.

 

Et rouvrir le dossier des factures, aujourd'hui,

cela a remis en mémoire, les factures des objets détruits ces derniers mois,

les noms des accompagnants, qui ont cessé le contrat d'un coup d'un seul...

 

pas un repos que ce temps là,

juste celui que c'est fait, n'est plus à faire, carcela devait être fait...

 

DANS LES TEMPS DE *le vivre!

 

C'est pourtant si bon de respirer, souffler, *levivre, *larespire,

quand il n'est pas là,

 

allez encore ces quatre jours...et c'est Tellement!

Repost 0
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 10:04

...

Et puis, il y a ces incontournables...

le dossier du conseil général,

tous les justificatifs des salaires des aidants,

sur les deux dernières années, à fournir,

alors...

il y aura les trous de quittances d'aides, quand parties...

quand le jeune homme en HP, en foyer d'hébergement,

c'est comme cela...

les quittances d'aides retrouvées dans l'urgence,

quand le parent n'espère plus trouver une aide efficace,

désemparé, en détresses de fatigues de par tout,

 

le dossier sera envoyé aujourd'hui,

l'énergie est,

et le dossier doit être renvoyé dans un délai d'un mois,

 

comme quoi, le parent, reste sur la corde de la lutte,

pour serrer de près de plein, ses droits, ses aides,

 

ses respirations de vie, pour *levivre!

Repost 0
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 08:18

...

Parfois

On n'a pas de plus bel choix

Que de se décrocher

Cueillir des simples, des minuccules

Pour oser tenter

Se rattraper de son vivant

Ne pas se perdre totalement

C'est que c'est fragile un être

Cela ne prévient pas une overdose

De puissants électrochocs 

Le chemin rude n'est plus à faire

 

Que vive devant

 

Se retrouver douceurs tendesses

Surprend

Il a fallu les dépasser toutes ces douleurs

Et s'en sortir en peu de temps, émeut...

Tout simplement encore une fois

 

 Forces de vie ses petits miracles

Repost 0
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 07:56

...

C'est à remercier vivement quand le temps,

peut donner à vivre, des nerfs qui se reposent,

si laminés, tendus, étirés à l'extrême,

cet épuisement de tête si las de vie dedans,

 

aujourd'hui son vivant...

Repost 0
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 07:47

...

La plume se vit douceurs, et cela fait du bien,

elle s'est vidé son encre des trop pleins de vie,

des bouleversements d'émotions telles,

elle est émue de se secouer ses petites étoiles,

l'air est calme, le bouquet d'iris son fort haut a aidé,

il faut tellement mettre ses échasses,

quand la vie elle nous noie de chagrins en tous sens,

pour penser prendre de la hauteur, de la distance,

 

tout simplement se trouver qu'Humain, limité,

en énergies, en encaissements, en ses colliers de perles trop lourdes,

une longue avancée, des pas douloureux sont derrière,

 

la petite plume, émue, Tellement...

de ses dégoulinés d'émotions vives,

à le remercier le temps, pour ses grâces accordées,

 

neuf jours de turbulence, après celles d'avant,

plus d'un mois de secousses sysmiques,

explosion, raz de marée, tremblements de tête,

 

L'EQUILIBRE FAIT DU BIEN,

 

comme écrire, lire, vivre, tout simplement, sa paix revenue... espérances.

Repost 0
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 20:46

...

*lelibre dans la tête...

 

revient ses pas de danse

 

ce fut si lourd

 

dans des pleins de sens

 

si long de ronger ses barreaux

 

de se recoller ses ailes

 

quand la vie peut fracasser tant

 

MAIS cela reste si essentiel

 

*lelibre dans la tête...

Repost 0
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 20:36

...

les trois derniers jours, à distance en autisme, commencent à faire du bien,

les quatre jours de départ, une telle peur au ventre, de devoir aller le rechercher au cas où,

si les angoisses montent en pertes de controles par ses détresses de lui,

 

et c'est pas rien qu'un amour pour son enfant,

 

et c'est fort bien ainsi, même si c'est douloureux et liant de Tellement,

 

LUI, ce jeune homme souriant, n'a pas demandé la vie sur terre, *d'autant plus en état d'autiste,

 

alors, ETRE LA, semble tout naturel,

même si cela pèse tout son pesant d'Humanité...

 

mais *levivre à fleur de peau de bel amour, reste le plus doux sur terre,

gommer, abandonner, l'être en difficultés, dans ses fragilités, n'a pas son sens Humain sur cette terre telle...

 

Repost 0
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 19:55

...

son départ, les quatre premiers jours en puissances d'appels tels...

C'EST DEJA LOIN!

 

*levivre le max ce temps, c'est essentiel,

*lesouffle c'est vital pour rester vivantE!

Repost 0
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 19:41

...

Des amis,

et puis,

surtout,

l'autisme à *levivre,

en corps,

dans mes tripes,

dans mon coeur,

dans mon âme,

même quand il est parti en séjour de vacances,

 

quand le responsable appelle,

le premier soir,

le lendemain,

trois jours après,

car il a déchiré une seconde casquette,

et puis, ses lunettes,

qu'il a peur de ne pas remonter dan le Nord, le 1er Septembre,

 

quatre premiers jours de départ, de vacances, douloureuses,

et si et si et si... tout l'enfer de ces automne et hiver dernier, recommencait;

because ce voyage de quatorze nuits, avec les chevaux...

 

important POUR LUI, POUR L'AIDANT, pour se reposer, continuer le travail de SEPARATION...

 

on l'a au téléphone, deux fois,

et puis les choses de la vie, semblent se calmer,

silence depuis mercredi matin, depuis quatre jours...

 

HUIT JOURS A PASSER SANS TREPASSER,

même si le stress encore, quand le téléphone sonne...

 

Ô MAIS LE CIEL DE CETTE TERRE ETRANGE,

quand le mot PAUSE, REPOS, BREAK,

pourra-t-il prendre tout son sens?!

 

les bords de mer sauvent, les amis aussi, pour happer la tête lasse,

elle aime tant *levivre, le joli, le léger, le bel, la tête sur terre!

 

Impossible encore de quitter loin, son lieu de vacances,

*dans le cas où de tristes évènements se précipitent, et cela assomme,

d'un tel ressenti de vie cadenacée, où même dans le sensé *être libre état,

les cordages de responsabilité, serrent d'un tel fort...

Repost 0
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 08:38

...

Une pause d'écritures,

des amis à *levivre cet été,

en ouvertures, au dehors,

vers le ciel, pieds sur terre,

l'instant à *levivre,

pour échanger, s'apaiser, sourire,

de belles perspectives.

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.