Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 15:18

...

il y a ce *chargé de tête, l'envie de ne pas rester seule, un appel téléphonique, une amie, maman d'une jeune fille décédée l'an passé, en fauteuil roulant, sa maladie orpheline,

et notre échange fort qui réchauffe fait du bien, on se comprend nos mondes,

-

et quand le corps abattu encore, par des lourdeurs des trop,

cette image son flash sa puissance son éternel sa pleine vie, comme cela fait du bien,

quand des légèretés de profondeur extrême, envoient balader le trop lourd, et le corps se remet en marches avec ses ailes,

de la musique, des ci des çà des petits trucs sans importances qu'il faut les faire...le bon moment quand le cerveau a ce besoin de s'oublier dans des riens du tout...

-

et cet appel, de ma fille,

le visa de son beau père refusé, ils font appel,

le même écoeurement que l'été passé,

leurs deux visas refusés...

au moins sa belle mère est arrivée il y a douze jours,

pour venir du Cameroun, pour voir son fils pas vu depuis quatre ans, au Cameroun,

pas vu depuis cinq ans et demi sur le sol de France...

-

toutes mes pensées vers ceux qui ne peuvent pas revoir ceux qu'ils aiment...

à ces migrants, à ces pauvres gens sans rien, en manque de tout, de tant,

-

et pendant ce temps là, d'autres luxent leurs vies.

Repost 0
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 13:37

...

un CVS à entendre le condensé ensuite un mardi soir, une réunion avec la nouvelle chef de service organisation plannings de l'équipe et l'éducatrice référente le jeudi matin, cette journée avec la CRA si remuante d'émotions après deux jours,

puisque se retrouver face à son fils autiste, avec la tête grossie de *ce tout cela entendu,

cela remue un peu trop les nerfs, on se sent plus vulnérable, tellement moins fort...

-

ce mardi soir superbe de lui,

il y a ce mercredi matin pas trop mal,

et les choses s'accélèrent, notre temps à trois, le repas, l'après repas,

-

tellement, beaucoup de trop,

-

et comme ça fait du bien, de se poser l'instant, de se retrouver ensemble en intérieur profond.

Repost 0
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 11:36

...

Une grosse journée d'hier, avec le CRA, centre recherche Autisme,

ensuite il faut que cela décante, se pose, se repose,

et c'est bon d'être certaine d'avoir exprimé de façon certaine,

que les bonnes pratiques de rééducation en autisme, cela marche,

-

sans oublier ses sels puissants à l'amour,

qui font des petits miracles, des yeux pétilles, de la lumière vive, des forces de vie,

-

l'amour sauve tellement...

cela permet de tenter de sauver ce qui est à sauver, de trouver des stratégies pour accompagner plus et plus encore la personne autiste, dans la vie à *levivre, pour le meilleur...D'ABORD!

dans le respect, la liberté, l'épanouissement de la personne autiste.

Repost 0
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 20:30

...

Ce qui est bon de se ressentir ce soir chargé tout de bon tout de bel,

déjà par ce croissant ce café, le deuxième sa crème son petit carré chocolat, dans le café près de l'église de Rezé,

à ses 7H45 ce matin, tranquille, posée, reposée, pour éviter les bouchons vers Nantes vers 8H...

avant la formation avec le CRA, ses deux psychologues, une mère d'une structure ABA de Nantes, 19 parents, pour sujet: LES TROUBLES DE COMPORTEMENTS

des trucs des machins à entendre, et puis aussi et aussi à m'exprimer dire le vrai de vrai sur le terrain de notre chemin de vie en autisme! DE TOUT DE FRAIS DE CES FINS DE JOURNEES DE WEEK D'Hier...

d'ailleurs je me propose pour rejoindre le CRA,

-

on est en France, non? c'est un pays riche, non? il y a de l'Humanité en france, non?

et quand j'entends encore ce matin, des autistes maltraités,

je hurle comme je peux en ne criant pas trop fort, que je ne peux entendre çà, que c'est inacceptable que et que..........................

déjà cela me met en mode mélodies mes hirondelles de dire de parler,

et puis un petit croissant c'est comme un brin d'herbe cela fait tant bien comme çà passe...

EN AMOUR...

-

car la voie de l'amour, la voix de l'amour, je l'aime...

-

et j'y suis bien!

-

c'est plus simple de *levivre en autisme, que de voir entendre survivre en autisme en France en 2016!

Repost 0
24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 19:43

...

Ce fut bon de prendre avec lui, ce fameux chemin plus court qui mène au Foyer,

des instants de paix certaine, et puis d'autres lors du rangement de sa valise,

après une heure plus lourde ce soir, comme celle d'hier...

c'est ainsi, et à ne pas se voiler la face et à considérer au plus près,

sans aucune envie d'évasion d'échappée mais bien plus une force tranquille,

qui se souhaite bien voyante bienveillante, plus encore...

Repost 0
24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 19:37

...

Hier, c'était à partir de 16H30, ses troubles de comportement,

Aujourd'hui, ce fut à partir de 17H, ses moments qui ne font pas rire,

et demain,

Demain, cela tombe bien, je serai en formation à Rezé, avec le Centre Recherche Autisme

-

comme quoi, mon inscription de fin d'année, sera toujours à l'ordre du jour, à vie, à...

-

*levivre!

-

heu? enfin presque...

Repost 0
23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 19:52

...

Parfois c'est bon de regarder en arrière, de sortir des papiers, comme ce soir,

il semble tellement que son moins bien être à mon fils autiste, semble avoir commencé,

en Février 2010,

sans nul doute, bien avant,

et dans mes épuisements, je n'ai pas vu grand chose, je n'avais pas de vrai moyen de réagir,

et son mal a continué de plus en plus, jusque cette explosion des sens mi 2011, Février 2012,

-

j'aurais peut réussi à éviter tout cela,

si je n'avais eu envie de vivre pour moi aussi, pas qu'axée sur lui...

les diverses bouées mises en place autour de lui, étaient trouées, sans doute pour me reposer, moi,

mais quel égoïsme...

-

il a fallu ramer,

et il semble fort que cela aille puisque...

-

dans la voiture vers l'aquagym, vendredi, il nous disait, à la dame de la PCH et moi,

* je me sens bien à l'ESAT, c'était bien,

et puis je me sens bien au Foyer, et à la maison,

cela a été très dur pour faire les stages, et avoir mes places,

j'ai souffert, c'était dur! *

-

comment écrire le ressenti en dedans devant ses mots exprimés, si purement?!

-

Mon coeur, ah mon coeur...

Repost 0
23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 19:24

...

Mon fils, ton autisme, tes verrous tellement par des incompréhensions de notre monde tel qu'il est, indéchiffrable pour toi, de moins en moins, mais encore,

en tentant de t'accompagner, je me suis verrouillée, peut être?

puisque la poésie est une telle magique liberté,

parfois des épuisements tels en envols de tête, fous, mais si vivants,

-

un parcours que je regarde par derrière,

quand je me ressens tant vivante en présent,

avec un micronmillimètre dans le futur d'après,

-

*levivre ses précieux,

un tel parcours il sème,

juste s'encombrer de la vie essentielle, au plus près, cela goûte au coeur,

ce n'est plus possible d'avoir accès à des autres trucs que certains ont plaisir à vivre...

-

et transmettre *levivre à ma chère petite fille, après un tel parcours, est un si incommensurable défi,

puisque d'amour et d'eau fraîche, et le sort de bien peu.

Repost 0
23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 19:14

c'est émouvant quand en ado, des jobs comme pharmacienne, psychologue, journaliste,

avaient pris l'esprit, mais lequel choisir?

et puis le simple de *levivre, quoique? l'avait emporté dans des choix en amour d'abord...

et puis en poésie tellement, en lignes griffonnées, en des mille écrits dans la tête, sur le chemin d'un vécu qui est mien, mon humble destin en Humaine,

-

quand l'amour guide une vie...

-

et comme c'est émouvant, de se ressentir en amour tellement ce jour encore,

bien plus encore mon coeur son pharmacien, mon esprit sa psychologue, mes mots en journalisme,

et comme c'est mon poème que *levivre mon dedans, mon dehors,

avec les extrêmes ressentis dans ce parcours de vingt neuf ans, en autisme, tellement prioritaire, pour que *levieillir mon mien soit roucoulé de ses progrès,

de SA LIBERTé LE PLUS POSSIBLE, de ses rires, ses élans de vie, ses déverrouillages,

-

et la musique en cet instant baigne les coeurs, des doux des tendres, *levivre de belle élégance ses charmes tranquilles dans le plus simple,

-

quand *levivre ses simples, ses purs, c'est tellement grand de ses petits riens, ses connivences, complices de *levivre...

Voir les commentaires

Repost 0
23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 17:55

...

Quand au top de ses tops, le jeune homme autiste de 16H d'hier à vers 16H30, c'est tellement magique, même si moins bien ensuite,

et comme c'est bon de serrer, ce 16H à 16H30, ces 24H tellement simples et de le voir si épanoui et gai, bien dans sa peau...

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.