Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 13:57

...

Le ressenti de fatigues, hier, d'un étouffement, ce matin, mais le luxe d'un marché pendant son temps chez la kiné, remet les yeux dans leurs orbites, il va hyper bien, le jeune homme autiste, mon fils...

juste que vivre en amies trois jours et vivre dedans deux jours trois soirées en autisme aussi, c'est un peu trop lourd, c' est fort bon de présences jolies pour lui et moi, mais c'est à en user avec modération...

ces deux heures de liberté totale cet après midi me récupèrent mon choix choisi encore, en autisme, c'est quasi impossible de me disperser bien trop, et j'ai choisi, de l'accompagner vers le meilleur pour lui...

il faut donc veiller à économiser mon temps précieux, dorloter mes jolies fatigues, user de belles libertés dès que c'est possible...

quand il est en bel équilibre! En cet instant, la porte fenêtre ouverte offre des cris délices d'oiseaux, la fraîcheur du dehors,  la bonté de poser quelques mots en clavier sa douce symphonie, le temps si volatile, et l'être se repose, compose, se pose la pause, cela fait du bien, il reste encore une heure et demi pleine de beautés à saisir, gober, rêver, *levivre, un palais de saveurs bonnes, ce temps est délicieux...

ce soir, sera rempli de bon, de beau, puisque se ressourcer fut possible...

il est en SACAT, loin le temps des gardes du mercredi après midi, pendant trois ans et demi, comme c'est bon! et puis la précieuse dame en ma présence, est là pour défusionner cet état fort de mère d'autiste et son fils qui se colle glue souvent...

c'est essentiel vers le Grandir! je ne suis que mortelle! il faut aussi me retrouver le circuit quand un électrochoc comme ce matin:

" Samedi, on déménage, pour être près de mes soeurs! " .

                

Le temps avance, à SON rythme, Tellement, et c'est bien, c'est ainsi fait de vie ici, choisie, pour *levivre de lui,

 

Ma vie verra d'autres possibles, ensuite...

et puis déjà, *levivre possible mon temps, quand les séjours d'hébergements de semaine, parfois...

 

dans la tendresse, de prendre chaque temps de passage avec tout le temps essentiel dedans... 

 

EN AMOUR!

                            

Repost 0
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 20:56

...

L'oasis, sa paix, un bois, l'ouverture,

Quand on n'a pas d'autres beaux choix

Que de sauver sa peau pour *levivre

C'est douloureux tellement mais essentiel

Pour pas se mourir en souffrir beaucoup

 

*levivre ses petits miracles, présences douces,

Regards bontés, vues leurs ouvertes,

C'est tellement bon sur cette terre

De s'aimer fort de s'aimer bien

Un petit lieu pour se donner d'être

Le luxe superbe de vie son ciel

Repost 0
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 12:25

...

PHOTOS-1-9472.JPGLe jardin japonais de Nantes

 

Aussi, tombe sa lasse,

quand mes dents consultent le dentiste,

qu'on parle de mon fils,

que les neuroleptiques abîment l'émail des dents,

de suite le dentifrice avec max de fluor acheté en pharmacie,

remboursé avec une ordonnance, fluocaril 2000,

mais après, mais après d'après,

et puis en ailleurs, d'après ce que j'ai lu, beaucoup, intense, immense,

ces mois d'hiver si rude...

 

ALORS...

 

la tête se remplit bien trop et d'un coup se relâche...

en espérant qu'un jour, le médicament peut se diminuer, même de s'envoler...

 

il faut y croire encore que ce n'est qu'un passage,

celui tant redouté par tant,

 

le chemin d'ado vers l'adulte,

et pour un jeune homme autiste de vingt cinq ans, conscient, voyeur de tant,

comme cela peut faire peur,

 

le passage du temps...

 

et pourtant...

 

plutôt que le subir, plutôt qu'en avoir peur,

ô temps le prendre par la main douce, ce temps là, aussi,

et fragile bien plus Tellement, peut être qu'un autre ado,

mais peut être pas finalement...

alors de la même façon qu'un autre ado ses questionnements...

 

LE SOUTENIR, L'ACCOMPAGNER, LUI DONNER DE LA VIE MEILLEURE,

 

sourire quand il aime la vie!!!!!!!!

qu'il la goûte, s 'en succule, s'en nage en allégresse...

 

car si tout n'est pas blanc,

tout n'est pas noir de noir,

 

et se trouver sa voie, son chemin de bonheurs, soutenu et aimé,

cela reste essentiel pour chaque être sur terre,

 

on ne demande pas à naître,

 

alors on tente ensuite de s'ETRE le plus joli pour soi, le plus savoureux, le plus renversant de bontés, le plus de partages aimants....

 

ON MELANGE D'Un peu des petits nectars de vie, et il serait bien étonnant que la décoction ne soit pas sa juteuse son cru millésimé pour soi!

Repost 0
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 09:58

...

La main et son autre, leur coquetterie jolie, quand elles tournent la clé du petit jardin son précieux raffiné,

tout est splendeur dans ce lieu doux,

le gazon pousse son gré de vie, les fleurs balbutient ou rient aux éclats,

les roses rouge foncé, les hortensias leurs blancs, les bégonias leurs rouges,

et puis, les marguerites rescapées des fortes pluies, un autre hortensia rose son petit,

des fleurs jaunes, bleues, des autres encore,

et puis des naturelles poussées là, et le pied de vigne,

le lierre qui pousse le long du bois, et que la main aide pour sillonner tendre et beautés,

 

cela pousse, cela vit, cela meurt, cela revient à la vie, cela s'endort l'hiver;

 

comme ce Printemps est riche de belles fleurs et plantes, sous les chants des oiseaux,

leurs vols, leurs petites ailes, ou leurs plus grandes aussi,

 

comme c'est bon vraiment de pleine vie dedans, à farfouiller les troncs, le bas, le haut,

chaque jour son délice, de *levivre déjà Tellement plus simple, ce temps compté d'ici bas... 

Repost 0
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 09:52

...

A la descente de l'escalier, ce matin, juste avant  d'aller faire chauffer l'eau pour le thé, sa cuillère, ses arômes,

le gerbera pique du nez plus en corps,

pourtant...

hier matin, juste au moment du départ, sacré départ, dans le luxe d'une paix immense depuis des semaines,

le jeune homme autiste permet, il attend avec belle patience, qu'on sorte,

et...

je prends le risque osé de le faire attendre plus encore,

mon gerbera si joli rose vif bat de ses pétales,

juste quelques instants, pour lui couper le bas de sa tige, le laisser ses souffles tendres,

comme je dis à mon fils...

 

et pourtant, cela n'a pas réussi à les maintenir en vie, lui et son voisin de vase si précieux garni d'amies...

 

Quand la vie suit son cours, parfois, on ne peut pas la retenir, elle décide, la vie,

 

Tellement,

 

on se sent responsable de pas grand chose, si peu,

on est si limité de soi devant *levivre si fort de fort en pouvoir de décider de la vie ou de la mort...

 

Pour le moment, ils se meurent leurs doux, je les aime déjà tant ces gerberas,

 

PLEINS DE VIE!

Repost 0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 19:50

...

 

PHOTOS-1-9385-copie-1.JPG

Vers La Loire, tout son long,

direction La Daguenière vers La Bohalle, la Toto contrôlée à 76 km/h, quand la vitesse autorisée à 70 km/h, viesse retenue 71 km,

et si la vie son infraction?

quand la Toto se poursuit *levivre, douce évasion, tendres souvenirs, moments présents de leurs intenses,au plus près...

Repost 0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 11:48

...

 Quand je t'aime,

je suis moi,

et comme...

 cela me fait du bien,

en tout dedans,

Là,

au plus profond...

 de M'être

dans mon regard,

bienveillant,

 pour moi!

Repost 0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 11:41

...

Mon lieu d'être me comble depuis ce matin,

des géraniums ont rejoint, les tomates cerises en jardinières au petit balcon de la cuisine,

l'odeur de poulet qui se cuit, arrive vers le nez,

l'odeur de bois transpire de délicates respirations de plumes,

la salade au chèvre et des gorgées de cabernet d'anjour rosé, c'était superbe de vie,

le petit gazon a tondu ses cheveux avec la cisaille,

les fleurs sont belles, les hautes marguerites redressées, d'un éclat de bras élégant,

deux tasses de thé chez le torréfacteur du bourg d'à côté, Pontchateau, après l'avoir déposé,

une part de gâteau à l'ananas,

le tour de marché dans les fleurs, les légumes, les rires francs de la vie pleine,

 

la vie est belle!

 

comme la vie sa grande,

 

SAISIS LA, Là! mon amour que je t'aime!

Repost 0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 11:33

...

C'est encore le miracle qui se poursuit,

le jeune homme autiste au top de lui, c'est incroyable,

la psychologue en aba de La Baule, son jeune garçon autiste,

devait avoir raison, et je l'ai écoutée, après l'avoir rencontrée début Décembre,

elle avait vu le jeune autiste, quinze jours avant, en pleine déroute de tête...

pour un autiste, un lieu se suffit pour qu'il SOIT,

et deux en passé, même trois en un temps quand la garde de nuit chez elle,

en ajoutant les deux séjours dans deux lieux différents début Août, c'est trop de trop...

 

ET...même si cela m'a coûté de reprendre le volant, la barre du navire,

depuis Noël, SON lieu est dans MON lieu, est c'est bien suffisant et essentiel pour l'aider à ce qu'il se construise encore,

en belle sérénité, le plus de paisible possible,

 

et cela marche...

 

et puis comme six mois depuis Noël,

ce qu'il reste, c'est un être paisible, bien dans sa peau, gai, collant avec sa mère trop parfois, c'est vrai,

mais je mets distance, dis, en souriant, que la distance c'est bon, pour RESPIRER,

ce qu'il en reste, c'est un miracle qu'il fallait tenter oser pour y arriver,

même si j'étais en épuisements extrêmes en fin d'année....

cela m'a coûté, je l'avoue, mais il le fallait FAIRE....

 

et puis MON lieu est de plein en journée, et puis, quand il est en foyer d'hébergement,

et puis, le chemin s'avance encore vers un souhait de place en foyer d'hébergement de semaine...

 

et cette fois, IL CHEMINE GRANDEMENT, avec belles grâces et en beautés,

et puis son deuil épongé pour cette dame qui l'a accompagné deux ans et demi, et a rompu le contrat d'un coup d'un seul..

et puis des filles autour de lui, et en ballades et de par tout, le soutiennent de jolis, de charmes, de beautés...

 

DANS SON REGARD A LUI, il me fait sourire de SA VIE A LUI,

 

sa vie s'avance encore,

et la maman que je suis, SON SOUFFLE, SA RESPIRE, reviennent au galop!

 

comment être heureuse si la mère malheureuse, devant les maux de son enfant?!

Repost 0
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 19:29

...

PHOTOS-1-9459.JPG

 

Un pique nique en Nature, personne, autour de l'étang de Campbon, deux canards, les oiseaux, des arbres,

la vie au plus près...

 

PHOTOS-1-9460.JPG

 

cela gomme la chaîne de fer autour du cou, dans un vécu en autisme depuis 25 ans,

car même quand on aime de bel amour loin, fort loin hors limites,

la liberté enlevée si souvent, beaucoup, toutes ces années, c'est d'un douloureux sans nom,

alors quand LIBERTé se gagne...c'est bon de VIE!

alors...je grimpe la balançoire aux deux chaînes libres et jem'envole,

haut, plus haut encore, comme dans le jardin de mon enfance, peu quittée, mon enfance, je l'avoue...

 

 PHOTOS-1-9466.JPG

 

puis quand Nantes à son château, le pont levis se baisse et permet des échappées en plein ciel, sur les remparts,

la vie se donne belle...

s'envoler, se libérer, c'est bien son EXISTER, non?!

 

PHOTOS-1-9467.JPG

 

et puis  doucement ses délicats les pas japonais de l'île de l'Erdre, invitent à la contemplation,

d'un bien bon saisir ce temps fort du jour d'Aujourd'hui, fort simple, libéré, de terreurs tellement immenses...

 

  

PHOTOS-1-9471.JPG

 

et comme c'est bon, de la maison de l'Erdre, d'admirer, la main de l'Homme quand il aime la Nature...

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.