Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 12:13

...

Quand l'amour en dedans chaque jour est une fête de bel désir *levivre. Les mains ouvertes belles pour accueillir la grâce, chaque moment précieux fait d'un je ne sais quoi, qui vibre belles émotions, chantonne des fredonnes, vertige tendrement les sens bercés hamac,

c'est bon que l'émotion qui nous remue l'essence et la fait circuler en plein Là de son être.

Repost 0
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 12:05

...

Ecrire partager se donner de sa vie transmettre les plaisirs de la vie donner le goût de *levivre ses bontés ses beautés accueillir son cueillir les mains grands offertes et dans une arabesque le donner à des autres,

le confié de son ciel.

Repost 0
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 10:18

...

Il est midi, et ces quatre heures de vie, comment les partager au plus près du vécu, des mille images jolies pourraient fleurir la page.

Car comment capturer tous les cris de oiseaux, les battements des ailes dans le hall, les pétales si jolis tout devant, tout derrière, le chat assis en bas de l'escalier qui guette si vu pourtant, le bourg ses pieds, la jupe ses fraîcheurs sur la peau, soleil, une bise tendre, un peu froid dans l'ombre, les pas gravissent descentent, c'est de la pente ici, comme c'est bon de marche alerte dynamique qui pousse légère sa brouette pour enfourner tous ces jolis,

et le petit café, sa tendre madeleine, chaque bouchée aimée, le journal de ce jour, l'hospice des cordeliers sera réhabilité, une toute petite partie en angle, détruite, qu'il dit le conseil municipal, majorité de oui pour achever cette vie, mais il reste tout le reste, et comme c'est fort bon d'imaginer entrer dans ce lieu tant chargé d'histoires de poste, mairie, bibliothèque, hôpital militaire, école normale, et que sais je, devenu le royaume de la faune discrète,

longtemps les ruelles se traversent, se délectant du petit ruisseau, canalisé celui là,

alors quand le retour de ce tendre voyage béni, le pas va rendre visite, importante, et se dit que chaque jour son plusieurs fois par jour, la visite sera de mise, aussi,

ce petit ruisseau libre, envahi de fleurs d'eau, ses papotis, des vieilles branches, à cet endroit ils ont mis un banc, ce sera un chouette lieu de lectures leurs bonnes ondes en doux coulis.

Et quand il faut partir, le regret de ne pas avoir le click de l'appareil photos, il faut travailler ce geste là, d'un click se souvenir plus encore,

alors les pas sautillent l'escalier d'entrée, le redescendent par le garage, pour clicker les fleurs le bois les chants le soleil le vent de cette douce région de France où je me suis re née, au plus près plus encore, comme en enfance des Vosges, les poches pleines de Nature, éclairée par des minois leurs offrandes, les fruits couleux, les abeilles, les mouches, les vaches aussi ici, le coucou les pigeons, mes petits oeufs précieux au dessus de ma porte,

mes yeux écarquillés de recevoir autant, les mains belles agitées pour offrir ce tout çà et donner envie d'être dedans sa vie durant, que dans la vie *levivre,

loin des formels, des obligés que la société clame,

juste dans la liberté d'être soi,

et quand l'âme raptée, un jour d'une rencontre, les jours qui déboulent ensuite, c'est que de l'amour ses bises, le goût des baisers retrouvés.

...
...
...
...
...
...
...
Repost 0
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 19:02

...

Aimer quelqu'un, c'est le dépouiller de son âme,
et c'est lui apprendre ainsi - dans ce rapt - combien son âme est grande, inépuisable et claire.
Nous souffrons tous de cela: de ne pas être assez volés.
Nous souffrons des forces qui sont en nous et que personne ne sait piller, pour nous les faire découvrir.

La certitude d'avoir été, un jour, aimé, c'est l'envol définitif du cœur dans la lumière.


Christian Bobin

Repost 0
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 16:55

...

Le tendre délicat

D'avancer vers son rêve

Coûte que coûte l'effort

Sa ballerine tendre douce

En appui sur le sol

Pour se pointer le ciel

Peut importe le temps

Quand le plaisir d'y être

Dans ses délicatesses

En intime profond

Repost 0
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 15:29

...

...

C'est bon, cela apaise, de voir sa petite fille repartir avec sa maman, cela permet d'envisager d'autres parts de moi même,

un de mes rêves fous, c'est d'écrire *levivre, celui qui tient en Là, par la force d'années, qui me font voir un peu, un peu plus que bien avant, qu'au départ des envies d'écrire,

le recul, la distance, le réel son vécu, des palpites que la plume murmure sur les touches,

donner envie aux jeunes de refuser l'inacceptable, de choisir une vie en amour en bontés, certains pensent utopie, j'aime ce rêve vivant, d'imaginer le monde de plus en plus vivant, quittant son agonie,

CAR AUX JEUNES J'Y CROIS!

Repost 0
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 15:15

...

Une matinée sa simple, comme cela fait du bien. Le petit jardin se fleurit à vue d'œil, les hirondelles un duvet posé sur la plante grimpante, d'autres sur le paillasson, c'est le temps de *lesvivre, un café avec une connaissance d'ici devenue amie avec le temps, une précieuse, un petit tour au potager, les roses sont merveilleuses, il y a des fraises, cette année c'est molo, le dos à préserver, le plaisir de *lavivre la terre peut être si grand que parfois la colonne s'en souvenait trop l'an passé, cela pousse au ralenti, la terre pas encore assez chaude,

les géraniums boudent encore un peu, il manque de soleil, les bégonias sont si beaux par ailleurs, les palmiers poussent et m'étonnent de *sevivre si bien ici,

comme elle est douce *lavie ici, comme j'aurais aimé naître ici, mais l'aurai je ressenti aussi fort son puissant ses magies, si *levivre ne m'avait pas demandé de traverser *tout cela,

il faut *levivre pour savoir, la vérité des choses, la magie de la vie, ce qui compte ce qu'il en reste de la magie d'aimer, et dans l'inespéré de temps forts à *lesvivre, la colonne se plie se penche et remercie de recevoir autant,

dans la grâce de *levivre...que je n'en reviens pas *levivre est une merveille qui apprend tellement dans les beautés d'aimer, la bonté de s'exister, de s'aimer et aimer, au delà, fort de fort, en dépassement de soi pour entendre son âme, la chérir, lui donner un blé mûr tendre et doux croquant dessous la dent en grenier bel ses rêves,

aimer cela reste fou, et comme c'est bon d'aimer sans jamais s'arrêter, aimer aimer s'aimer, et le semer l'aimer,

Ecrire écrire le chemin de l'écriture pour la marche du monde,

des milliards de belles personnes font de *levivre du beau, que ses mille et mille visages le fassent sourire, le temps, la terre pour nos enfants.

Repost 0
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 22:30

...

*levivre d'aimer

Repost 0
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 22:30

...

Mourir d'aimer

Repost 0
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 19:35

...

Hémorragies d'Ecrire

Ma plume a le tournis

Si privée dans son sens

Qu'écrire c'est *levivre

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.