Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2016 6 02 /01 /janvier /2016 22:42

...

Rentrés à little home, je relis, et me souris devant mes mots écrits sur la tablette, et pas relus, le temps compté à le distribuer tellement.

Ce soir paisible, un autre monde, dans la vie qui se suit à la vie,

heureuse, les enfants quittés, relaxés, bien aidés pour leurs installations,

au téléphone c'est impossible de savoir de voir juste,

tout de vrai la relation est sa comme çà, c'est là qu'on être là, vraiment,

ma fille toute jeune maman, avait besoin d'épaules, de détonations, de splitchs, de vie partagée,

pour se sentir mieux, sourire, retrouver de l'optimisme,

il était plus que temps d'arriver pour les soutenir, les entendre, leur ouvrir les bras, les embrasser,

leur donner des gorgées de vie encore et encore,

dans la moindre des choses,

sur une belle table, dans des précieux échanges, avec de bonnes intentions,

dans la chaleur d'aimer, comme le coeur paisible apprécie ce périple,

il fut si grand si tant, si temps qui roucoule des mille,

-

la saveur de ce soir est incommensurable, comme si des ailes envolent le corps si léger,

aimer donne des énergies immenses, et cela fait du bien.

-

que 2016 vous dise chaque jour des je vous aime,

qu'il en distribue des beaucoup,

*dans la douceur de ces petits riens si immenses si grands si muets si vifs si gentils,

-

comme il est bon *levivre.

Repost 0
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 21:55

...

Mes souhaits de vie qui prend le temps de levivre

Le temps d''aimer encore et encore

Des partages précieux pleins du vivant

Le souffle lent à s'entendre respirer

Simplement entendre son pouls

Le gazouilli d'une fleur

Un rire d'enfant

Une table d'amis

Se ressentir vivant

Un parfum

Nos regards belle complicité

Un matin neuf son lever

Levivre à remuer de envies pour d'autres

Je vous aime

Repost 0
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 21:48

...

Quand une rechute anorexique progressive pour une fille depuis fin juin,

cela bouleverse si fort, c'est comme si la vie nous est enlevée...

Et puis c'est bon de garder confiance de rêver encore

D'imaginer qu'ils quittent leurs voies lourdes pour des légères

Je suis si rassurée quand les petits riens comblent une vie

Et que les sacrifices pour des jobs se quittent pour levivre

Levivre pour levivre le plus possible levivre

Repost 0
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 23:24

...

Comme c'était bon de voir ensemble mon fils autiste sa jumelle mon beau fils et moi pour les cartons.

Quelles belle fatigue pas fatiguée de les entendre partager porter

Demain on vide le lieu...

Sa soeur s'installe avec son amoureux...

Un palmier un peu en souffrances devant la maison, peut être le ramener à l ouest pour retrouver du souffle.

Repost 0
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 23:02

...

C'est heureux ou gai de quitter cette fin d'année 2015

Qui sait avant de savoir 2016?

Quand une rechute progressive en anorexie depuis fin juin

Pourtant si optimiste avec la naissance de ma petite chérie

Alors c'est bon de garder espoir vers devant

De rêver qu'ils quittent cette prison d'Evry des que c'est possible

Mes voeux de paix pour ceux en galère

Car quelle bonté de savoir des aimés dans des vies tendres et simples

Allez deux soirs pour se ressourcer avant Évry

Et si seulement il suffisait d'aimer

Repost 0
29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 22:21

...

C'est quand m'aime fort étrange de revenir sur le lieu d'une naissance. Le parc barbieux, tout près, Roubaix devenu, Lille, un lieu de transit le déménagement demain matin, le passage du temps...Je vous embrasse les aimés, la poésie manque cruellement ici, dans le vif du réel de plein, sauf dans les yeux d'Imani ses gazouillis, pour les dodos c'est une autre histoire...

Repost 0
24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 14:32

...

La Toto ressemble à une roulotte chargée à bloc,

un peu de douceurs légères dans le divan avant d'aller le chercher, le jeune homme autiste, mon fils à vie, il doit être impatient de remonter neuf jours dans le Nord, dormir à trois endroits,

il reste juste à monter dans la hotte du Père Noël, à mes pieds près d'un cadeau volumineux fragile, une cafetière pour siroter ensemble, ma petite trousse de maquillage, l'appareil photos,

derrière, tout derrière, les décos de Noël pas mises ici à l'Ouest pour les rires dans le Nord,

et le poids du présent redevenu léger, cela va, c'est pas trop lourd,

un petit simple ce soir, le piquenique demain, avant d'aller rejoindre toute la famille,

chez papy mamy à fêter...

Je souhaite un fort doux et bon Noël, et embrasse les aimés au loin.

Repost 0
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 21:36

...

Et puis, le téléphone posé sur le bras du divan, peut recevoir des sms, et en envoyer,

retour à la communication, au partage,

il fallait encore sortir, aller tout au bout de la rue en toto, pour rentrer en communication cet après midi,

c'est comme si le monde est accessible à nouveau,

l'isolement fut grand,

ce n'est pas encore possible de téléphoner ou de recevoir un appel, dans le bourg,

juste possible quand il se quitte,

mais cela reviendra,

tant revient,

il faut juste laisser parler, le tant, qui sait dire les mots qu'il faut, au temps, *pour que cela change!

Repost 0
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 21:25

...

la vie...

TU ME RESOURCES, je te dis MERCI!

-

ma vie, la vie envie, de *levivre, plus encore...

-

alors c'est bien, émerveillée encore une fois de ressentir autant de vie!

-

c'est bon de ne jamais oublier de l'aimer *levivre,

et d'aimer ceux qu'on aime,

et de s'aimer soi, Ô si, c'est tellement bon d'être vivant!

Repost 0
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 21:13

...

Comme c'est bon quand le bien trop lourd s'envole et laisse sa balançoire à du plus léger,

et déjà les doigts papillotent, et les jambes se splitchent pour s'élancer vers des jours neufs à les vivre sans poids.

Comme quoi, comme c'est bête une tête, la mienne,

une pensée dépassée plus à l'ordre du jour soigneusement emballé dans des paquets d'années,

et c'est bon de lui mettre un joli ruban à cette cargaison précieuse qui fut vécu bel de bon,

les doigts arabesquent, les mains se tendent, expiration, la vie si douce en cet instant,

et bien plus que blindée, je me ressens à fleur de peau si tendre, que juste les jolis, les douceurs peuvent me faire vibrer en amour,

les bien trop lourds je les ferai tourner autour du globe terrestre en amour encore,

et avec la hauteur la distance, les bonnes réponses sans le trop de poids des tournicotis de tête arriveront bien un jour pour éclairer d'une lueur.

A chaque instant!

A nos rires!

A nos frissons!

A *levivre!

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.