Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 12:21

...

Mon fils

Celui

J'ai envie de te confier

mes bonheurs si leurs hauts

Ô comme ils sont précieux

inestimables tant

*

Quand l'après midi de la Journée Etudes Techniques, tu es venu avec moi, chez une Dame si belle, si géniale, croisée il y a quatre semaines, notre RV écrit, elle travaillait par ici, dans un restaurant, elle a été si superbe avec toi, si généreuse, si grande de ses sourires sa patience, il y a déjà sept ans...sept ans...si gentille coach en socialisation extérieure...

Quand ses petits gâteaux mangés avec délice, et comme il y en avait quatre...ce fut bien trop dur pour toi de ne pas céder à être trop gourmand, pour une fois...

*

Quand tu étais appliqué devant les feuilles de travail plaisir, préparées par la dame de la Prestation Compensatoire du Handicap, un appel téléphonique, tu as pris ton appareil de suite, ( et quel travaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiil derrière pour en arriver là ), la Dame au bout du fil, vos partages secrets, tes oui, ton aurevoir radieux...ta coach de tes mardis et vendredis soirs...

*

Quand ensuite tu utilises ta tablette, un temps dispo avant de repartir...

Quand je suis dehors devant les jacinthes, la clé de la Toto dans la main, et qu'un appel encore, de ton père, qui te coache aussi pour ce jour exceptionnel...

Quand tu dis que c'était bien, qu'on reviendra, qu'Elle te dit oui, on l'invitera...

*

Quand l'arrivée à ton foyer, tu exprimes si clairement l'agenda des jours exceptionnels à venir, ce soir au foyer, samedi dimanche, chez toicheznous, lundi mardi au foyer en mardi exceptionnel, une journée longue à venir pour moi, au sujet d'autisme encore...

*

Quand je reçois ce jour un sms de cette jeune ado d'avant, maman à présent, qui a souhaité te revoir lors de la dernière remontée dans le Nord, infirmière à présent, ses enfants de 5 et 8 ans,

elle t'a encadré, vu, entendu, couru après, haleté, en sourires...à tes 5 à 8 ans...cela fait vingt ans..

*

Mon chéri,

tu m'offres tellement des personnes si riches à serrer à me donner d'aimer, que je te dis merci,

Merci pour ta joie de vivre,

pour mes rires éclatés que tu m'offres à foison,

allez, je gomme le plus terrible, des peurs immenses en moi, quand tu allais si mal, les espoirs m'ont aidée, mon amour m'a donné force, des forces que je ne savais pas, avant d'avoir à *lesvivre

Alors, et je m'expire aspire, inspire de l'air encore,

dans une heure et demi, tu reviendras à pieds, seul, c'est aussi un si bon travail derrière, pour en arriver là,

MERCI LA VIE que d'être en vie encore!

ce soir je me reposerai, pour me ressourcer, et accueillir ce week de Pâques, en beautés, dès 11H, jusque lundi soir,

merci à tous les coachs vivants, qui ont parsemé ton parcours de mille aides, petites, grandes,

et sur le sms, cette jeune femme du Nord, dit qu'elle t'appellera demain matin, alors, j'espère que tu m'entendras à 20H quand je te déposerai: *n oublies pas d'allumer ton téléphone demain matin, pour que tu puisses être joignable.

Tu crains moins d'entendre une voix au téléphone, sans visage de chair à voir serrer de près...

-

alors?!

-

on le continue le chemin?!

-

et que oui,

je pensais m'arrêter à tes dix ans, tes quinze ans, tes vingt ans,

-

j'ai enfin compris que seule ma mort m'arrêtera sur un si joli parcours en amour si intense si passionné si fort si incommensurable,

comme j'aime aimer,

-

ce fut un cadeau de vie de pouvoir aimer autant!

-

alors mardi prochain, je continue mon chemin mien de transmettre,

il faut parler il faut dire,

si peu savent qu'un autiste a des capacités, et qu'aller tenter les dénicher cueillir mettre en avant, c'est immense de bontés à recevoir en retours,

quel plus bel cadeau que d'accueillir une vie qui s'épanouit au fur et à mesure que le temps s'écoule....?!

-

hymne à la vie, au Printemps, à Pâques, aux bontés, à la Beauté,

-

je vous aime!

Repost 0
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 18:08

...

MERCI Andrée, pour ton envoi, je le partage ici.

https://www.youtube.com/watch?v=8oTh-WTVgCU

MERCI aussi pour ce partage avecJean-Baptiste HIBON lors d'une conférence,

sur REGARD et ERREUR

par http://laurentprum.typepad.com/

comme c'est bon ces chemins guidés par l'amour, d'une vie sa plus douce, pour chacun.

cela me soutient, cela me donne des ailes, cela m'invite à continuer mon chemin car en le vivant en amour en le transmettant cela me donne des bontés des ondes si précieuses en retour d'être plus vivante encore.

UNE PLACE EN AMOURS POUR CHACUN!

Repost 0
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 17:27

...

Comme c'est bon de laisser reposer le temps,

reposée, tellement, comparée à il y a quatre jours,

le doux fait du bien, une belle journée avec le jeune homme,

hier,

des pas tranquilles ce jour, pas de bousculades,

de la musique tendre, des pas de danse,

improvisation du temps présent,

aujourd'hui,

terminer de rentrer des pleins d'énergies,

des ondes jolies à foison, le séjour calme,

le bourg habité de vies, il dormira exceptionnellement,

demain,

c'est une chance, un tel délice de pouvoir user de temps si bon,

c'est essentiel, fort nécessaire,

à mesure que le temps avance, le petit être se rend bien compte,

que quand il se bouge comme à trente ans, il récupère moins vite,

alors, l'âme sans culpabilité aucune, le ressentir si bien, épanoui,

le jeune homme autiste de vingt neuf ans,

permet de me faire du bien,

et comme j'apprécie,

et puis une journée lourde, mardi prochain,

mais importante à mes yeux, alors...

c'est bon de cueillir chaque graine d'amour qui passe,

et de m'en pulvériser des océans,

yaouh, comme il est bon ce temps de ce soir,

une allégresse à ciel ouvert, devant le petit bois...

Repost 0
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 17:26

...

Un bourdon sur le tapis d'herbes,

ses pattes agitent la tige d'une pâquerette,

son murmure traverse la baie vitrée.

Repost 0
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 18:00

...

Quelle merveille d'être en vie,

d'enlacer ses belles chances,

de ressentir si fort les bontés de *levivre,

mais quelle saveur vraiment,

de se ressentir vivant,

comme dedans cet instant,

à le conter sa page,

pour en enlacer d'autres.

Repost 0
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 17:17

...

Cet après midi d'ors en barre,

la liberté, apesanteur, tendresses,

des gourmandises, du ralenti,

fraîcheur, débrayage de tête,

aération, ventilation, envol,

douceurs, comme cela fait du bien,

revenir à soi, encore, encore...

Repost 0
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 13:52

...

La soirée sa solitude pleine,

le silence, des souffles du dehors,

qui font vivre le dedans,

un départ très tôt son 7H15,

vers Nantes son matin ses pleins,

une ostéodensitométrie,

déjà la seconde,

à surveiller, à suivre,

sa santé,

un vrai luxe,

-

et un petit déjeuner,

Place Graslin,

le libre de penser sa pensée,

toute à soi, pour soi,

remue ménage,

émulsions des sens,

c'est bon de se poser,

de rêver encore,

-

et d'avoir de l'énergie renouvelée,

pour son jour sans ESAT SA ESAT,

à mon fils autiste,

à *levivre à deux, avec une copine,

-

des belles résolutions,

sa nuit au foyer vendredi avant le long week de Pâques,

sa nuit au foyer après une formation le mardi d'après Pâques,

-

c'est beau, c'est bon,

d'enfin ressentir son lâcher prise obligé,

pour continuer de *lesvivre encore,

ses envies fortes de vie.

-

Un vécu en autisme exige une telle présence,

qu'il est bon de contenir son amour débordant,

à mesure que le temps passe...

-

pour se conserver vivant ses pétillages.

Repost 0
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 20:44

...

Nos combats pour *levivre,

si humble d'amour dedans,

c'est tellement au delà,

c'est si plein de bel amour...

que c'est un bel chemin,

que celui tout derrière,

d'aimer aimer aimer...

Repost 0
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 20:37

...

JOIE et EMOTION,

quand pour un ami,

la parution de son livre,

je ressentais si fort qu'on le lirait,

un jour...

Repost 0
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 20:26

...

Ton week depuis vendredi 20H, au foyer d'hébergement,

pour nous, les moments pour accueillir le grand large à Piriac et à La Turballe,

et pour le lâcher prise, en gros sommes récupérateurs, immenses,

entre deux, ces instants là, quand tu nous rejoins, à pieds, seul,

sur la grand place, à l'Estaminet, pour nos cafés à savourer de ta belle autonomie,

qui grandit encore peu à peu, d'année après année, de mois en mois, seconde après seconde,

avec tout notre amour dedans...

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.