Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 15:05

...

La petite place d'ici, une table, une amie du Nord,

face à face, tête à tête, en Ouest avec le Nord,

au final, beaucoup de soleil, du vent pas mal aussi,

avant notre week end à nous trois et elle,

le jeune homme au téléphone, à l'instant, avec la dame de la PCH,

il part récupérer ses lunettes neuves de vue de présent au jour d'aujourd'hui,

et c'est bien et c'est joli et c'est bon...

cet aujourd'hui possible avec des souffles tendres doux,

comme cela fait du bien de *levivre,

si belles ondulations depuis trois jours...

l'âme en paix reposée, ressent ses dynamismes, et c'est bon.

Repost 0
13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 17:00

...

Quelle belle soirée, hier soir,

quel bon matin, son réveil si tranquille,

cela permet d'envisager, un passage chez l'opticien,

va-t-il choisir une nouvelle monture?

finalement, il commande la même, celle cassée, il y a quelques semaines,

et puis à l'Estaminet, nos cafés, la gentillesse de toutes les personnes alentour,

on se partage la bonne plaque de chocolat aux noisettes,

puis contents, gais, aérés, on va rejoindre son père,

pour que sur sa tablette, leur temps de partages, à consulter ses mails,

et quel bonheur, ce bon échange avec diverses personnes,

des photos, de la vie partagée, cela lui chante, il apprécie,

comme c'est *un miracle immense,

qu'il puisse arriver à ce point d'aujourd'hui,

mon fils autiste de vingt neuf ans,

sans projections, si peu, un jour après l'autre,

avec des grosses baisses d'énergies, en parent, c'est fort certain,

mais avec cet étonnement de retrouver encore et encore des forces belles,

-

pour être si en forme, en cet après midi, le coeur heureux,

d'avoir une santé qui a permis, un non travail rémunéré qui a laissé tout l'éventail de pensées possible véhiculer dans ma petite tête, pour tenter de composer cette mélodie en amour, avec le temps...

Repost 0
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 13:49

...

Il y a eu, un bord de la Roche Bernard, sa table devant le petit port, un repas simple bon, un bord du Croisic, vers le phare, deux cafés,

des partages, en parents, loin loin plus loin encore, pour avancer encore, sur ce chemin en autisme.

Repost 0
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 13:35

...

Il n'a pas appelé samedi soir comme il nous l'avait dit,

je l'ai appelé, il, mon fils autiste, m'a dit à toute vitesse, **vous venez manger dimanche soir, je vous rejoins pour un café dimanche matin,

et puis pris par son attention à l'ordi, je l'ai laissé...

quand dimanche matin, 10H30 personne...le temps court...10H50, il faut bien appeler, sa messagerie, une personne du foyer...**je lui ai demandé si il souhaitait toujours prendre un café?!

il m' a dit *non, je vais les voir ce soir!

Je trouve cela étonnant, cela ne lui ressemble pas, il aime cette sortie à pieds, seul, pour nous rejoindre quand un week au foyer!

Alors, la Toto sa route, fonce au Foyer, arrive à l'accueil, retrouve la voix entendue au téléphone, demande qu'elle me suive pour le retrouver dans son studio, debout, en attentes de rien?!

*Floriane m'a dit que je ne pouvais pas vous voir deux fois, le dimanche! ( Floriane une résidente en stage temporaire ). Elle dit aussi que je ne peux pas prendre de pruneaux le matin ( cela il a déjà dit! ).

Voilà qui me ravit, d'entendre le réel,

quelques hésitations de sa part, pour faire sauter le verrou par les mots de Floriane. Je l'aide à se libérer de son carcan. Et on sort. Je demande à la voix du téléphone de veiller à ce que Floriane n'ait plus d'emprise....elle me dit que *oui, elle commande souvent!.

Je souhaite qu'un membre de l'équipe, ait un entretien avec mon fils, pour qu'il entende, que Floriane ne peut donner d'ordre. Même si la voix de ce dimanche matin lui a déjà dit.

En Toto, on se détend,

son père nous attend à l'estaminet, notre réunion à 3, a tout d'un RV essentiel, pour le faire avancer encore.

-

Cela fait près de trente ans, que beaucoup ont fait des efforts immenses, pour tenter de le faire se dérouiller en intérieur en lui donnant de belles pistes de plaisirs extérieurs, prendre des initiatives de libertés, prendre confiance en lui,

alors, IMPOSSIBLE de laisser faire sans agir ce fait de dimanche matin!

En parents, en mère, je ne minimise pas mes actions, je m'investis avec plaisir, et avec fatigue aussi.

-

Un saut au Foyer ce matin, la nouvelle chef de service, RV le 21.

L'équipe a cette obligation de le croire, et quand le vendredi soir, il décide de sortir le dimanche midi. Nul ne peut le faire douter!

Bien sûr qu'un parent est mortel, qu'il est bon de prendre distances,

mais cela on s'en fait notre tasse de thé, bellement, avec son accord.

-

De notre vivant, nous, parents, sommes les décisionnaires de notre enfant.

C'est heureux d'être en 2016!

-

Il y a eu un repas délices, avec le bouquet de fleurs cueillies avec la dame de la PCH vendredi, sur sa jolie nappe, la belle vue vers la campagne, le soleil, superbe!

il y a eu avant notre passage en cafétaria, des mots échangés avec les résidents, le cuisinier, superbe!

Repost 0
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 15:26

...

L'art de vivre consiste à garder intact le sentiment de la vie et à ne jamais déserter le point d'émerveillement et de sidération qui seul permet à l'âme de voir.
(Les ruines du Ciel, p.28, Gallimard, 2009)

Repost 0
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 15:19

...

Il reste de bels restes dans la petite terre d'ici bas,

les deux tiers du rectangle, piqué de pâquerettes, fleurs jaunes, myosotis,

ce petit monde m'aspire, m'inspire en m'expirant, et je le remercie,

tout de près le bois de la terrasse, des mousses,

les brins d'herbes assez rares, et plus précieux encore.

J'aime infiniment ce temps de Printemps,

j'aime bien moins l'hiver et ses enfermements.

-

Chaque seconde de vie, je le vis mon Printemps.

Repost 0
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 14:19

...

Il en a fallu de la Résistance, encore, quand tout l'heure, passer devant l'endroit où la Toto se gare, chaque vendredi pour partir vers l'aquagym,

et les vacances scolaires, exigent un autre rythme, et c'est fort bien ainsi, pour vivre des autres choses,

cela aurait été facile de lire un peu, attendre l'heure de sa sortie, le voir arriver conquérant de ses prouesses, de plaisanter, communiquer, échanger, encore et encore, m'être en présence pour lui,

mais pour le voir grandir aussi, sur d'autres parts de lui,

je me suis accrochée à tenir le volant droit devant, sans m'arrêter,

pour laisser mon fils, ce jeune homme autiste, qui m'épate tellement par ses efforts faits pour y arriver à qui il est Aujourd'hui, et j'aime tant en égoïste me gargariser de chaque progrès, j'aime tant l'accompagner, que pour le laisser seul avec la dame des vendredis je me dis bravo...

et je me régale à cette heure de les savoir à deux, sans moi, que mortelle, chemin à préparer aussi, chaque jour, dans ma non présence quand c'est possible, quand je vois bien qu'il aime une distance, car il aime encore tellement cette proximité, ce soutien de moi qui le rassure,

et en mère, mon travail c'est de l'amener à être autrement bien avec d'autres que moi, et c'est bon quand il est souriant d'avoir passé du bon temps avec d'autres.

-

et puis cette simplicité de vie que je trouve à l'instant, en entrant un break à little home, ma tête aérée, des relais passés, les deux orchidées en fleurs m'appellent, les deux autres à feuilles sur la haute tige, je les trouve téméraires de vivre si bellement ici,

c'est qu'il s'en est passé, ici, et c'est derrière,

-

à devant d'être encore celle à découvrir sur ce parcours de vie.

Repost 0
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 10:03

...

et quand la douce chance de partir retrouver une amie,

la Toto se sent des ailes, gonflée de chaudes ondes,

une table ses douceurs, le plein de gourmands plats préparés mains,

une dame si gentille dans le bourg d'à côté, son Estaminet doux cocon,

son élégance belle par l'accueil pour mon fils autiste,

un peu ému, remué à la première fois,

et serein et gai par sa seconde fois.

Repost 0
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 10:02

...

Repost 0
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 09:34

...

Comme être empêché d'aimer, semble être un contre sens de vivre,

et comme c'est si joli d'aimer aimer aimer,

un sens grand beau de vie que d'aimer quand on aime,

pour ne pas se mentir, pour être au plus près de soi,

sur des pages on écrit à la plume de sa vie,

certains ont cette chance de partager leur vie,

d'autres ces moins chanceux, composent écrivent et dansent.

Et sans cesse en partance pour partager un bout,

d'une table, de sourires, des mots à les entendre,

d'autres à exprimer, des RV *levivre,

parfois des déceptions, parfois des richesses vives,

continuer de bouger de sortir de rencontrer,

s'ouvrir à *levivre d'être, si douce mélodie, les sens remués bels,

d'un je vous aime douceurs la tendresse de mon coeur.

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.