Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 16:43

...

Mais quel travail de tête

De ne pas travailler

Pas de salaire donné

Mais les joies leurs immenses

D'avoir tout le temps d'aimer

C'est une valeur sure

Quoique celle là aussi...?...

Allez reste à rêver

Le travailler son ciel

Pour *levivre de réel

Ou se le vivre là haut

Dans des songes des pensées

Au plus près des aimés

Repost 0
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 16:09

...

Deux nouvelles habitantes à fleurs blanches, et à boules oranges,

se sont posées près des troics orchidées dont deux se vivent si bien, leur seconde tige en feuilles,

tout est calme,

le bouquet de roses jaunes sèches, me regarde avec le visage de ma petite fille, sa main coquine,

elle revient dans quinze jours, pour quelques jours, et quel doux poème que celui là, puisqu'elle est pétillante et en santé, c'est un joli cadeau, que cette petite chouchou,

pourtant, ce fut si difficile, de passer ce cap de grand mère,

c'est tellement plein d'incommensurables voies, une vie précieuse d'un enfant, à venir, venu...

Un enfant c'est un cadeau d'abord, à l'adulte d'être là, pour lui et son devenir...

Tant d'enfants manque du minimum vital qui est celui d'avoir une épaule, un baiser, un regard aimant porteur rêveur dans le réel aussi, pour lui respirer une belle et forte envie de...

*levivre son capital en temps à ne pas le perdre, sur terre.

Pour chaque enfant du monde, et si seulement, chacun d'eux pouvaient avoir ce droit au respect, la liberté, la santé, en AMOUR.

Repost 0
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 16:04

...

Une rentrée à cadrer à ce qui paraît le plus juste possible, pour l'aider, le jeune autiste,

cela a pris tout le temps nécessaire depuis début Septembre,

et un dernier RV a fermé doucement, cet emballage de jolies promesses, en avenir,

et comme, je me souhaitais enfin pouvoir prendre plus de distance,

ce fut agréable de l'entendre me dire de lâcher prise, avec l'ESAT et le Foyer d'Hébergement,

c'est possible,

un mail encore cet après midi, pour le Foyer des quatre nuits, un week,

un autre demain pour l'Esat,

et la rentrée se continue plus légèrement en ce qui me concerne,

sachant bien des choses et des trucs essentiels, calés, acceptés...

Je me fête mon lâcher prise, pour m'ouvrir à d'autres défis...

Repost 0
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 21:41

...

Ce fut une belle fin d'après midi,

ce fut une si belle soirée,

Ô comme *levivre est savoureux,

quand le temps est donné pour se donner d'aimer,

le jeune homme autiste, ravi, coopérant,

tellement d'efforts de lui pour y arriver,

à ce soir encore,

aidé depuis vingt huit ans par des coeurs d'or,

sur son chemin, dans un passage de vie,

heureuse en surdimensions, c'est tellement,

*lerecevoir vivant de plus en plus, de sa vie,

à lui, qui lui confie sa vie sur terre,

une route, sans projection possible, jamais,

jour après jour,

et quand ce soir fut,

c'est immense, c'est incroyable,

je m'agenouille devant sa vie,

qui me semble éclore plus et plus encore,

comme c'est précieux, ce bonheur qui m'arrive,

encore et encore,

les yeux se ferment encore, revivent cette soirée bénie,

rêve à demain,

dans le réel de l'orthophoniste, la neuropsychologue,

expiration baillement sans lassitude,

pour le moment, ce n'est que des chapelets scintillants,

le coeur n'en revient pas, il remercie,

de nouveaux défis, des pistes à suivre,

pour *legrandir encore,

dans le respect, l'humilité, l'amour...

CE QUE CHACUN DEVRAIT AVOIR SUR TERRE!

dans le sein de sa mère, le biberon du monde,

le petit pois son vert, une feuille ses nervures,

pour se contenter de vivre sans envie d'acheter.

Repost 0
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 10:20

...

La jambe son velours pour cet Automne en charmes,

ouvre la petite terrasse et se pose un moment,

et voilà que l'Eté d'un coeur son palpitant, se chauffe dans des ondes,

mais quels ravissements, quels beautés en dehors qui rentrent en dedans,

et mon souhait du jour, pour chacun et pour tous,

c'est un roman d'amours à *levivre son cours...

Repost 0
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 10:13

...

Et il me plait de l'aimer

De l'aimer mon éternel

Mon éternel charmant

Charmant son art de *levivre

Levivre son précieux

Son précieux tambourine

Tambourine de belles gammes

Gammes vaguelettes tendres

Tendres ondes délicates

Délicates sensuelles

Sensuelles leurs jolies

Jolies comme des yeux

Des yeux qui se baissent leurs doux

Leurs doux de bel écrin

Bel écrin pour le coeur

Le coeur qui sait qu'aimer

Aimer cela donne vie

Vie belle pour le moment

Le moment solennel

Solennel cerise rouge

Rouge comme les passions

Les passions de la vie

Repost 0
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 10:05

...

Un réveil son bel calme

Le dehors rendez vous

Des pas ressortent légers

Les cheveux en santé

L'air vif agréable

La copine croisée

On mangera ce midi

Dans le bel improviste

Que j'aime

Ô oui que j'aime

La liberté de s'être

Pour le moment qui passe

Son saisir de belles grâces

Cet art de *levivre

Je l'aime

Son élégance troublante

Non il n'y a pas de hasard

Des trucs se croisent

Et cheminent

Les beautés de *levivre

Oser sélectionner

Le partage ses bons

Et refuser tout net

Celui qui fait du mal

Le temps ici est court

Bien plus qu'une moitié d'âge

Sans voir le compte à rebours

Il s'existe pourtant

Et faire de bels délices

Dans une vie comme çà

Des rudes coupés de tendres

Et je peux fort clamer

Que les restes de bels restes

C'est le vivant le bon

Le beau le passionné

Qui soulève en plein ciel

Et donne de belles ailes

A n'importe quel âge

L'énergie est vivante

S'économise et aime

C'est un bien bel parcours

Que celui de *levivre

On l'aimerait éternel

En curieuse de vie

Pour sourire et pour rire

Chanter ses pas de danse

Sentir son corps léger

En complice ses intimes

Repost 0
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 17:11

...

En parents ce sera court

L'envie forte ce soir

De me ressourcer encore

Mon jour dans son petit jour

Méditations intenses

Relaxations d'expulses

Le baillement est fort

Besoin grand de souffler

Bilan d'ESAT CE JOUR

Avec le plan à venir

Bilan du FOYER IL Y A SIX JOURS

Avec le plan à venir

C'est beaucoup c'est immense

De faits en matières belles

De trucs machins à *levivre

ENCORE ENCORE ENCORE

Alors entendre son palais

Qui expire inspire

Si douce aspiration

Que se donner vivant

Pour s'aider son soi tendre

Loin du bout du rouleau

MARCHE DE MANOEUVRE

Toute délicatesses

Comme j'aime *levivre

Ce chemin, ce bel poème

Cet écrit de mes jours

A *levivre celui

Avant celui d'après

En serrant le jour d'avant

Pour tous ses beaux ses bons

La vie dans ses essences

Qui parfume *levivre

D'une odeur sa charmante galante

Du bout des doigts

Sur la page avide

DE VIE DE VIE EN VIE

Repost 0
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 15:48

...

Après la profusion des fleurs de l'Eté, leur rareté en Automne, leurs donnent une mine tellement belle,

les géraniums cascadent leurs glouglous rouges, une fleur sur un chrysanthème sur l'appui de fenêtre, les bégonias pépillent encore si fort, leurs terres, leurs pots suspendus,

les quelques brins d'herbe du gazon gloussent avec des tapis de feuilles fort beaux, et des tites feuilles mignonnes sortent de terre, des myosotis, de tendres mauvaises herbes,

les mousses sont d'un vert, leurs gosiers à l'air libre, après cet été canicule en grillées...

et dans l'instant de *l'écrire qui est aussi de *ladanse du palais intérieur, le petit coeur se baille, expulse, prend de l'air vif, mais quelle belle journée, libérée, aérée, pleine le coeur d'amours, vécus, vivant, tout jour...

longtemps à cette terrasse, les yeux se sont fermés, et aussi sur un banc, mais quelle demeurée...C'est si bon de rêver sans jamais s'arrêter, et s'user ses bels jours, pour *levivre ses efforts,

sans envie de pouvoir, de luxe, de mots gratuits...

mon paradis à moi, c'est celui que je vis, tout au fond, en dedans, et aussi par mes yeux, dans l'instant de *levivre quand c'est fort délicieux...

S'aimer se faire du bien, en aimant bon et beau, son chemin de son être,

c'est se garder en vie, saluer tout cadeau, qui sauve et garde en vie...

cela ne s'achète pas, c'est du lexique du coeur qui aime aimer son jour...

Repost 0
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 15:16

...

Un bon plan éducatif pour l'ESAT, de belles cibles visées, pour son autonomie, ses prises d'intiatives, dans la confiance, le bel accompagnement seulement si nécessaire à liquifier de plus en plus, au fil des ans...

La Roche Bernard me repose, m'apaise, m'envole, finalement seule, et c'est fort bien aussi.

Les clapotis, le soleil ses rayons brûlants, une terrasse plein de tout chaud, une belle vue, la chnace d'y être, là, qu'il y soit, mon fils autiste de 28 ans et demi,

yaouh, quel parcours derrière, sans doûte, pourtant je ne le ressens pas, en ce jour, le Bonheur envole si léger, la respiration calme apprécie tant, chaque seconde du temps qui passe, sans le laisser passer comme çà, mine de rien, mais en la serrant ma précieuse, comme une mine d'or,

comme cette chance samedi de marcher sur la plage, de regarder éblouie la beauté des milliards de paillettes d'or pur au soleil, son sable si généreux si bon,

c'est immense de se serrer une petite poussière de mika et d'en apprécier toutes ses facettes,

tout comme...

c'est immense de s'évader se farfouiller cette immensité bleue tout devant, ce globe si grand et si petit finalement,

on se ressent petit parfois devant l'infiniment plus petit,

comme...

ON PEUT SE RESSENTIR si vivant ses mille brumisatueurs d'ondes belles dans cette péninsule gigantesque qui comme çà, nous a donné vie, dans un ventre, d'un petit coin du Nord de la France,

*levivre, sa destinée, dans ses mains, comme c'est la plus grande richesse qui soit,

à s'en gargariser à s'y rouler dedans chaque jour, jusque la fin de ses jours...

Ainsi soit-il *levivre...

Ce soir on sera deux, pour aller plus loin encore au sujet du RV de ce matin,

chaque pas posé son adroit, peut être est ce un gisement de diamants, à découvrir encore,

sur ce parcours infini, en autisme...qui permet tant de happer chaque joie pure en diamant brut si raffiné si inestimable, à mesure que le temps passe,

impossible de refaire ce qui fut fait...

gloupsdeouf, cela permet d'envisager, encore et encore, *levivre le bon, le bel, le simple, dans ses états de comme çà, sans lefaire exprès, on ne peut faire comme si, quand on est authentique!

et c'est bien!

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.