Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 23:57

...

Le chemin de l'avent a commencé ce jour, si doux pèlerinage,

que ce temps vers Noël, habillé des étoiles, chaque vie que l'on aime,

par commencer *levivre, à son début encore,

on sait peu de la vie, et au plus on avance,

c'est nu et sans rien d'être, que l'amour il nous guide,

posséder juste le ciel dans deux mains tendres tendues,

et recueillie si fort, remercier toutes les chances,

d'avoir aimé autant, d'avoir été aimée, plus que de raison, de sens,

l'amour c'est pure folie, et comme c'est bon, vraiment,

on souhaite à chacun, des amours dans sa vie,

c'est amoureux léger qu'on peut porter les lourds,

l'existence parfois peut être si douloureuse,

et pourtant c'est tendresses qu'il est bon de serrer,

se réconcilier chaque jour, avec l'offrande du temps,

qui délivre le temps pour complice en amour.

Repost 0
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 23:51

...

Les années derrière, si importantes,

alors c'est bon de rêver, à chaque heure son essentiel, encore,

en matières d'aimer, comme c'est bon d'aimer *levivre,

alors réajuster sa vue, pour voir la lumière plus encore,

c'est elle qui guide Tellement,

comme c'est bon de l'entendre pour se bercer d'aimer,

aimer comme sens de vie, cette saoulerie si folle douce,

dans ses sagesses aussi, belles délicatesses,

ton pull est terminé, Imani, reste à coudre chaque pièce,

comme le puzzle d'une vie qui égraine son chapelet magique,

quand on déroule le film, image après image,

il y a tellement celles que jamais rien n'efface,

car elles sont belles et chaudes tant remplies d'un amour,

qui a fait du moment, un temps son éternel,

et vieillir se grandir, avec son cœur duvet, cela précieuse jolie,

la matière de *levivre,

mon amour en dedans, reste comme tu es,

et tant pis si douleurs parfois cascadent des cernes,

je t'aime mon bel amour, sans toi je suis ma morte,

cet amour me fait vivre à fleur de peau m'écrire...

Repost 0
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 22:09

...

Un filet de lumières c'est un si bel langage,

un partage en plein ciel ses yeux couleurs de miel,

le bleu d'un éventail qui ventile des souffles,

l'horizon portée de mains quand on se pense lourd,

un moment de belle perte que ses instants d'amour,

quand *levivre confie des magies des merveilles,

et que l'être qui aime, offre ses mains tendues,

d'un je t'aime doux et bon, le zeste d'une vie.

Repost 0
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 21:32

...

Et la soirée elle fut

ô en beautés elle fut...

Ton arrivée de vie, comme tu as géré, ce portefeuille piqué hier après midi, dans ton vestiaire à toi,

comme c'est bon ton zen, cette compréhension revenue ce week end,

une quinzaine plus tendue m'avait fait un peu peur, allons, même beaucoup peur,

car mais plus jamais çà, HP, et la médecine,

les évènements de Paris, le départ de ta nièce?

La vie encore *levivre de toutes ses couleurs!

Le café devant la mer, fermé, faute de clients, alors dans la Toto à apprécier chaque onde,

chargée d'un bout de vie, d'un lambeau qui sent bon,

un retour tout de bel, un repas calme à trois,

et le retour ici, le calme de ce soir, te voir épanoui, un visage détendu,

*

mais comme cela fait du bien, cette vie à pleins poumons, qui me donne

*lebelvivre,

dans un Art simple et bon, celui d'être amoureux de son instant *levivre quand il est éternel d'une puissance telle que les ailes que le voilier mène au bout du monde, et déjà tant vers ceux, d'un je t'aime éternel...la légèreté si bonne quand on aime quand on vit pour aimer et aimer,

*

quand on n'a que l'amour,

heu, MERCI JACQUES BREL!

Repost 0
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 15:05

...

Un matin si chargé,

avant d'aller le chercher,

déjà,

une heure pour mon voyage tout au fond de mon cœur,

là, Là, en là, où cela fait du bien,

dans l'écrire son soi, fleur de peau, son tout vrai,

de bel amour vivant, son habité joli, ses éclats de framboises,

qui parfument si tendre,

avant un bord de mer pendant sa gym à lui,

l'énergie un peu basse remontera ce soir,

devant cette étendue qu'on appelle le mer,

son horizon au loin,

qui donne envie de partir, d'ouvrir ses ailes grandes.

Repost 0
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 23:14

...

Ce jour si fort rempli, d'obligés obligés,

et une messagerie qui entend et voit bien,

qu'une quinzaine en silences,

cela les interroge,

mais il y a des temps où le vide pas choisi, repose, bien au delà...

Et *levivre se surprend à tintiller encore,

dans des voies différentes, bien plus encore d'amours,

en quêtes, en désirs bels de vie.

Demain c'est le premier de ce mois de Décembre,

pourtant me semble ce jour être au premier Janvier...

Repost 0
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 23:10

...

Cela a fait du bien de pleurer fin de week end,

quand le vide est si grand après ces trop pleins denses,

le foie se purifie en détalant ses rushs,

car cela reste pas simple qu'un vécu en autisme, en à venir dedans,

quand trois son impossible,

quand on est amoureuse,

quand on n'a que l'amour pour se garder vivante.

Repost 0
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 09:28

...

et un souffle d'amour pour inonder vos jours...

Repost 0
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 09:14

...

Le volet s'ouvre un si bel sourire en bas, du jeune homme autiste, de bel dynamisme dès le matin. C'est une mine de bonheurs qui rentre Là...

et propulse et donne des ailes si légères, à penser gambader dans l'heure dans le bourg d'à côté, un café, une petite friandise, si doux en cœurs de nous,

le soleil, la mer à cueillir en grandes tasses en oxygène, en liberté, en récupérations, d'une quinzaine plus lourde,

et puis un parachute à actionner hier soir, quand à St Nazaire, la piscine fermée, souci technique, la chute, un peu, il faut pouvoir adapter, proposer autre chose, et la dame des mardis vendredis, sauve pour cette fois encore,

j'avoue que c'est bon de me reposer sur elle, et son atelier cuisine improvisé, à eux deux,

bien sûr que le bonheur, après toutes ces années, l'immense bonheur de le voir si épanoui, mais aussi pour moi, la non capacité de gérer en totality, tous les accompagnements éducatifs à poursuivre...et la semaine des fêtes, se prépare aussi en énergies intérieures à ne pas gaspiller.

C'est qu'il a du peps ce jeune homme de vingt huit ans, une allure rapide, des envies de sortir de voir d'entendre, c'est heureux que ses nuits le réveillent à 9H comme ce matin.

Ce sera fort de fort, encore ce week, en tous sens, avec lui, tant de choses, de trucs à lui apprendre, à déficeler, à pousser vers l'avant encore, à poursuivre cette belle autonomie plus et plus encore, pour lui donner accès à LA LIBERTé LE PLUS POSSIBLE.

Repost 0
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 13:49

...

et si cela est bon d'être parent, d'être grand parent,

cela veut dire aussi des grandes énergies à dépenser,

quand on a à coeur de ne pas abandonner sa progéniture,

alors c'est bon de bon de commencer d'abord par être amoureux,

-

et puis,

-

ne pas quitter cette vue de l'esprit,

être parent,

être grand parent,

être amoureux,

car les amours divers allègent la tête trop pleine,

fluidifient des parcours en veines bien trop fines pour des magmas puissants,

-

l'amour encore l'amour,

-

*quand on n'a que l'amour à offrir en partages...

-

Merci Jacques Brel...

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.