Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 09:45

...

Dehors, les jours de brume se succèdent depuis plusieurs jours, la lumière manque dehors,

et pourtant un plafond bien plus éclairé que celui de là haut du Nord,

alors pour s'éviter de s'embrumer son tout dedans, c'est bien bon de se sortir,

de prendre le bon côté, pas de navette ce soir, son lieu agréable, la socialisation qui habite ses vides,

à lui, le jeune homme autiste, mon fils,

pour elle, sa mère aimante, un peu de libertés,

 

après toutes ces années...

 

Repost 0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 09:22

...

Bien plus que joyeuse, une fin d'année, c'est bien plus une quinzaine de jours d'hypersensibilités, de sonnécouléenvolé,

les premiers jours de la nouvelle année...

puis la sérénité des jours simples sans leurs brillances de partout, de trop, reviennent...

se savourer la suffisance du jour fait du bien, après une période de *levivre son bout d'année en décalage,

quand elle suit doucement le cours du temps,

quand d'autres se souhaitent faire la fête juste car c'est la fin de l'année...

 

le jeune homme autiste un peu plus angoissé ce week, un peu de mal à rebondir après cette période remplie de tant de partages, de bons moments ensemble,

il lui faut traverser ce petit coup de vide...après les retrouvailles heureuses, les vacances...il envisage le Nord pour Février...

 

le quotidien reprend sa voie, et la récente entrée au foyer d'hébergement, de toute sa puissance en impacts de vie,

et hier c'était moins gai de se séparer à 18H30, ma déchirure, quand il me demande quand on se revoit, l'oeil inquiet? ce sera mardi soir dans deux jours,

des angoisses de séparation, de pas dans sa nouvelle vie que la vie lui impose, et au bout de un mois et demi, la réalité de pleine qui reprend ses formes, habite son existence...

 

 

 

 

 

Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 20:42

...

 

PHOTOS-1-9685.JPG 

Le cadre de sa vie, s'en sortir de ses bords, quand c'est son douloureux, et se peindre un tableau avec les beautés vues, des partages leurs riches, le charme de sa vie,

 

l'amaryllis se fâne un peu plus, quelle vie dedans sa tige, toutes ces semaines, que je la remercie, une bougie à côté d'elle, son col tout blanc de haut sa cire, cierge son humble, la quiétude d'un samedi soir, le bonheur grand d'entendre son *çà me plait le foyer! à son retour hier, notre café à deux chez la copine torréfactrice, de la chaleur humaine, des petits soutiens, comme c'est bon de lui donner de la vie encore ce week,

 

et puis cette brume dehors ce jour, cette mer sa tranquille en eaux, la tête s'engouffre des beautés, Le Croisic, des bâteaux, de l'humidité, un bonnet son écharpe, des gants, la tête avance confiante, en espoirs jolis tendres, pour *levivre, en amour son bel, dans les douceurs tendresses délicatesses.

 

PHOTOS-1-9686.JPG

 

Noël, il y a douze jours, comme cela semble loin, peut être car c'était si bien d'être ensemble...c'est si bon de se revoir de partager son vrai comme il passe sa seconde sa gaie sa grave, dans la danse du temps, qui invite à sourire à pleurer, comme son bâteau passe chargé de bon de mauvais, c'est selon ses envies, le temps fait ce qu'il veut vraiment, car rien n'est prévisible,

alors le saisir l'instant, quand il est grand d'humain, d'amour chargé de beautés,

 

d'un je te serre, toi, ma main dedans la tienne, mon coeur bat tu l'entends, mon âme capturée par ta présence belle, c'est tellement d'aimer...

 

 

 

Repost 0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 22:00

...

C'est joli des lumières, c 'est joli une rose, c'est joli une cheminée, des poutres , c'est de la chaleur, une image précieuse pour réchauffer son âme. C'est joli son petit lieu pour se garder en vie, par volonté de vivre, ce pourquoi on est né, la vie sa belle tendre à l'oreille délicate, dans sa nuque sa chaude, une main ses cheveux, c'est joli quand la vie, apporte du bien être, d'un petit rien, tellement, de belles saveurs dedans. C'est joli que l'amour de partager vivant.

Repost 0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 21:35

...

  • Dans la cuisine, elle se pousse, la seconde feuille de l'amaryllis, cette fois ci pas de doute  sa vie est repartie, et puis, d'autres faits se bousculent, quand sa propre mère au téléphone, qu'il faut aiguiller, car elle résiste à aller chez le docteur, pourtant, on est tant renseignés si peu et si tellement à cette époque, que l'âge du savoir son petit peu, voit dans l'essouflement et la rétention d'eau, une insuffisance cardiaque, elle a fini par y aller chez son médecin, et il l'a grondée d'y être allée si tard, examens, radio, insuffisance cardiaque, le cardio à voir la semaine prochaine, une seconde alerte après un an et demi de mieux, mais de mal en ailleurs, la vie quand elle s'en va peu à peu à ses quatre vingt trois ans dans douze jours, elle laisse des traces par ci par là, elle fait du mal la vie quand elle s'en va...alors quand elle est là, c'est bon de s'en réjouir de sa santé d'être, son petit miracle du jour, qui papillonne les yeux du bonheur d'être en vie, d'être vivant dans *levivre...
  • C'est un peu coinçant de ne pas pouvoir glisser une image, quand l'envie, mais mon ordi en panne soigné encore quatre jours, et celui du jeune homme, n'a pas mon album photos, et puis, il écrit à la suite, sans revenir à la ligne, mais nulle envie de chercher ce petit souci...
  • C'est calme la tête bourdonne fort encore de cette sinusite ses trois mois, le spécialiste à voir dans quelques jours, c'est bon de prendre soin de sa santé, elle est unique, ne passe qu'une fois, et quand elle se suffoque un peu, c'est essentiel de s'arrêter sa toto chez un spécialiste, mais ce qui est incroyable, mais vrai, c'est que tout cela a commencé le jour d'apprendre par téléphone, que le jeune homme autiste avait sa place...un mini choc, un choc, un grand choc, qui peut savoir? puisque chacun vit comme il peut et survit comme il peu avec son courage de trop, sa souffrance son intime.
  • La tête c'est sacré, et quand elle se canaille, qu'elle se fait entendre bien trop, mais que oui, par la tête, passent tant de ressentis, émotions, peines, bonheurs, à s'en casser la tête faut croire...
  • Allez juste un passage pénible, l'espoir fort bel serré, de serrer au plus près, la beauté, la chaleur son humaine, le partage son riche, le rêve qui fait du bien, la vie ses belles essences quand elle fleure bon sa pousse, son vert, ses fleurs de gazon...
Repost 0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 13:42

...

Que 2013 douce promesse son acte rêvé, dans la tendresse délicatesse, l'espoir d'amour plus et plus encore...

Repost 0
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 13:36

...

Une orchidée son rose, vient de se poser à côté de l'amaryllis, c'est joli de délicat,

et pourtant les deux boutons à venir de l'orchidée précédente, semblaient en un temps, vouloir *levivre,

le temps s'écoule, et les boutons se sèchent, se meurent, c'est triste,

c'est si joli une fleur qui pointe son nez, tendresse,

 

le bulbe de l'amaryllis de la cuisine, chante son vert d'une grande feuille centrale,

l'oeil guette, une autre verdure, ou la promesse d'une fleur...

Repost 0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 16:13

...

Sur la petite table du séjour, l'amaryllis se porte comme un charme sa dernière fleur, et ses feuilles montent, de son hiver 2012, posé sur la petite table de bois de la cuisine, son bulbe à celle de l'an passé, après avoir dormi beaucoup, se réveille douceurs, un joli vert pousse d'un coup depuis une semaine...alors je rêve...et mes petits yeux papillottent à l'idée de cette vie encore de rouge orangé à venir, en si grosses fleurs aux lourds pétales, c'est émouvant de son magique, la vie....quand elle se fait belle...

Repost 0
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 21:07

...

 

Sables d Olonne le 30/12/2012

la chaume

 

2013  a pointé son nez

alors on s'en est approché

avec espoir de bel amour

des rêves dans les yeux ouverts

le ciel son bleu une eau son calme

c'est bon ce 2012 derrière

 

lui tout à gauche bel équilibre

inespéré ce temps de grâce

 

 

Repost 0
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 22:59

...

Donner du bonheur et des rêves,

marcher son chaque jour,

comme si c'était son dernier instant magique,

le coeur battant, même si c'est essoufflant,

d'aimer aimer ô temps...

 

D'un je t'aime, tendresse

d'un je t'aime caresse

trop bien trop seul ton ciel

dans la chaleur de doux partages,

c'est la merveille d'être ensemble,

mon bel ami bien trop Humain...

 

Mais d'un tel bon d'Humanité,

si rare précieux, tendre prière,

union des coeurs ailes légères...

 

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.