Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 06:32

...

Enfin,

le pas douché descend, déjà l'odeur de café règne, le volet s'ouvre, il est 7 H 10, et cela change tout, que ce clair tout dehors, le petit bois se vit, il en est fini de ce noir opaque au réveil le matin,

c'est un régal de s'asseoir devant ce spectacle de ciel qui se lève, tranquille,

la grosse boule orange, monte, monte, fort tendrement,

enfin.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 14:57

...

http://www.afdi-opa.org/fr/

à visiter, si vous souhaitez en savoir plus, sur le développement des cultures, dans les pays en développement.
Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 14:15

...

Il fait vingt huit degrés, au soleil, abrité tout contre la vitre de la porte fenêtre en plein ouest,

le soleil est devenu fou de joies, d'un coup, d'un ivre, d'un bel de vie.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 14:10

...

Il y a ces instants incroyables,
je téléphone pour prendre rendez vous, chez le coiffeur, pour le jeune autiste, mon fils,
sans le nommer,

et comme le monsieur me propose, ce mercredi 14 H,
et que je dis que c'est d'accord,
il me surprend en me prenant de court,
quand je l'entends dire,
* c'est pour Jean Sébastien!

Le voilà vedette, ce jeune homme,
et en l'écrivant, je me ris, d'être reconnue aussi, because LUI,

avant de sortir galoper avec le soleil.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 09:58

...

La clé se tourne, le pied se pose les bois de la terrasse, il se baisse à raz du sol, à la hauteur des tiges des narcisses en feuilles, les bourgeons des deux hortensias se donnent en feuilles, tout en haut des deux lilas, des grosses promesses,
et puis, le pas s'ose sur la terre meuble, il s'enfonce un peu, mais ne résiste pas à s'approcher du forsythia qui s'ouvre doucement.

Le vase se laisse faire, il se remplit d'eau fraîche, chaque tulipe est coupée en bout de tige, la petite branche de forsythia aussi,

c'est émouvant cette deuxième petite fleur jaune qui s'offre sur la tige, c'est bel précieux, qu'une tige coupée par le vent, destinée à mourir sur le sol, se vive de pleine dans le vase,

à senteurs, à couleurs, à merveilles,

de vie!

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 08:48

...

Quand le départ se fait délice, avec le jeune homme autiste qu'est mon fils, c'est un petit miracle de tant,
sans oublier qu'il contient, tellement de douleurs traversées, de chagrins ressentis, d'efforts démesurés,
pour avancer chaque jour, son pas, sans imaginer à l'avance, juste en pensant faire ce qui est à faire,

pour pouvoir serrer le meilleur,

et quand ce début de matin, est, cette belle délivrance, c'est immense, c'est un régal, c'est l'envie de faire la fête,

et comme le désir au réveil de marcher la petite place, une fois la navette quittée, les pas se dansent le sol gelé, les mains sont dans les poches, les lunettes de soleil déjà à 8 H 40, il est si aveuglant ce matin de lumières, et le petit corps apprécie de marcher, ressent chaque orteil posé, se roule de bien être, frissonne les épaules, fait sa gym matinale dans ce petit bourg de France, c'est un lundi matin, tout est fermé, juste le pharmacien, l'épicier, la librairie, le boulanger, sont ouverts,

et pourtant, quelle vie se cueille dans le petit coeur qui se mousse tendresses, les pas marchent longtemps, tournent et retournent leurs gais,

ce jour est douce offrande, comme se vivre fait du bien.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 06:29

...

La table a ouvert le volet pour son petit déjeuner,
le jus d'orange et son citron ouvrent le palais gourmand,, devant l'ouest de la cuisine,
puis c'est l'installe, tranquille, assise, devant le bois qui déjà se vit, à l'est,
le soleil boule orange est  toute de boule offerte, presque à raz du sol,

les oiseaux chantent, le butagaz ronronne, il a encore gelé cette nuit,
cet hiver, pas de doute, on le suit à la trace, de ses cristaux, ses glaces,
qui déforment bien trop,

le petit être rêve de chaud.

 

et en ce matin, la boule du soleil monte encore, un peu plus haut,

elle offre sa lumière, se faufile les troncs, c'est bon,

le regard aveuglé un instant à trop la regarder, voit des points sur la page,

 

c'est un canevas une vie, à travailler son jour, son temps qui prend son temps,

en se serrant l'espoir, si fort, plus fort encore,

 

ce sera un bel printemps, et les yeux s'émerveillent devant ses pas feutrés,

le petit être ému si attendri encore de sortir de son hiver.

C'est beau, oui, c'est beau la vie, Monsieur Ferrat,
dans la beauté d'aimer, de se savoir aimée,
dans la grâce du temps qui ronde ses saisons, en belle boule orange.

Il est magique cet instant, la pensée vers le ciel,
la boule monte encore sans la serrer la gorge mais belle libération,
l'ouverture est merveille, si jolie délivrance que ce temps bel présent.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 21:59

...

C'est joli une image, c'est de la chair de vie.

Et ce petit divan m'offre tout devant
sa vue
au petit bois charmant.

Et dans l'après midi, le regard saisi tout de fort, a apprécié tellement, le silence dans le bois, les sautillis d'oiseaux, leurs vols, douces promesses,

le Printemps est en route.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 10:56

...

Ma bataille
Mon ciel de vie
Car dans tes bras
Je suis
Dans l'ombre de ton regard
Délicate et sensible
Je me vis
Notre élan bel
Sur notre île nôtre
De belle grâce
Lumière belle bleue
Intensité magique
Le précieux de la vie

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 19:50

...

Mon écran plat, me vit, en lectures, écritures, et ce doux après midi, posé devant le petit pot à lait, le bouquet de tulipes, la fleur de forsythia, les deux petites bougies, les roses des jacinthes, et puis plus loin, la lampe, près de la belle orchidée,IMG 5543                                                                                                                                                                                                                     















ce petit monde si bon, si bel tendre de paix, comme il est précieux ce jour à s'envelopper douceurs, à se câliner mon être de beautés simples et délicates.
C'est une bonté de vie qu'être dans ce petit cocon, rempli d'amour, tellement.

Repost 0
Published by Annick
commenter cet article

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.