Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 16:59

...

Allez youps, vers dehors, il y a en déjà tant eu des éjections ce jour, des papotages de talons sur le trottoir, dans la terre, avec cette chaleur si bonne, les épaules nues se gavent de soleil, approvisionnent le coeur récoltent pour les greniers d'hiver, et encore et encore, LE PRESENT EST, c'est fort bon, le passé fut, alors en confiance en à venir...

Repost 0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 16:44

...

Lundi 5 septembre 2011 1 05 /09 /Sep /2011 15:57

...

Sonnée, la plume fait bien des efforts pour se secouer quelque encre.

Après un week d'enfers à connaître sur ce parcours en autisme, qui fort heureusemnt, a connu des *mieux, ces dernières années.

Actuellement, le moins bien, les régressions, c'est douloureux, très fort.

Le parent devant ces chocs de vie, quand il est impuissant, se sent si démuni, si humble devant, si désespéré, si en espérance aussi, si laminé, si lourd, si syncopant, ses nerfs mis devant de telles épreuves.

Ce matin, c'était bien, mais cela ne veut rien dire.

 

Il faut la laisser faire la vie, elle se construit dans sa tête,au jeune autiste de vingt quatre ans, aidés par des professionnels, aussi, pour partager...

et puis, le parent, doit quitter cette torpeur, cette léthargie, cette décompression, pour respirer de l'air, croiser des gens, ressentir le bruit du vent dans les feuilles du bois, se contenter de vivre dès que c'est possible,

 

le vie est tellement forte, c'est elle qui tient les clés de l'à venir.

 

Alors, rester en surface, ne pas s'éparpiller, garder son calme, récupérer, tenter de sourire encore, la vie est parfois surprenante de rebondissements positifs, inattendus, car tellement attendus.

 

  le 3 Sept 2014   

ET IL Y A EU CELA LE 5 Sept 2011,

ET IL Y A EU CELA LE 3 Sept 2010,

les écrits restent, et aident peut être à voir?! ce qui parfois ne se voit pas, la vue brouillée,

comme ce non voir clair dont je vus saisie en Septembre 2010, par une telle envie de *levivre pour moi, de m'envoler, de me reposer, de *levivre au plus près de moi d'autres aspects, d'aimer...

et puis, quand on passe par ce Septembre 2011, je me dis que peut être me fallait il m'ignorer, ne pas respirer, ne pas penser un jour à vivre avec plus de libertés jolies?! PEUT ËTRE?!!!

 

Pour le moment, SON EQUILIBRE me fait du bien, c'est si goûteux qu'IL SOIT! sinon l'ardoise de vie serait encore plus rude à lire....

 

Allez c'était juste un moment de vague à l'âme en direct d'écritures...comme il m'est juste possible d'écrire...in vivo! in respiro!

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 3 septembre 2010 5 03 /09 /Sep /2010 15:31

...

En sérénité douce, la main décroche,

l'éducatrice du foyer d'hébergement propose de fixer les séjours temporaires de douze jours de 2011,

c'est superbe, tellement,

la régularité que je souhaitais pour qu'il soit au mieux de lui est acceptée,

5 séjours de 12 jours, avec des intervalles réguliers.

 

C'est apaisant, c'est une belle nouvelle,

il va apprécier, tellement.

 

Et je sais tant que le personnel compétent l'aide à avancer encore.

 

 

 

 

Repost 0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 13:52

...

La frimousse heureuse sur le retour de l'avoir conduit ce matin, son mercredi sur deux, à 8H30, à l'ESAT SA ESAT, cela a été si fluide, que c'est fort agréable, que cela donne envie d'y croire, que c'est acquis tout cela, tout ce précieux de vie pour lui, en bien être, en équilibres, en dedans par le dehors,

 

et puis, le marché, longtemps, le sac content, vraiment de sa belle liberté, de cette apesanteur qui donne le poids énorme de ces chances de vie qui tombent, un cerveau c'est si délicat, on est tellement petit devant, son humble, 

 

alors quand des efforts faits, coûteux en tout dedans, juste possibles en amour, c'est bon de se garder aimant,

 

l'amour peut sauver, peut être,

 

et puis cet après le midi, le potager et déjà sa porte à relire son exact:

 

* Loi de 1901

* Le nid du Prince Bois

* Quand le bonheur des uns fait le bonheur des autres

* Bienvenue

* Jardins familiaux

 

c'est bien de se méfier, sans cesse, de la mémoire, qui peut en faire à sa sauce de désordre qui lui va bien...par l'impact de mots arrivés Là plus forts que d'autres...va-t-on savoir pourquoi? par la sensibilité singulière de chacun, faut croire?!

Repost 0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 14:34

...

La clé papote dans la poche gauche, sa jupe rose courte aux genoux de soleil, cela fait du bien, les sandales font des chemins et puis, là vois là, la porte, son écriteau mignon:

* Quand le bonheur des uns fait le bonheur des autres, et puis dessous:

* Le jardin de Prince Bois...

 

Et l'oeil n'en revient pas de ce paradis là, ce potager, le calme, soleil, des légumes si beaux à regarder... 

Repost 0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 12:08

...

Hier soir, un guili le bras, une sauterelle verte, un mouvement, puis de la ramasser doucement, la déposer sur le gazon, sans doûte arrivée là, dans le sachet des poireaux jeunes, des tomates anciennes, de la dame du marché du lundi du bourg d'à côté, et ce matin, une araignée sa toile dessous le rétroviseur intérieur, elle a travaillé toute la nuit pour rien...lui donner l'envie de monter sur un support et puis la déposer par terre, où elle pourra se nourrir...

 

La vraie reprise ses repères commence de plein, ce soir, avec la dame du mardi, et changement pour cette rentrée, elle le prendra à l'ESAT  SA ESAT, pour l'amener ici, avant la reprise de la gym, puis le conduira à la gym...c'est bon que je prenne plus le large, pour le faire grandir lui sans moi, puisque à eux deux, la bonne entente, l'écoute, la compréhension, cela fait deux ans et demi que cette dame vient, qu'on est 3 vers la gym, mis à part deux trois fois à eux deux...depuis que j'avais crié haut et fort AU SECOURS, n'en pouvant plus des mois d'avant Avril 2012...

 

Je vais aussi tenter de m'occuper de changer l'adresse mail encore inclue pour *levivre, et piratée retirée de AOL, il y a un an,

mais faut croire que bête en ordi, que la peur de voir disparaître tous ces mots, par une mauvaise manoeuvre; je penserai à y accorder un temps suffisant élastique pour tenter d'y arriver.

 

La reprise, l'Eté semble déjà loin, et pourtant, il est là sur le seuil de la porte fenêtre beau et chaud, si brûlant encore, et la grosse fatigue des temps d'Août s'est évacuée, le léger ses temps de *levivre, la tête libérée, cela fait du bien... 

Repost 0
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 15:50

...

Tout est calme, un léger courant d'air son frais si agréable, la porte d'entrée aux hirondelles, mi ouverte, pour qu'elle termine de sécher, sa peinture de samedi, l'oreille se tend, rien, presque rien et pourtant, un roucoucou d'un pigeon, un souffle plus fort des ondes, des feuilles bougent doucement, un son sourd d'un patatras plus loin, un chien aboie,

 

c'est déjà tellement pour ce trou de verdure,

 

la plume se pause un peu, prend la pose sur les deux coudes son menton, comme c'est bon d'être vivante, le petit bois ses feuilles,

 

le regard se relève juste à temps, un oiseau passe, poursuivi par un autre,

 

la bouteille d'eau juste à côté gigote sa surface quand une touche s'enfonce, un baillement son bel, de belles aises leurs grâces, un oiseau ses cris vifs, puis plus rien, une voiture au loin, c'est savoureux tout cela de se goûter d'aimer,

 

des pensées vers le potager, pas visité depuis deux jours, alors peut être que ce soir, en joies...et des jolis des bons vers les aimés du coeur, vers l'amitié sa grande, les yeux se ferment un peu et remercient ce jour, dans le battement des cils qui étirent les bras, baillent un peu encore plus, puis les bras allongés étirent le dos content,

 

et c'est une arabesque,quand la plume se repose, qui dessine cet air si bon si content d'être, comme cela fait du bien, le simple d'exister, juste *levivre serré, nagé, dansé, son papoté donné. 

Repost 0
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 15:36

...

Une mouche vole en bruits dans le séjour ouvert vers le dehors, et son vol un été l'été d'un fort longtemps, un battement de ses ailes, dans la cuisine des Vosges, la tête se bouge un peu, mais c'est qu'on est ici, une mouche et puis moi, dans little home son calme, et comme j'apprécie,

 

comme les papotis hier de l'eau contre les bateaux, le corps son allongé sur un ponton soleil, et comme cela fait du bien, de se laisser aller à la joie d'exister...

Repost 0
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 15:33

...

Aimer, celui qui EST, tel qu'il est, bien sûr que c'est ça AIMER,

Repost 0
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 15:27

...

Quatre jours, d'un samedi dimanche lundi mardi, puisqu'il revient demain soir, le jeune homme autiste, puisque son week mensuel au foyer d'hébergement,

 

et comme cela fait du bien, et comme cela se laisse susurrer au plus près de soi, apaisé par la bonne prise en charge, cela a ce goût si serein de bel temps à *levivre, ce fut si différent, pour ses deux séjours d'une semaine, en Août, avec un encadrement pas habitué à lui, le second séjour m'a tellement fait souffrir, une telle peur parfois que tout recommence en pertes d'équilibres comme en Septembre 2011,

 

cela est loin, Août 2014, bien plus encore pour Août 2011,

 

dans le faire confiance que rien de terrifiant, ne recommence,

 

JAMAIS! 

Repost 0
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 13:14

...

C'est impossible de rester indifférente, quand ces massacres en Syrie, publiés sur Internet par les bourreaux, c'est terrible de vivre cette époque, où la mort c'est en direct, et pas en fiction. Pourtant, je continuerai à parler, vibrer d'amour du bout de ma plume, car si la haine ne peut sauver le monde, des perles d'amour, si petites soient elles peuvent faire du bien, et soutenir certains...

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.