Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 21:56

...

Quand du bancal, qui tangue de *levivre bien trop, c'est bon de chercher, pour se ressentir ancré dans son plus près...en serrant son réel de plein en le remplissant des goûteux, des bontés, des beautés, des gens de chair vivante, des bels...un jour sa seconde naissance ses racines leurs grosses...cela fait du bien...

Repost 0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 21:48

...

C'est fort son difficile que de raccrocher après ses mots, ma mère, et pourtant ce sera essentiel de la rappeler, comme c'est dur son vieillir,

qui dans un instant de notre échange, projette mon moi dans vingt six ans et demi peut être,

alors je me serre mon moi en présence dans mon instant présent sans rien projeter devant...

juste que *levieillir fait partie de *levivre, et c'est bon de se préparer dans ce chemin en forces descendantes,

sans jamais rien savoir avant de *levivre vraiment,

 

et surtout déjà, *levivre de plein l'instant présent,

 

et cette journée belle, de riches contacts, des pauses de silence, beaucoup, belles, la Nature du jardin, les êtres chers de près de loin, la lecture, l'écriture,

 

EN AMOUR,

 

c'est fort bien bon de *levivre son jour,

 

et son retour, à mon fils, ce soir, ses presque 20H, c'est fort de *levivre en émotions, devant *levivre qui confie tout cela.

Repost 0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 16:28

...

Ce qui est incroyable c'est ce rab de temps à prendre à le siffloter si doucement depuis déjà deux heures, comme cela, dans la bonté de cette rentrée, mi Septembre, la dame le prend à 17H le mardi pour l'amener à sa gym, et puis, le ramène à 20H, trois heures et demi, sans aller retour, juste ma marche à présent dans mon bon sens pour moi, c'est certain, cela permet d'être en énergies favorables, pour poursuivre ce chemin, d'aises déjà, oui, dans les sens de *levivre, vraiment, plus encore, comme la vie permet...en allant la chercher, en s'ouvrant douce à elle...

 

c'est au delà de l'imaginable, C'EST et comme c'est bon, un cerveau libéré, ouvert tout de plein à *levivre, tellement, plus et plus encore qu'avant, en temps comptés,

 

j'aime cette rentrée... 

Repost 0
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 15:06

...

Qui peut savoir...personne en faits...le monde en perpétuelle mutation...alors peut être que le coeur...il voit au plus près ...et c'est bien de serrer son regard...qui aime...tout simplement...

Repost 0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 17:00

...

Il est surprenant, ce parcours derrière, je le trouve beau, j'ai fait seulement comme j'ai pu faire, pas toujours comme j'aurais souhaité faire, mais les limites de soi, c'est très tendre et très doux, c'est bon d'être imparfait...

Repost 0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 13:21

...

Quand le samedi soir, une terrasse ses moules, devant le port du Croisic,

 c'est tant pour que cela aille, cela fait beaucoup de bien,

  et puis quand le dimanche, ce jour d'hier confié,

    un pique nique sur un ponton, à La Trinité S Mer,

     et puis le dos s'allonge, et se laisse bercer, il fait chaud,

      des roulis comme c'est bon à être, puis un petit café, des pas, une belle marche, avant Locmariaquer,

        son sentier son côtier près des huitres, des bords en élevages loin des regards des tous,

         de l'autre côté que le sentier tant marché par autant, c'est bon de connaître un peu,

           quel doux pélérinage, que ce Golfe d'hier, avant le plus son frais,

             la jupe encore de mise respire à pleins poumons, la sandale aérée marche tendresses beautés,

            dans quinze jours voilà que le chirurgien du genou donnera son avis,

           certains préfèrent opérer et enlever le bout de ménisque sa fissure, d'autres préfèrent attendre,        

          la marche est fort tranquille, pas de douleurs ensuite,

        c'est la flexion bien plus qu'il faut fort éviter, c'est une acrobatie je me suis habituée,

      depuis cette entorse forte, il y a quarante ans,    

    apprendre à s'adapter avec ses os ses muscles quand ils sont plus fragiles,

   puis cet accident fort bête, puisque écrasée par l'arrière la toto ses genoux dans le tableau de bord, il y treize ans,

  a secoué trop fort, peut être ou un hasard, la vie sa telle en faits,

faire confiance à un pro, c'est son pesant son lourd qu'il faut rendre léger, une fois que l'avis soupesé...

 

 

                                             *la balance d'une vie dans le Faire le Pas Faire...      

 

 

                                     POUR SE FAIRE DU BIEN ET OFFRIR SON MEILLEUR     

 

                                                             en beautés, en bontés, en paix,

                                                                    en amour tellement ...

 

                                                                  d'un je t'aime comme çà...                                        

Repost 0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 12:56

...

Les pas vont descendre le côteau, pour monter dans le train vers St Nazaire, Le Croisic, si belle expédition par cet été indien, chaque pépite se vit dans ses éclats intenses, manger dans le jardin le midi encore ce midi, le soir il y a deux jours, c'est plus frais vers 20H. Ô bellle délivrance que *levivre ses précieux, ce week un week foyer, et sans souffrances pour moi, enfin...cela fait du bien, un week pour lui par mois, bien entouré, dans un lieu qui est chouette, c'est de la chance de vie, d'avoir croisé en routes, cet endroit doux rêvé...Mon petit être expire des tendres des délicieux, comme c'est bon *levivre sa vivante en aimante des bontés de la vie. Un bel Automne ce temps qui offre tellement des zénitudes de tête, en esprit libéré qui regarde tout le temps qu'il a tendre conquête pour prendre ce temps pour *levivre, c'est son tellement goûteux de se sentir vivantE...

Repost 0
26 septembre 2014 5 26 /09 /septembre /2014 07:19

...

Après tout cela, c'est une fête ce matin, de goûter comme,

 

çà va,

 

et de ne pas en revenir,

 

comme çà va çà va,

 

oui, çà çà ici çà va,

 

et le goût de ce jour,

 

vite une douche, parfum,

 

du rose aux lèvres fleuries,

 

et en premier rv,

 

sa madeleine en copine, 

 

un café son odeur,

 

puis des pas si légers,

 

c'est tellement bon,

 

çà va,

 

d'un murmure cristallin,

 

une saveur de bel été

 

que cet Automne naissant... 

 

un équilibre doux

 

qui fait que çà va çà va,

 

c'est à le remercier,

 

si fort si allégresse,

 

ce temps d'instants chéris...

 

 

Repost 0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 20:45

...

On ne guérit pas de l'autisme, mais le coeur qui aime peut apprendre à vivre à ses côtés le plus bellement possible, et être surpris par l'adaptation possible de la personne en situation d'autisme dans ce monde tel, et ce vécu si riche en amours dans tant de sens, apprend surtout ceci...

 

l'humble de soi en amours...

 

c'est tellement bon d'aimer que cela peut dégager une force incroyable qui étonne, et qui vaut des pépites dans les yeux d'amour, de part et d'autre,

 

l'amour c'est à deux...d'abord...dans un regard partagé dans une communion de vie qui vaut son pesant d'or...

 

d'un je t'aime ma vie, même si tu m'en as fait voir de toutes les couleurs, et justement, pour cela car tu as cette bonté pour moi, de m'apprendre sans cesse à apprendre humble et déterminée dans l'amour que tu me confies...

 

 

Repost 0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 20:17

...

Le petit lopin a changé ses volets cassés par la tempête ce matin, dans un vacarme de perceuse dans le béton, le calme ensuite s'est engouffré en masse, avant d'aller le chercher pour le conduire chez le dentiste, un appel ce matin de l'ESAT, c'est magique qu'il exprime sa douleur dentaire, et quand c'est une petite inflammation pour une dent de sagesse en haut à gauche, qui pousse, c'est encore le départ de tellement de marche en devant...la paix en dedans fait du bien ce soir...un parcours tel derrière sans l'envie d'y poser l'étiquette de sacrifices, car à mes yeux, quel est le plus joli sens de vie pour soi que de sauver au maximum son enfant du pire, quand c'est nécessaire...Le coeur qui aime ne pense pas à lui, il aime tout simplement d'amour vivant...ET SI C'EST DE LA FOLIE D'AIMER AUTANT, et bien, c'est belle folie, que d'aimer au delà des limites, braver les pas possibles, tenter oser, perdre son énergie pour une cause noble que celle

 

de *l'aimer...

 

d'un je vous aime tel que vous êtes, ne changez rien, je vous aime tel... 

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.