Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 20:48

...

il y a ces chagrins qui anéantissent, écroulent,

il y a ces chagrins qui donnent des énergies sans savoir d'où elles viennent,

peut être que les forces rendent le chagrin moins lourd,

peut être...

-

chaque chagrin d'amour se respecte son infini singulier.

Repost 0
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 17:14

...

La Toto se met en pause, le café, un gâteau ses ananas, le journal, des revues, des gens, des sourires, de la vie, tout à côté le marché pas en pas ce matin, longtemps là, à respirer lire, écrire un peu aussi,

des réflexions, des pistes, des points forts en se sentant en énergie,

-

puis ce bourg là, de son foyer, marché ses rues, de ci de là,

revenir, repartir en dehors encore, distance, fourmillements de décisions,

certaines sont prises en compte, il faut trancher, oser, avancer,

cueillir accueillir encore, la nuque endolorie, le bras, l'épaule...

LES ENTENDRE...

c'est bon d'être de chair, de s'adapter encore,

de se surprendre à l'aimer si fort cette vie telle, MA VIE, ce qu'elle me donne,

regarder fort de près ce qu'elle m'a pris aussi,

voir les deux bouts de la lorgnette, jeter les feuilles des yeux en l'air,

et sourire, et voir le grave, et regarder le léger,

et l'aimer le léger, fort de fort...

Repost 0
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 17:03

...

Comme c'est bon de consulter pour l'épaule douloureuse depuis la fin d'année, plus encore,

de revoir le kiné dans quinze jours, de nager en attendant...

en se ressentant ces trois derniers jours, dans le plein Agir, Réagir,

dans le réel pour ce qu'il donne à le vivre, en s'accomodant des jolis moments ...

c'est essentiel...

que l'art de *levivre, que d'être là pour ses enfants fragiles...

-

un samedi presque parfait dans un vécu en autisme, c'est d'une grâce immense,

quand un dimanche plus compleX c'est que les matières de vie, les matières dans un transit,

en autisme, c'est pas rien, même si toute l'attention déborde pour que cela aille le mieux possible, -

et puis ce premier Skype, avec sa soeur jumelle sur les toits dans le Vieux Lille, samedi après midi après le ciné,

et puis ce premier Skype, avec sa nièce, et sa maman, elle,

-

dimanche fin d'après midi, la voix de sa soeur au téléphone,

elle parle, c'est déjà cela,

à distance, il manque un tas de trucs, mais c'est déjà çà,

à la revoir dans trois semaines,

-

le coeur malmené tient bon, sans chagrins inutiles,

ce jour de lundi est d'une Force, incroyable, qui étonne, tant elle est en dedans,

forte de volonté d'Agir pour le mieux, le moins mal,

regarder, entendre, rester en silence, dire un peu, un peu plus,

s'étonner d'y arriver à pas sombrer, pour le moment,

-

tenir,

se dire qu'en mère,

en grand mère,

il faut tenir...

-

et puis que mon lâcher prise ce fut depuis ce matin,

respirations, des pleins de bonheurs, de la vie dehors,

l'écran un temps éteint, il fallait respirer de l'air réel pour Agir,

se ressentir ses pages de vie pour donner forces à d'autres.

Partager, aimer aimer, encore et encore...

Repost 0
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 23:21

...

Viens, donne moi la main, le monde, et danse,

c'est tellement beau à voir qu'il serait étonnant,

que des milliards ne suivent une vue belle et bonne,

et puis, c'est si simple d'essayer,

d'aimer, aimer encore, d'un je t'aime d'amour,

rien qu'amour de tout son être,

son baiser qui *levit *levivre *levibre,

bien au delà en ciel sur un petit bout de terre.

Repost 0
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 23:16

...

Aimer, aimer aimer, l'amour toujours, il peut tellement sauver l'Humain dans sa bien belle Humanité de cœur vivant quand fleur de peau, l'âme se vibre.

Repost 0
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 21:48

...

Ce fut un vendredi soir ses merveilles, le jeune homme autiste au top de son top, ses charmes en plus, sa belle volonté de faire bien, il apprécie son aquagym, ne descend pas par l'échelle ce soir, mais se laisse glisser du bord, pour la première fois, me dit il...

alors cela se fête, une toute première fois!

et la mer ses roulis, les douze degrés, les gants dans la toto, la chair en respires, seule au Transat de St Nazaire, vers 19H...le coeur chaud pour lui, de le retrouver si bien...

le week bel engagé, tendres promesses...

Repost 0
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 13:49

...

Une brume épaisse, des pluies sans cesse, dix degrés,

un hiver ainsi fait, de brusques changements de temps, de moments à vivre,

un vendredi prêt pour accueillir le week end,

le repos, les sorties de tête de cette semaine, se voient,

en paisible, vue plus souriante,

impossible d'exprimer que l'esprit est prêt pour affronter du noir si cela doit être,

non, non,

le clair, le joyeux, est un point de mire magique...

-

un week dans l'envie de *levivre le plus joli possible, le plus bon possible.

Repost 0
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 13:37

...

La confiance, en confiance, c'est tellement simple et beau,

pourtant dans des grandes maladies mentales, la confiance n'a plus cours,

puisque l'être malade, a une pensée faussée par la maladie.

Alors, c'est bien plus avec de la patience, du temps, de l'attention,

des mots mûrement posés après des réflexions vastes,

peut être...

c'est encore à essayer, à oser, à aussi faire prendre conscience de la maladie en cours,

avec douceurs, sans culpabilité, sans excès,

sans chagrins, juste avec le bonheur d'accompagner, aider, aimer comme il se peut...

-

Et même éclairé un peu, le devant est déjà tellement soumis aux caprices du temps,

-

alors en confiance, en optimisme, en vue dans le réel de plein.

Repost 0
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 13:32

...

Quand des grands chocs puissants,

c'est humblement encore, avec la distance du temps,

de visualiser comme les émotions après des séismes,

se bouculent au portillon du coeur, et déboulent,

les unes après les autres,

la ronde des émotions, en boule, en précipité, en multi sens,

et c'est bon quand l'espoir avec son épuisette,

cueille et recueille, des choses à pas louper, à pas en perdre la vue,

pour avancer, AGIR, REAGIR,

-

et cela reste bien plus simple, souvent,

de gérer tout seul ce platras conglomérat des sens,

l'autre reste sans cesse un autre, avec son flatras singulier, pour ressentir,

-

et déjà pour soi, c'est bon de se câliner, se méfier d'une force qui semble bien trop grande,

en restant humble devant les forces de la vie,

cela arme en prudence, en recul, en possibles à bien étudier.

-

cela va! pour le moment cela va!

Repost 0
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 21:52

...

Dimanche après midi, la Toto qui stoppe ses crissements, une voiture tourne brutalement à gauche, si peur, à en trembler,

comme mardi soir, cette voiture qui descend sa pente, par trois fois, la Toto recule une fois de trop, la voiture derrière l'heurte,

la vie ses messages à entendre, quand le trop est de bien trop, dans la tête,

le léger prend la relève, un tel ramdam en parents leurs souffrances,

s'extraire, son lieu,

le plein de vie invivable en pleine face, cela fait si mal, avant de reprendre de la distance,

-

ce soir, des pistes de travail, encore,

des vies à sauver encore,

-

c'est bon d'y croire comme cela sans se forcer, d'un naturel ses bons.

la vie pas si mauvaise c'est bon de la voir sa belle en actes à agir réagir en beautés d'êtres.

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.