Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 15:28

...

se respirer...

Repost 0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 15:27

...

s'évader...

Repost 0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 15:27

...

s'évader...

Repost 0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 14:29

...

Comment une vie sa petite peut elle exiger ô temps de vie à s'y laisser prendre?...

Repost 0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 14:18

...

Le vent remue les feuilles, le coeur remué secoué si fort au repas hier soir, se palpite encore...

et pourtant, la colère grande rentrée fut de belle obligation,

le jeune homme autiste ne peut supporter de choc supplémentaire...

c'est heureux que ce petit lieu à distance puisse ressourcer...

et l'obligation de s'en sortir reste de mise...LOIN DE TOUT CELA...à tout jamais...

IL EN FAUT DE LA PATIENCE DANS UN VECU D'AUTISME pour se rester vivant!

 

et ma musique douce, me vibrent mes doigts souples, le piano de tête fredonne, la chanson en amour...

 

La vie exige bien AU DELà, pour certains êtres...qu'est ce que cela signifie tout cela...

 

et ronger les barreaux, et s'envoler, et vibrer tendrement, le salut!

 

Certains peuvent être si libres, et n'apprécient même pas, leur liberté de *levivre!

Repost 0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 09:14

...

Comme il en faut de son courage, pour pas se ratatiner son sol,

 

sa petite cantate à ses vingt doigts si essentielle sa pure humaine, ses ondes vraies,

son vrai chemin de beautés *levivre,

 

c'est Tellement effondrant de secouant de vie dedans,

 

c'est une lutte de mille fatigues pour sauver de la vie précieuse, coûte que coûte ...

 

Les années se suivent et ne se ressemblent pas,

car après avoir connu des libertés, l'exigeance pour le sauver, que la vie exige,

c'est lourd très lourd...

et après l'avoir vu connaître HP, on ne se donne plus de droit à l'erreur,

alors l'étouffement...

IL EST PLUS QUE TEMPS QUE LE STAGE TEMPORAIRE! la vie à *levivre aussi...

 

 

 

 

Dimanche 9 octobre 2011 7 09 /10 /Oct /2011 07:55

...

Quelques minutes, la feuille blanche, le bon bel vide, une paix immense, de la joie de remonter dans le Nord,

 

c'est bon d'aimer, c'est bon d'avoir envie, c'est bon le goût pur de vie,

 

c'est bon,

 

c'est pourquoi je suis née!

 

pour mes amours, mes amis, mes aimés, mes envies, mes libres, mes obligés, mes graves, mes légers,

 

pour *levivre tout simplement, le plus simplement dès que c'est possible, mon instant!

 

 

Samedi 9 octobre 2010 6 09 /10 /Oct /2010 22:00

...

Ce temps de libération fait du bien où il passe, le petit être respire, quelques agitations pour ranger quelques cartons de vie sur l'étagère du coeur, le temps il passe en se lisant tellement dans l'instant de le vivre.

La petite mine se remplit, encore Aujourd'hui, à la Roche Bernard, où le temps passé là est source de vie, vraiment, à se poser un thé, à regarder la Vilaine, les bateaux rentrer, tout est paisible, les gens aux mines détendues, ce lieu est une magie, pas très loin,

où la petite plume invisible écrit des petits textes qu'elle gribouille en ciel, les nuages messagers portent des mots fort tendres,

c'est bon de tellement libérateur ce pont vivant de nous, de tout vrai.

 

 

 

Repost 0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 10:01

...

Il a plu, les fleurs transpirent dans le jardin leurs mille gouttes, une feuille tombe du bois, dans le même sens que les perles,

ce huit Octobre n'a rien à voir avec celui de l'an passé,

les années passent, se suivent, parfois ne se rassemblent pas,

 

ce qui est confié de *levivre, ici, c'est incroyable de fruits récoltés, après tant de soins donnés aux arbres pour compoter de jolis desserts, de la vie simple,

le jeune homme autiste se maintient en équilibre,

 

c'est inespéré!

 

Cela bouleverse, émeut, vertige, c'est Tellement fort de fort de ressentis à *levivre!

 

La main, soulève la mèche de cheveux devant l'oeil droit, la coupe est sa longue cet Automne, dans la grâce du bras qui s'envole dans les airs, froufroute ses cheveux, qui retombent dans la nuque,

 

comme c'est une offrande précieuse de connaître ce temps débarassé de *levivre invivable dans lequel sauver sa peau, en tentant en premier de sauver celle de l'enfant aimé, fut au goût du jour, de chaque jour, si longtemps...

 

Le travail de vie se poursuit, il ne faudrait pas croire, que cette vie, ma vie, est identique, à une vie qui est épargnée de l'autisme, dans des grandes parts, ma vie ne m'appartient  pas, mais ce travail qui se poursuit reste essentiel encore...

 

Une vie à tenter accompagner pour ce qu'on pense être le moins mauvais, c'est vraiment un gros morceau plein de vie à y laisser, mais quand les pépilles des yeux me brillent, que la danse en sandale se légère son pas, c'est que cela va,

 

oui cela va, encore...

Repost 0
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 13:12

...

Quand son après midi, de belles grâces, pas de courses folles, aucune appréhension du week à venir,

il y a eu tant d'années, des craintes des jours à suivre, ce fut tant des invivables moments,

que seul l'amour en partages, a permis, avec le moins d'étouffements possibles,

 

il est bon ce temps Aujourd'hui,

il y a des manques encore, une vie à se reprendre plus en corps,

mais cela ne sert à rien, d'être son exigeance,

chaque jour avance dans la confiance du temps,

 

et tous les efforts faits de ces trois derniers mois,

ont permis de traverser,

le plus léger possible, pour lui, le jeune homme autiste,

ont favorisé de *levivre,

le plus épanoui son temps de levivre,

 

dans deux stages temporaires en foyer de Juillet et Septembre,

dans un camp de deux semaine en équitation

dans une semaine en famille avec sa soeur et son mari

dans un retour vers le Nord,

 

cela semble peu, si peu, pour nombreux d'êtres,

ICI dans un vécu d'autisme,

TOUT CELA, c'est immense de vie dedans, sauvée, pour son meilleur,

 

PAS UNE PRISE DE LOXAPAC depuis début Avril,

cela fait six mois...

 

et si seulement TOUT CA pouvait se poursuivre,

 

JE ME SOURIS, JE ME RIS,

en regardant derrière LE CHEMIN PARCOURU,

 

en amour...

 

C'est bon de remercier ce fer de ne pas laisser par terre, de remonter,

et quand il est redescendu, il faut le retrouver encore, sa belle matière de vie, en énergies de *levivre...

Repost 0
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 11:14

...

Deux tours du bourg, déjà, depuis ce petit matin, son magique,

la vie sa calme se poursuit, la reprise suit son cours tendrement, en autisme,

et c'est du jamais vu,

la rispéridone diminuée de 2mg à 1,5mg, ne change rien, à son état d'équilibre,

la pas son ralenti, flâne, se prend un café, un pain au chocolat,

apprécie chaque miette que la vie peut lui donner...

 

et ce midi, soleil, des crèpes en terrasse,

c'est bon de les soutenir, CEUX qui donnent l'âme d'ici,

ce petit bourg a l'immense mérite de respirer *LEVIVRE,

sans excès, dans on humilité, sa suffisance,

des pas, des visages, la reconnaissance, on se soucie, on sourire,

c'est bon, c'est bien, c'est miracle de *levivre, ainsi, son temps sur terre.

 

Un marché, le dimanche, s'ajoute à celui du mercredi,

de la vie, des discutailles, des partages d'humains, dans la chair sa vive,

c'est digne, c'est pur, c'est de la vie dans ses états de vie.

 

MERCI, ce ptit bourg, d'OSER TENTER pour EXISTER,

 

et OFFRIR LEVIVRE!

Repost 0
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 11:09

...

Sur son roseau de vie,

se cramponner son fer,

 le souffle court,

un coeur anémié encore une fois,

même si la prise quotidienne,

 

prendre soin de soi,

reste essentiel,

si on ne le fait pas,

qui le fera?

 

Pour *levivre,

avec énergie son instant,

en suffisance,

c'est important,

 de se faire aider par la médecine.

 

parfois,

dans le faire confiance,

les trois mois à venir...

 

 

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.