Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 22:19

...

On ne choisit pas le tout de sa vie,

mais on peut choisir de parler.

Repost 0
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 21:57

...

Mes trois enfants sont nés par césarienne, impossible de faire autrement quand le bassin asymétrique.

Lors de la formation sur l'Autisme, l'an passé, le formateur disait, qu'il existe un lien entre Anorexie et autisme...

ces maladies au sein de même famille.

Et comme l'intestin c'est le deuxième cerveau, qu'il y a un effet du cerveau sur l'intestin et un effet de l'intestin sur le cerveau,

et que quand la flore anormale, le cerveau parasité ne peut analyser les informations, on peut comprendre le point de départ de ces maladies.

-

alors,

quand des césariennes de CONFORT, parfois pour la clinique qui programme, ou le gynéco qui part en vacances, ou la patiente ...mais quelle monstruosité inhumaine,

quand METTRE AU MONDE UN ENFANT SAIN, est le seul sens de mettre au monde.

-

il y a de plus en plus de césariennes

il y a de plus en plus d'autistes, anorexiques,

-

mais un courant de pensée bouge aussi, on commence à se rendre compte qu'une césarienne non pratiquée, donne A LA VIE, LA CHANCE DE VIVRE POUR LE MEILLEUR POSSIBLE.

-

ce monde fou a pensé savoir plus que LA NATURE,

qu'il s'oblige à courber l'échine, à se mettre à genoux, à faire pousser son brin d'herbe, à enrouler ce brin en une bague d'un diamant de mille carats, en berçant sur ses genoux son enfant fait par amour, en bonne santé, dans un monde redevenu Humain,

-

j'y crois!

-

il y a de jolies prises de conscience...

et cette étudiante de 24 ans, allemande future gastroentérologue, sa passion pour l'intestin et ses neurones ses 2 k g de bactéries essentielles...

**Le Charme discret de l'intestin (EPUB)

Giulia ENDERS
Jill ENDERS - Illustrateur

et ce professeur en nutrition son livre:

**L'intestin, notre deuxième cerveau

Francesca Joly (Auteur) -

-

j'y crois!

-

j'y crois à une intelligence propre saine, qui vise à ne pas garder des médecines dépassées par des pros en abus de pouvoirs, mais comme pour cette future jeune médecin, vise bien plus que SOIGNER, de prendre fort soin de sa santé quand la vie le permet:

CHACUN PEUT ETRE SON PROPRE MEDECIN, ses médicaments en soi! sauf bien sûr pour des maladies qui exigent des médicaments conçus par des laboratoires compétents pas avides que d'argent.

-

et puis chérir *levivre, souhaiter vieillir pour ses aimés, pour soi,

et cela reste si bon, une plume dans le bec, des ailes pour courir le monde, des rêves pleins la tête,

-

de monde aimant

de monde bel

de monde bon

EN SANTE la meilleure possible!

sans maladies causées par l'homme et ses BETISES!

sans mutilations provoquées par les GUERRES!

sans êtres fragiles écrasés par le POUVOIR DE L'ARGENT!

-

et si c'est juste un petit bout d'Humanité partagé, c'est déjà çà!

un être éclairé et sauvé, C'EST IMMENSE!

Repost 0
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 21:55

...

Les enfants qui sont nés par césarienne acquièrent leur flore d’une façon opportuniste à travers le contact des mains et des personnes qui s’occupent d’eux ; cette flore est donc une flore anormale. Le bébé commence alors sa vie avec une flore intestinale dégradée.

Le système immunitaire des enfants n’est pas mature à la naissance. C’est un système qui a besoin d’être éduqué. La formation d’un système immunitaire sain, dépend d’une façon cruciale d’une flore intestinale normale dans les premiers jours de la vie. Un enfant qui a une flore intestinale dégradée à la naissance, sera dans un état d’immunodéficience dès le départ. Ce qui mène à toutes sortes d’affections, dont les plus fréquentes sont les otites. On va alors leur donner de façon répétitive des antibiotiques, ce qui va détruire le peu de bactéries bénéfiques qu’ils avaient au départ. À chaque traitement aux antibiotiques, la flore intestinale va se dégrader de plus en plus. Les infections bronchiques sont également très courantes dans la petite enfance et vont de nouveau être soignées avec des antibiotiques. Le système immunitaire est alors encore plus compromis. Les antibiotiques ont un effet dévastateur direct sur le système immunitaire. Les antibiotiques à spectre large tuent de nombreuses cellules immunitaires, ce qui augmente encore l’immunodéficience de l’enfant.

Dr Cambell

Repost 0
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 16:18

...

La gaieté spontanée, cela parle vraiment, me semble fort de fort,

et comme il était joyeux, hier soir, à sa sortie, le jeune homme autiste, mon fils,

quel régal l'aller à nous trois avec la dame des mardis,

à l'entendre, tant il avait à exprimer, je bénis ses capacités possibles à parler,

à avoir de si belles et longues et diverses discussions, comme hier,

cet atelier *communications, partages dans le vif du jour des jours avant d'après, selon ses envies, cet atelier est travaillé depuis presque un an, chaque mardi avant la gym, le temps d'une collation, d'un goûter varié changeant pas fixé posé, dans l'envie du moment ou ce que j'amène,

et *on s'est regardées toutes deux hier, si envolées par ses prouesses,

c'est qu'en autisme, bien sûr qu'on a des lassitudes,

*mais surtout on a eu cette chance d'avoir tellement de progrès qui ont permis d'aller vers l'avant,

-

il y a dix jours, j'ai juste demandé à la dame des mardis de taire ses soucis, ses colères, devant lui, elle peut me parler de sujets plus lourds hors lui, sa vie en autisme assez chargée comme çà, et à nous de faire flotter un air joyeux et gai, d'amener des divers, des trucs nouveaux, de minimiser pour maximiser le positif, encore et encore, et cela semble marcher, ou bien l'espace temps entre 2015 et 2016, laisse toute la place à cet air neuf, sans excès des fêtes, juste ce qu'il est agréable de vie pour lui, à...

-

LEVIVRE

-

une délivrance de le revoir aussi bien, aussi PRESENT, aussi en raisons, en belles prises d'initiatives, en confiances en lui.

-

MERCI LA VIE pour ce temps d'hier soir et ce début de matin vers son ESAT, son coeur serein et les yeux avec des éclats jolis de temps tendre autour de lui pour lui.

C'est, chaque matin, le temps des bisous, à l'arrivée, et cela me rend joyeuse pour lui.

-

levivre pas à voiler mais à le dévoiler le plus joli possible...dès que c'est joli romance de vie, et les duretés de vie à vivre, peuvent tellement parfois aussi envoler si haut en amour, qu'on peut s'étonner d'être celui...qui aime tellement, à travers tout, par dessus tout, bien au delà, ô temps!

Repost 0
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 14:57

...

il y a eu dehors son en dedans, beaucoup dehors, au milieu de gens,

puis,

il y a at little home cet après midi son tout dehors ventilé,

puisque,

les nouvelles roses leurs jaunes occupent tout l'espace,

avec,

les coeurs des orchidées c'est touchant,

et puis,

cette longue deuxième tige d'amaryllis, et sa fleur naissante chaque seconde,

comme,

il est bon les regarder, paisiblement en moi,

puisque,

continuer d'aimer est essentiel, mais en refusant le chagrin qui va parfois avec,

inutile,

de se faire du mal, c'est si bon de se prendre soin de soi, de s'aimer sans jamais s'arrêter,

et,

comme il reste meilleur d'aimer en apprenant à vivre avec sa souffrance d'aimer, parfois,

...

le jour ce jour reste un témoin vivant de s'aimer son vivant, de le semer vivant son vivant d'être en être

...

Repost 0
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 14:49

...

Une vie ses harmonies, c'est pas toujours facile à tenir, quand on aime aimer, d'abord la quiétude l'art de vivre la chaleur des partages, qu'on déteste la cogne, pourtant fort nécessaire aussi quand des colères légitimes...devant des points de vues absurdes sur le monde, sur son cours dans son moins bien.

Mais comme il y a tous les positifs, les beautés, les bontés, qu'une formation dans trois semaines, que des éclairages donnent au regard des envies, que des voies belles se cherchent, une presque trouvée,

y'a plus qu'à...

et cela fait sourire, car dans cet

y'a plus K...

y'a tellement de la vie à gagner encore,

c'est bon de l'aimer la vie, ses malgré tout aussi,

ils sont pas là pour rien, peut être permettent-ils de s'ouvrir les vues tellement étriquées, souvent.

Repost 0
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 21:52

...

C'est quand m'aime pas rien, une vie,

parfois cela peut peser si lourd!

Quand la fuite n'a pas cours,

bien plus le face à face!

Repost 0
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 21:49

...

Beaucoup dehors, une connaissance me dit dehors que je semble très fatiguée,

*oui, je me sens épuisée!

il y a ces temps déclics qui font voir où on en est!

Une autre connaissance téléphone, *cela fait un moment qu'on ne s'est pas croisées,

*c'est vrai, je me suis extraite plus loin, et à l'instant, je repasse!

Repost 0
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 21:44

...

Tant qu'à faire,

autant *levivre le grave,

le plus léger possible,

en faisant ce qui est à tenter de faire,

pour que les efforts dégoulinés,

accueillent un ciel ses lumières si belles,

qui laissent des traces Là,

*levivre lumineux en harmonies, son temps,

tenter tant de rester vivant, c'est beau, c'est bon,

c'est déjà çà qui n'est plus à faire,

pour tenter de rester debout dans les tourmentationnés de *levivre...

Repost 0
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 12:42

...

C'est bon de choisir *levivre, quand la vie oscille entre des moments gais des moments mélancoliques, pour le moment,

et si en fin de week, cette envie de visionner des vues depuis 2004, jusque début 2012, les photos stoppées avec cette entrée à HP pour le jeune homme autiste, il y a des temps qu'on n'a pas envie de fixer, sur le gros ordi poufpouf comme un petit téléviseur, revenir sur de la vie pas revue depuis des ans, cela glisse une larme, cela picote tous ces temps Là, avant de refermer l'ordi magique, sa boîte de matières vivantes passées, la carte mémoire de la tête permet si peu de se souvenir autant,

cela remue le passé,

cela montre comme le présent a pris le dessus,

et puis sans se prendre la tête,

cela permet d'envisager demain, les demains, d'une autre façon encore,

mais oui,

cela doit être vrai que le temps nous fait grandir, voir un peu plus, ouvrir les vues pour voir autrement, comprendre en ouvertures,

-

*levivre vivant' c'est ce qu'il y a de plus précieux.

-

C'est bon d'être vivant ses émotions, de les méditer et de tenter de les rendre jolis ses moments plus douloureux, cela apaise, cela allège, cela fait sourire ses malgré tout.

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.