Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 08:14

...

C'est une belle journée, comme ils disent,

et quand dans le tout fond, l'âme sourit,

délicate et belles aises,

c'est une belle journée,

à se vivre d'aimer,

 

ses enfants ce midi,

un bord de mer ensuite,

des silences, des échanges,

chacun son espace de vie,

en territoire se marche,

 

et c'est bien.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 17:22

...

Le petit divan tout sage, est assis, devant le petit bois, il se balance avec les branches, il se pose sur l'une, se penche pour voir tout bas, muet, il tend l'oreille, entend ce qu'il peut bien percevoir, une oreille c'est bizarre, c'est le siphon d'une vie qui se remplit, se vide, ou fait stagner les gouttes pour se débarbouiller.

Il lève les yeux vers le ciel, se chute sur une feuille, ralentit son allure, se pose.

C'est bon d'être que soi, sans travail, sans maison, sans âge, dans ses instants, juste dans ce petit lieu, ce paisible ses ondes ou ses remue méninges,

pas un bruit, seulement le clapotis des touches de l'ordi, mais en y regardant de plus près, on voit une feuille blanche, une belle bouteille d'encre, une plume délicate avec ses poils de soi, et comme l'encre est changeante, la feuille s'impose ainsi.

 

Et déjà, il se relève encore, joue avec une jonquille, se rit du gazon tendre, se souffle du bien trop, et se garde l'essentiel, la vie c'est tout léger, c'est un rayon de miel, alors il s'en découpe de belles portions ruchées, l'abeille le regarde, et les yeux dans les yeux, il se bzzbzz de vie.

 

Alors l'oeil pirouette, s'enfonce le divan, pour se sortir de l'orbite, et se vivre dedans.

Un petit tableau naïf, aux couleurs chaudes et belles, deux palmiers, deux clochers, s'entend la cloche sonner, des petits personnages rentrés dans le tableau, dansent avec leurs chants joyeux, et le regard ce simple, s'invite bel son discret, il s'ose un pas, puis deux,

la musique est fort belle, les chants si mélodieux,

 

alors l'âme se pose, s'endort, puis se réveille, se laisse aller, aux douces palpitations de ce petit bois joyeux qui se vit son Printemps et ce tableau vivant qui le fête son bonheur.

 

Et l'envie de l'ouvrir cette porte fenêtre, de prendre bel envol, de planer dans le ciel, pour se rentrer tout ivre de belle liberté. Le petit cyclamen de son blanc reste beau,

les deux branches au plus près, se balancent, s'adaptent à la respiration du petit tableau vivant.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 05:45

...

La Toto, elle ira, par les chemins, par les sentiers,

elle marchera beaucoup, errera en découvertes,

se posera ses temps, asseoira tendrement sa solitude sienne,

et elles se parleront, à deux, en confidentes,

c'est bon d'être l'amie de son âme en dedans,

de l'écouter beaucoup, pour tenter de l'entendre,

au plus profond fourmille la vie, vie précieuse de l'être,

 

et se donner se vivre c'est écouter en soi,

ses doux balbutiements, ses caresses intimes,

car l'âme est une amante qui aime sans décevoir,

et ses désirs si forts de forts, des ailes de beautés,

 

pour aller de l'avant, pour se sentir respirer,

pour se garder vivant, pour la happer la vie,

et la donner encore dans des bouts de vie,

à ses enfants,

dans sa force d'être,

dans sa capacité à encourager,

dans sa détermination à les forcir encore,

dans son courage devant leurs prises de risques,

dans son amour d'humain limité mais si touchant,

 

la vie cette aventure à vivre pour ses bulles de vie,

pour ses grains de folie, pour sa chouette sagesse,

pour s'envoler encore, sauter haut fort de haut,

courir sur une plage, tremper ses doigts dans l'eau,

laisser son visage au ciel,

fermer les yeux et se laisser emmener,

apaisé, serein, tranquille,

 

le ciel est bon quand on aime la paix,

en se contentant de vivre,

au plus près de sa vie,

en s'y accommodant, en s'y reprisant des belles pièces,

en improvisant devant l'instant,

 

en restant soi, toujours,

chaque jour son jour,

rester soi, au plus de soi car rien que soi,

son capitaine de vie,

à la barre d'un bateau au cours court,

 

c'est tellement bref, une vie.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 05:38

...

Le soleil se lève tout derrière,

il est orangé et bel rose,

l'oeil s'approche et se jette,

seulement pour se faire du bien,

les jonquilles sont magiques,

les lilas montent leurs sèves,

les hortensias sont bels,

et le petit gazon se revit de ses graines,

 

 

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 19:09

...

Devant la fenêtre de la chambre,

un filet de rose se couche,

fort tendrement,

le ciel est de bleus dégradés

caresses au coeur, doucement,

délicatement.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 19:54

...

Quand gravir sa paroi,

raide à la verticale,

la bise du vent apaise,

quand la paroi se penche,

se donne horizontale,

le repos fait du bien.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 16:45

...

Les bourgeons des lilas poussent, les feuilles du petit bois grandissent chaque jour, il devient de plus en plus vert, les hortensias sont de belles feuilles,

le petit rosier est bel gras de verdure, les narcisses et les jonquilles s'offrent leurs jaunes, et chantent avec le petit forsythia,

 

comme c'est bon de Printemps à vivre, même si le vent glace encore les bouts de doigts, hier si chaud, aujourd'hui frisquet,

 

la Nature peut elle suivre tous ses remue ménages, Ô temps,

 

et ces verts font du bien, et ces verts sont si tendres, et ces verts de la vie,

 

et c'est bon de fort bon!

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 16:43

...

Ma petite frimousse, elle est heureuse, quand je vois, les petits brins d'herbe toute neuve, pousser dans les creux de terre de cet hiver.

Déjà, la main n'a pas résisté à caresser ses trognons de vie, que j'aime abondamment, quand elle se donne à vivre, la vie.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 09:54

...

Un mercredi matin dans la grâce du temps, qui a permis tellement d'efforts faits sur soi même,

permet cette délivrance, ce temps doux, cette paix,

c'est immense de vie à connaître dans ses plis,

le duvet de la vie quand il se donne à vivre, c'est une jolie offrande,

rien n'est acquis sur terre,

la force de se vivre, le courage de son matin à démarrer son jour plein d'espoirs, de lumières,

 

la vie avance son pas,

cette élégante tendre, se savoure son instant,

cet infini présent,

 

qu'est Aujourd'hui, sur terre,

pour un Humain fort humble,

qui se contente de vivre,

 

en la remerciant la vie,

de se donner beautés,

d'offrir encore des rêves,

des pas inachevés,

vers devant, vers encore,

de la vie, de la vie, de la vie.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 09:19

...

Un souffle posé

Doux ravissement

Noble élégance

Devant la beauté

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.