Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 22:22

...

La fatigue est immense, la lassitude lasse quand enfin le calme revient, les petits bras chargés de linge le mettent dans la machine,
et déjà, les pieds se laissent tenter, pour aller regarder la terre,
un pas, deux pas, et plus, le bois de la terrasse se marche, et juste à gauche tout près les verts d'une narcisse pour le printemps,
et l'oeil sourit, il fait des cabrioles, lâche sa cargaison de rude, et déjà danse le gazon avec cette jolie promesse,
c'est le printemps en hiver,
la toux est oubliée, la lumière se laisse prendre, elle est ce bulbe de vie qui l'illumine la vie,
avec ses petits riens qui réchauffent le coeur,
là, là et encore tout Là, au plus profond de soi,
en fleur bleue romantique, car on ne la change pas,
même pas le temps qui passe comme il passe son temps.
Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 21:53

...

Une petite étoile se douce tendre tombe, elle atterrit la paume, qui émue, la salue.  Si bon de  prendre du plaisir en donnant du plaisir, par des mots partagés, dans la force d'aimer. Je t'aime ce si bel tendre à dire tout simplement à levivre tout simplement c'est si bel bon d'aimer.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 18:25

...

La toto, doucement, s'aventure le petit bourg, la chaussée chaotante, la toto se clapote, et déjà des lumières, pas beaucoup juste un peu, la vie en suffisances, le petit boucher son comptoir des années soixante, ses plats généreux et fort bons, un oeuf au lait délicieux, la toto est contente,
et déjà la droguerie, ses cubes de savons de Marseille, sa devanture si belle, en bois qui en a vu des vues, et puis, qelques pas dans le centre, tout de près tout en Là, tiens, un oiseau il passe, comme se passe la vie.
Tout au loin, la belle Loire elle court ses eaux de vie, et le petit coeur se souffle, il se rapièce ses bouts, sa main tient sa tristesse, qui la quitte peu à peu, les petites veines se font douces, quand la vie bienveillante, loin des ceux qui l'abîment ses petits bouts de vie, et sans parler de l'autisme, lui il n'a pas choisi, comme personne finalement, personne ne choisit sa naissance,
c'est ensuite qu'on choisit de se vivre, malgré tout, en regard amoureux qui aime encore encore, les vivre ses sels de vie.
Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 15:23

...

Alors faut aller le saisir, le soleil, dans ses instants bels chauds, le midi fut si rude avec le jeune homme autiste pas décidé à s'adapter à ce samedi exceptionnel, à partir chez le coiffeur à 14 H 30, des longues minutes de plus d'une heure fracassante, des hurlements, des oppositions, des blocages max.
La dame précieuse absente vendredi soir et samedi, alors d'autres organisations de plannings, mon impossibilité de le conduire vendredi à l'aquagym, ma convalescence juste sortie pour me faire du bien à respirer l'air pur et pas pour me mettre des tensions en extérieur, au cas où un blocage, un mauvais comportement, obligent à transpirer de sa sueur pour résister, tenir, l'aider encore à Grandir. En sortie de maladie, c'est bien de penser faire face qu'à l'incontournable.
Et après du rude de rude, plus d'une heure, en tous sens, le oufdepouf encore, un besoin vital de m'allonger, de ressentir que peu à peu, le paisible prend place, sa jolie place, même si évidemment qu'accompagner son fils, pour le meilleur, est essentiel aussi, car le voir progresser fait tant de bien, mais il ne faut jamais oublier de récupérer dès que c'est possible et ne pas s'encombrer d'inutiles perturbants.
Comme c'est bon de saisir toute magie que la vie a permis en progrès pleins de beautés merveilleuses, avec une rééducation quotidienne depuis tellement longtemps, qui a exigé beaucoup de fatigues utiles,
et comme il est bel bon d'essentiel aussi de la saisir la vie dans ses beautés toutes douces qui n'exigent aucun courage pour les atteindre, juste sortir, ouvrir l'oeil, sourire à la vie, se laisser caresser par un doux soleil de Décembre, de bel vivant.

Et après un tel début d'après midi, où le jeune homme autiste *perdu hors son samedi inhabituel, loin de Marithé qui est avec lui ce jour là, un tel déluge encore à faire passer bien au dessus de soi pour pas se noyer dedans, tout en tentant de rester opérationnel en plein dans le vif pour saisir la moindre perche pour désamorcer la machine qui s'emballe en lui, quand les troubles de comportements sont forts, usants, décapitants, comme en ce début d'après midi.

Et comme c'est bon d'être en santé, de la remercier ma santé, pour pouvoir assumer en énergies à dépenser pour des progrès encore,

 

il y en aura encore, des progrès.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 17:18

...

La clé referme cette bulle d'enfermement, et descend de youps son escalier, quel régal que les géraniums, comme ils sont gais et pétillants leurs rouges, des petites fleurs violettes isolées, comme le petit coeur les aime se sautiller leurs pétales, et puis la toto reposée, est prête, fidèle, ses deux sacs, son moteur, sa petite chaleur en intérieur. C'est un grand moment que sortir, croiser des visages, des vies, entendre des enfants au magasin, se régaler de leurs petites bouilles, être émue devant l'âge avancé qui fait du mieux qu'il peut avec ses années. Le coeur se souffle, il est content, c'est si bel bon de se marcher son chemin de bel vivant. Une plaque de chocolat, belle cueillie se jette dans le panier en se régalant, d'être mangée toute crue en se picorant les grains de noisettes. Quand la vie belle gourmandise, quelle beauté, quel bel piment, qui donne à la vie, toute sa vie, en plein dans son essence, qui carbure le coeur en liesse, c'est si bon de bel d'être content.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 14:48

...

La toto est toute fofolle, elle va sortir ses deux paniers, en youps de vie, vive sa bottine, comme il est bon de se porter soi, de crachoter encore un peu, mais déjà se trouver son mieux. Et de son second près du ciel, quel bel bond vers le tout sol, et crackboum chouette vers des emplettes, le petit ventre ressent un appétit qui revient, la vie à se craquoter, c'est bon.  Le ciel est d'un bleu magnifique pour la happer la petite toto, vers tout devant, dans l'Aujourd'hui, qui souffle des bels ses chuchotis, l'anorak attend accroché dans le hall, les chaussures sont déjà sur le paillasson, tout était prêt pour l'escapade,

c'est Aujourd'hui, un ciel de vie.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 11:50

...

comme se lever avec plus de forces, 
comme être contente d'avoir créé un nouvel espace avec des photos, cela me manquait si fort, 
comme il fait soleil dehors,
comme la raclette met une odeur de frais,
comme  tous les écrits disparus réapparaissent chez 20six.fr,
comme une dame du conseil général appelle,  pour voir in home et réétudier les droits pour une aide financière pour le relais en autisme, comme tous les 2 ans, les droits sont arrêtés depuis fin Janvier et en attente de décision,

comme la lumière du jour, cela fait du bien,
comme votre bienveillance, cela fait du bien de vivre levivre.
Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 10:38

...

IMG_5356.JPGla lumière est revenue,


http://lejustesimplevivre22.20six.fr/  et  http://quoisetur3.20six.fr/ , sont réapparus dans l'espace 20six.fr, ce matin,
et quelle chance,
c'est fort de fort bien,
j'étais fatiguée, à l'avance, d'avoir à les recopier encore,
pour poursuivre mon idée de partager en humanité, le vécu en autisme, et mes jets d'écritures,

c'est bizare de bizare,
que 20six soit repêché plein de mots frétillants,
le lendemain de la création Overblog,

ELLE EST ETRANGE LA VIE, tellement surprenante!

photo prise du port vers l'estuaire de St Nazaire.
Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 09:36
IMG 5334de tout son être, le temps qui passe.
Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 08:26

...

IMG 5333hein, on continue à la partager notre histoire, même si 20six a effacé près de quatre années d'écritures? tout est sauvegardé sur des clés USB, mais néammoins c'est triste pour d'autres pour qui lire, aurait été un réconfort, un soutien, un espoir, il faudra penser à repartager toutes ces écritures bien au chaud dans une malle de vie, l'an prochain.
En attendant, on les offre, nos regards, nos bouts de doigts, notre paume offerte pour la cueillir, la vie, et l'offrir, sur ce chemin de plus de 22 ans de vie en autisme.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.