Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 14:37

...

Le temps s'est écoulé depuis les turbulences d'il y a quelques jours, le temps si doux, il fait du bien,
et c'est si bon de se sentir vivre tout simplement en calmes respirations.

Comme c'est élégant de respect de soi, de se ressentir vibrant de calme, à distance d'inutiles turpitudes épuisantes....

dans ce temps béni bel charmant, dans le bien être de s'aimer et de prendre soin de soi.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 21:07

...

Il a trouvé sa place,IMG 5475

le bel bouquet,

d'Aujourd'hui,

qui embrasse la vie,
dans ses papotes douces,
et ses serrailles tendres.
Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 19:08

...

Il y a ces semaines bénies, comme celle ci, de si belles retrouvailles,
Aujourd'hui, une Grande Dame que j'aime fort de fort m'appelle, elle a tenu mon aspirateur, mais cela m'est arrivé de lui reprendre quelques dix minutes, pas plus, pour pas trop la fatiguer, en lui demandant de veiller sur ce jeune garçon autiste speedy de chaque seconde, en péril constant de se mettre en danger,
et,
comme c'est bon avant de raccrocher de dire, bisous, Madame ..., et d'entendre son *bisous, c'est si bon de s'aimer de bel amour vrai,
et même si je ne l'ai vue qu'une petite heure en Août, après des ans, sans se voir, Elle est Là en fort de Là.

Et c'est bon...

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 11:20

...

Les choses simples de la vie sont un enchantement si magique de vie, on reçoit tant, c'est le pur plaisir d'être en vie, d'applaudir tendre ses perles de vie, c'est une grande chance de recevoir autant de son petit vivant d'être.
Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 11:06

...

De la tempête un peu beaucoup, de l'attente encore, et il prend le combiné et tente d'appeler seul mon portable, des essais infructueux, il faut réapprendre encore,
et puis, il y arrive,
et encore de vérifier qu'il peut décrocher si je l'appelle,

et je me lance de mes poufdeouf, la Toto se dépêche de se sortir de son abri, elle se saisit le bel soleil, il fait dix degrés, c'est le marché à cueillir, seule, puisqu'il n'aime pas y aller, et c'est bon de le laisser, seul, se gérer, le jeune autiste de vingt trois ans, ce mois ci,

et la Toto gambette, se gare, souffle, expulse des tonnes d'air vicié du dedans, elle se remplit ses petits poumons, son coeur bat un peu vite, c'est encore des belles premières, ces tentatives, pour le faire Grandir, encore,

la vie rentre, en plein dedans, des sourires, de la vie légère, de la douceur du temps, des pas se posent délicieux, l'oeil se choisit des bels légumes et fruits, comme c'est magique ce temps pour soi,

encore plus haut en couleurs, qu'un temps libre, quand le jeune est hors de la maison,

cette fois se gagne, d'être hors prison d'autisme, quand il est à la maison, c'est un pas de géant, et la Toto elle cabriole son retour.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 08:07

...

Et quand la nuit apprécie son petit déjeuner doux à six heures du matin, que le jus d'orange est délicieux, que la baguette viennoise tendre bonne avec du beurre,
que le café attendra car c'est mercredi et le jour du jeune homme autiste,

et que quelques mots lus, quelques mots écrits, la douceur de profiter de se laisser aller encore dessous la couette d'ouest, après cette traversée de tant de temps, c'est bon de somnoler d'être bercée par un coeur qui bat paisible, c'est bon il dort encore de sa nuit à lui, le jeune homme, il y a eu tant de réveils de nuit dans le passé d'enfance,

il se réveille vers 7 H 30, et je me rendors paisible, si heureuse de le savoir descendre en bas, autonome, la bataille des cafetières en excès, gagnée,
je l'entends s'activer sans faire trop de bruit, il a pris soin de fermer ma porte restée contre,

et c'est fort agréable quand il me demande gentiment du bas de l'escalier, une heure après, si je veux un café, si bel temps de m'être rendormie, les yeux un peu dans le brouillard de la nuit réveillée, je souhaite qu'il me monte le café en haut avec deux sucres, il souhaite que je descende, mais je souhaite mes précieux instants de repos, encore,

il cède et me monte le café, le pose par terre comme je souhaite, je reste allongée, c'est important qu'il me sache me reposer, une mère n'est pas que debout, au service, à l'écoute, je me serre ce luxe d'aises qui m'arrive

Aujourd'hui,

yaouh, je lui dis que son café sent bien bon, l'odeur m'arrive sur l'oreiller, et j'apprécie ce réveil féerique, magique, tant désiré,

il ne veut pas de suite céder à ma demande de le voir ouvrir le volet pour terminer de me réveiller avec le ciel, puis il cède, comme je ne touche pas au café posé,

j'ajuste les coussins, m'assois, prend le café, le sucre, il est tiède, je me régale, et lui dis juste que la prochaine fois, ce serait chouette de le laisser sur la plaque de la cafetière, c'est encore meilleur chaud,
il me propose le second sucre,

mais je le refuse, en lui disant qu'il m'a monté deux grands sucres, et deux petits me suffisent,

ahhhhhhhhhhhhhhhh, Aujourd'hui, c'est la story des sucres, puisque toutes les références sont multiples dans la vie,

c'est le piment de la vie!

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 05:52

...

La vie elle suit son cours, et quand une nuit de six heures, réveille avec la forme, cela est un joyau, son pesant de gouttes précieuses. L'énergie qui revient, peu à peu, c'est fort doux, c'est magique de se voir bel vivant.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 12:31

...

Une amie chère, de quatre vingt deux ans, me téléphone, elle est heureuse car elle a réussi à faire mon numéro, avec sa dégénérescence de rétine,
puis, en la quittant, pour se préparer des bonnes choses, une ratatouille se cuit,
et, la pensée de recharger le téléphone portable et un sms de 2 H 12 de belle arrivée au Cameroun,
puis, à savourer à l'avance, une connaissance toute neuve de cette nouvelle région, de tout son pesant de sagesse de ses soixante douze ans, à nous prendre du thé ou du café dans mon petit lieu cette après midi,

et puis, des mots charmants, des traces laissées en mots sur mon blog,

c'est bon,
c'est bon de bon, de fort de fort, les bels partages,

une vie, c'est tellement savoureux d'en donner des petits bouts de soi, et d'accueillir les offrandes d'aimés.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 09:01

...

Et se glisse une pépite de larme, une perle de rire, se file, un bel collier, de liberté de vivre, ses belles émotions, qui font de la vie,
la vie.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 08:52

...

Une larme de joie immense,
ils doivent y être au Cameroun,
le denier sms de Casablanca,

elle est Grande,  la vie,
de bel aimer, dedans,
au plus profond,
et se sentir vibrer d'être,
tout simplement d'aimer,

c'est immense de petit être vivant.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.