Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 11:44

...

Il y a ce matin de vide, puis, l'ouverture se donne, encore,
la vie est à saisir, le petit bois papote ses oiseaux,
la neige recouvre le jardin à l'ombre de l'est,
elle a déjà fondu à l'ouest, c'est un neuf matin,

l'être pense à se faire du bien,
à le marcher son chemin, sans exigences imposées,
sur son fil de vie pour le vivre,

c'est fort vital d'aimer, et d'être aimé.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 08:39

...

Il y a sans cesse ses imprévus, pas prévus, à la vie se vivre.
Hier en rentrant mon fils autiste de vingt trois ans, souhaite un thé, je lui dis oui, ...et je fais confiance.
Il me dira avoir utilisé quatre sachets, en remplissant chaque fois un bol d'eau.
Je le mets en garde sur cette abondance d'eau, pour cette nuit, je ne mets pas de verre au repas. Et puis la médecine se poursuit pour sa toux récente de deux jours,

et cette nuit, je l'entends se lever, faire du remue ménage, un peu,
et ce matin, les draps sont à laver,
et ce matin, le docteur est à consulter,

et ce matin, l'urgence est de le faire examiner vite, pour qu'il guérisse vite.

L'essentiel de la vie, c'est prendre soin de soi, d'être responsable de l'autre, quand cela s'impose, prévu ou pas prévu.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 17:52

...

Mon coulis de diamants
Précieux bels naturels
Je te serre si fort
De mon jour tout de jour
Je souffle apaisée
De te revoir mon jour
Dans une étreinte nôtre
Nos doux parfums ensemble
Dans la grâce du temps

 

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 14:42

...

Un bel oiseau se pose sur une branche, qui verdit plus encore, l'hiver en a bientôt fini de sa moitié de chemin.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 11:51

...

Et au retour, la Toto chaussera ses douces ballerines,
on dirait que c'est un magnifique cours d'eau, vu et entendu beaucoup de fois,
elle se laissera serrer par du bel de joli, du tendre bien être tel, de la grâce bel désir,
elle fermera ses yeux, se laissera emmener au pays des bels rêves de vrais.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 11:44

...

Et si la Toto dormira chez son amie de toujours, pour se soutenir son cancer,
et si la Toto rendra visite à sa mère opérée, pour son cancer,
et si elle ne manquera pas de prendre des nouvelles d'un ancien voisin ami, il a encore trois ans d'examens pour surveiller,

ce mal, qui est un grand mal,
mais qui peut se soigner,

la mère de mon amie a eu, par deux fois, le même cancer, le même que celui de mon amie,
et guérie par deux fois, elle vient de fêter ses quatre vingt sept ans.

Alors c'est essentiel de prendre soin de soi, de vivre ses beautés de vie, de ne pas se faire de mal, de s'extraire de ses souffrances le plus possible,

d'happer sa vie dans sa légèreté fort bonne, sans angoisses inutiles, sans conflits, sans violences,

QUE DANS LA  DOUCEUR  DU VIVRE,

la beauté ses douceurs peuvent sauver!

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 11:32

...

Et me reviennent de frais bels souvenirs,
de ce café, cette coupe de champagne, avec un bel morceau de bûche de Noël, il y a un mois et demi,
de ce passage surprise avec mon fils autiste, après un crakboumhue pour qu'il choisisse deux pantalons, en super à livres et dvd, dans ma ville de naissance,
de ce chou rouge délicieux, mangé avec mon père et ma mère, à nous trois,

et je me gargarise encore d'un mi Janvier, quand je savais mes filles et leurs bels amis, entourer ma mère pour ses quatre vingt ans, mon bouquet de fleurs posé sur la table du salon,

c'est comme c'est bon, les biens bels souvenirs qui frissonnent le coeur de douceurs d'être, de bien être, c'est si bel bon de se rouler d'aimer.....

Et me reviennent, ses gelées de mûres que je ramenais de mes escapades dans les Vosges, les tartes aux mirabelles, son écoute, son attention en rentrant de l'école, ses leçons de couture, ses retraits big pour me laisser me débrouiller seule, sa fermeté sans violence aucune,

et comme je suis heureuse de l'avoir épargnée de mes douloureux moments de ces dernières années,
et comme je suis heureuse de l'avoir épargnée aussi avec mon jeune fils autiste en bas âge..

Et comme c'est bon de penser offrir son meilleur.

Et comme c'est bel en tout dedans de beaux restes, de prendre soin de bel aimer dès que c'est possible.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 09:25

...

Quand en moins de vingt quatre heures,  le petit être,
il est bellement remué, d'émotion si jolie,
puis secoué rudement,  quelques instants d'après,
et enfin attristé tellement, par l'annonce d'une grave maladie,

c'est bon que le temps ait permis de s'extraire encore du poison de vie,
de penser accompagner au mieux, une grande maladie du parent, en l'acceptant la vie telle,

et surtout de s'envelopper tendrement doucement, dans un châle d'éclats bels, tricotés de bel ouvrage, à l'étoffe précieuse si jolie pleine de bel désir. Le petit corps tout chaud se froufroute le coeur, et se savoure délice à l'avance.

Il n'y a pas de mal à se faire du bien, la vie se charge bien assez de faire du mal comme elle passe son chemin.

Quand dans un court laps de temps, la vie une valse à trois temps, c'est bon de se danser sur le temps des merveilles.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 06:41

...

Le gerbera tient comme un grand sur sa tige redressée, ses pétales bels rouges ouverts.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 16:22

...

Enlace moi
Fais moi du bien
Ma vie me vivre
Chuchote moi
Derrière l'oreille
Et encore là
Caresse moi
Belles tendresses
Dévore moi
Si douce ivresse
Ma vie désire
Faire du bien
Mon bel amant

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.