Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 15:42

...

Le petit jardin se regarde de tout de son premier étage, et comme il respire son bonheur. D'abord de la friscaille dans ses doigts gantés de lignes de couleurs; bordés de verts, puis fort de vite de la chaleur de se remuer son petit être de soi.
Les jardinières se sont laissées faire, débarrassées de leurs tiges et feuilles sèches, la terre remuée, elles sont accueillantes de l'air du temps pour aérer leur terre.
Le petit rosier a des minuscules feuilles, c'est un délice frisson dans le tuteur de soi et les mains s'activent, fouinent, reniflent les bonnes odeurs, beaucoup de coquilles d'escargots endormis,
le temps arrêté, se renaît des lys,

et c'est magique de vie encore, que cette ronde des saisons.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 13:14

...

C'est bel
la délivrance
dans son petit nid
charmant
dans la grâce
du temps.
Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 13:04

...

Toute gaie, la Toto part vers Campbon, délivrée de tant d'oppressant, elle roule ses sourires, regarde là et encore là, le soleil est partout, et la Nature la reine.
Elle se gare ses ballerines et sautille la place, la petite boulangerie, du bon pain de ce bourg, puis elle marche un long temps, et repart vers le centre, pour papoter des mots avec la bouchère,
le soleil est au centre de ce bourg ce matin, tout un haut, c'est joli, comme c'est bon de chaud,
et puis les fleurs se regardent à travers la vitrine, des pas encore, nombreux à se pépiller avec les doux rayons,
le petit être expulse l'hiver de tel dedans, il se respire, inspire, expulse son air de dedans, et le ciel tout bleu entre et se tapisse un petit nid bel de chaud, en intérieur profond,
la paix règne en dedans,
et le chemin derrière, elle se retourne une seconde, le regarde, c'est derrière,

Aujourd'hui est fort grand dans l'intensité du bel moment à se vivre de vie.

Puis la Toto se gare devant la petite home, et la portière se ferme, et les pieds redémarrent, ils ont l'envie si forte d'aller lui dire bonjour. Ils gambadent belle allure, le corps léger permet, le souffle revient bien plus, et le voilà déjà, elle l'entend ses mots. Elle s'approche en douceurs, ferme les yeux un temps, délicieux gazouillis, elle le longe un temps, le regarde, l'écoute tendre, il lui donne son plein de son eau transparente, en débit bel puissant,

le cours d'eau, il l'envole,

et elle rentre vivante de bel paisible dedans, des tableaux suspendus dans son petit nid charmant, de ce cours d'eau du temps, de tout guilleret charmant.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 10:04

...

Aujourd'hui, les gants de jardin, vont ressortir leurs petits cotons, pour enlever les géraniums gelés, remuer la terre des jardinières, rafraîchir le petit jardin de son hiver, en entassant encore les feuilles autour des bulbes,

l'hiver est, encore.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 09:43

...

Le volet s'ouvre sur un franc soleil, tout doux de plein de charme, les oiseaux sifflotent fort gais. Comme c'est heureux, ce bel jour d'hiver qui offre son plein de rayons jolis, cela donne envie à la Toto de se doucher tendre, de s'habiller en hiver quand même, et de gambader jusque Campbon, pour marcher la petite place, tout en haut du coteau,
rentrer dans la boulangerie, marcher un chemin d'un lieu dit authentique, de respirer à pleins poumons, de fermer les yeux, les ouvrir, de se sentir vivante,

après cet hiver rude, c'est la voie de guérison, et c'est fort bon de bien.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 17:46

...

L'émotion de vie,
c'est la rire,
c'est la pleurer,
de sa larme,
si belle intime,
de vie,
singulière de soi.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 17:39

...

Se remplir les yeux d'éclats jolis, partager ses papotes du temps, rire à s'essouffler, sourire souvent, très souvent, garder son précieux mode d'emploi, à vie,
et le lire, le relire, à en user son papier de sa vie, pour conserver sa vie de vie, pour la partager sa vie,

pour s'éblouir encore et encore, devant la vie qui ouvre son volet, se recueillir son vivre.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 17:31

...

Les oiseaux, le sentent arriver, le printemps, et leurs sons, sont bons, ils délicent l'oreille, qui ouvre la porte fenêtre du séjour pour se respirer des tendres, des délicats, des moelleux rythmes qui font du bel de bien.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 14:28

...

Le bois tout bel paisible, se balance juste un peu, la brume en fond de toile, la sève qui se renaît donne un air de vert fort tendre.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 14:07

...

Le cou de la seconde rose s'est redressé bel droit, des pointes de tel stress à traverser en début de week dernier, sa tige coupée a refait passer de l'oxygène,
et cette fois ci c'est le gerbera rouge qui croule son dos après vendredi d'hier soir,

la main coupe le bas de sa tige, pour qu'il se redresse encore, en se veinant le tendre bel douceur dans ses veines en sèves.


Repost 0
Published by Annick
commenter cet article

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.