Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 11:06

...

La vie réserve bien des surprises, et parfois de très belles,

 

c'est parfois en se laissant aller au bout de son trou, qu'on a accès à une solution, des solutions les moins pires possibles, et comme c'est bon de visualiser que celles en route, à mi chemin, n'étaient pas les meilleures,

 

parfois même si cela coûte, c'est bon d'écouter la vie qui nous enfonce, et qui déclenche un signal d'alarme, bien avant la fin d'être, il faut l'écouter,

 

et se secouer, agir, réagir, réunir ses dernières forces, donner un coup de talon, et remonter,

 

VIVRE!

 

LES MAINS VIVANTES!

 

UN OEIL OUVERT!

 

CREER SA VIE DE SA MATIERE POUR LE MEILLEUR D'ETRE EN VIE DANS SA VIE!

Repost 0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 10:51

...

Cela ne sert à rien, d'être faussement heureux,

par contre, cela aide, de s'essayer de vivre, d'oser capter les moindres lumières, pour rester vivant,

même au plus profond de puits si froids,

 

car quand on est en vie, on risque bien plus d'être heureux,

 

le bonheur ne se choisit pas, il vient comme ça,

 

mais la vie, même si parfois cela coûte en efforts immenses, pour la puiser, la rechercher,

s'en frictionner, cela réanime, cela donne des joies,

 

et c'est parfois la vie, qui fut la plus douloureuse à se donner, à se trouver, à se faire complice,

qui donne des joies, et des bonheurs, tellement,

 

car le difficile derrière, le précieux reste à vivre, et,

 

c'est, et bien plus encore, c'est.....si bon ....en tout de Là.

Repost 0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 10:41

...

Le jardin se repose, en ce début d'année ensoleillée, si douce, dehors, les branches souples des arbres se balancent, c'est tendre, l'espoir à aboutir tient chaud, c'est bon de vie, l'espoir déçu est rangé, il est trop froid. 

C'est vital de s'entourer de vital, de vie, d'étoiles qui tombent.

 

Un oiseau passe, douce nostalgie,

 

un vol d'une dizaine d'oiseaux au dessus du bois, la vie,

 

le ressenti d'Hiver, n'est pas, même en regardant les branches nues, les bulbes dedans, les bourgeons du lilas, des hortensias, endormis,

 

toute cette vie ralentit, vit intensément, je la prends,

 

et,

 

la Toto s'envole vers dehors, il fait si beau!

 

 

Repost 0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 09:42

...

C'est une belle offrande de ce matin

*quand le réveil se lève reposée, que le jeune homme autiste au mieux de lui, encore, des douceurs, que la force vive en intérieur de cette remontée dans le Nord après Noël, histoire d'avancer encore, en famille, en parents, enfants, une famille c'est pour la vie, qu'elle soit comme si ou comme ça,

et puis, els bonheurs de se ressentir, ici, à l'Ouest, si vivante, pleine de matière de vie à développer encore, vers devant, en Aujourd'hui,

 

aucune fatigue, juste une belle énergie immense, une belle volonté déterminée qui aide immensément pour avancer vers ce cap visé,

sans délai, sans précipitation, aucune, puisque ma santé permet,

une avancée douce et heureuse, vers ce foyer d'hébergement de semaine, en prenant tout le temps essentiel et nécessaire pour une belle arrivée, avec le plus d'autonomie possible, le plus de bels choix possibles en lui,

 

l'espoir est aux creux des deux mains, pour agir, dans un coin de tête pour éclairer le chemin,

 

et c'est bon de commencer déjà, par penser et ne pas oublier de ne pas le lâcher, l'espoir,

car c'est la foi en devant, qui permet de lutter en beautés, à remuer des trucs et des trucs en pleine Humanité, avec son petit soi,

qui croit encore que de bels Humains sont,

certains ne perdent jamais le goût d'aimer, de souhaiter le meilleur pour l'autre,

 

alors ce sentier dégagé en ce début d'année, est apaisant,

 

goût de vivre,

goût d'aimer,

goût de faire encore,

goût du Aujourd'hui qui prépare demain,

 

et qui déjà se vit, n'oublie jamais de se vivre, son Aujourd'hui.

 

Repost 0
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 19:22

...

La glace, l'état de froid absolu, il faut avoir vécu pour savoir,

c'est l'enfer,

 

alors on la tend sa main, on offre sa nuque, sa chaleur,

pour consoler chauffer celui, celle,

c'est inHumain de ne pas se bouger,

se rapprocher, et partager,

réanimer c'est un acte simple d'amour.

 

Repost 0
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 15:33

...

Dans le verre posé sur l'évier,

trois roses sont fières droites,

deux restent le dos voûté,

il faut encore attendre,

que ces petits miracles,

des belles réanimées.

 

La main pose les cinq roses,

sur le meuble de bois du boucher,

pour roucouler tendresse,

à côté de bougies deux oranges,

une verte, une rouge,

dans un mignon osier, serrées.

Repost 0
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 10:50

...

Les bulbes ne sortent pas encore des verts, je guette.

Repost 0
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 10:35

...

Les roses boivent la bonté du petit séjour, achetées en bouquet de trois faits, quelques roses ont croqué leurs tiges, les ciseaux, de l'air, les tiges se redressent,

le grand vase balbutie, quinze abricots aux coeurs qui s'ouvrent leurs pulpes, 

un vase à haut col nage ses neuf protégées,

et  le petit bloc évier tout mignon, du terroir, porte sur un coin, cinq tiges moins hardies aux cous tombants un peu, les bulles d'oxygène sont peu être arrivées un peu tard.

 

Le petit poumon souffle, apprécie, ce goutte à goutte, doudoux, les rafales dehors dodelinent les branches, mêmes les grosses, de fortes bourrasques, c'est l'Automne en Hiver, si doux de ses treize degrés,

 

il n'y plus de saison,

 

alors c'est juste bon de le vivre, son temps, sa saison en amour qui chauffe, réchauffe, surprend, l'amour est saisissant.....

 

quand on aime vraiment de bel désir vivant.

Repost 0
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 10:17

...

La vie est cette étonnante, vraiment, son ouverture juste dans l'instant de se vivre, sans rien savoir jamais dans la seconde précédente,

la vie est tellement forte dans sa Nature d'être!

 

Tout peut arriver ou ne pas arriver,

 

et quand hier soir et ce matin encore, à me frictionner les yeux, à buller tendre avec les roses, car le petit lieu de vie reste si calme, si détendu, si souriant en présence du jeune homme autiste, peut être même bien plus agréable de chaud car il est au top de lui,

 

c'est incroyable,

 

et je remercie la vie, pour ma santé qui a permis de traverser l'impossible à vivre!

 

SOULAGEE!

 

JE PEUX ME REPOSER, JE PEUX VIVRE, je suis contente de tout ce travail derrière, je m'étonne de moi!

quelles luttes extérieures et intérieures, il a fallu mener toutes ces dernières années!

 

 

La Toto, en tête libre, va se cueillir un bord de mer, il fait grand vent et cela doit être joli, la pirouette des vagues sur les rochers, cheveux sous le chapeau coincé, les yeux ouverts, libérés, tellement,

 

comme ce temps est chaud, si doux, sans maladie d'hiver, sans hiver ressenti, l'Hiver fut mi Novembre mi Décembre,

 

mon corps est ma saison, au plus près de mon être, peu m'importe celle citée, c'est l'âme qui se vit, c'est le coeur qui soupire, c'est le corps qui sautille, à choisir sa saison si bonne pour son être, quand s'aimer fait du bien, c'est vital tellement de se garder vivant, pour donner de la lumière à ceux qui en manquent,

je sais tellement le poids du noir de tout dedans!

 

Là,

 

fort de fort,

 

Là!

 

comme les ailes légères qui emmènent en tout haut,

 

 

fort de fort,

 

Là!

 

Je vous aime!

Repost 0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 07:55

...

L'oreille assise à côté de la musique, sourit,

chacun défile en ronde, en gesticulant mains et pieds comme la prof de gym,

cette heure et demi, un plaisir bon,

il en est de leurs bons voeux souriants, de leurs belles volontés de faire au mieux,

de leurs cadeaux de Noël qu'ils me confient dans le creux de l'oreille,

 

de la joie, de la belle humeur,

le corps se laisse séduire et se dodeline,

en bonheurs d'être avec eux,

 

le jeune homme autiste, mon fils,

fait de son mieux, attentif, détendu,

et quand la vie offre des douceurs, c'est immense, vraiment!

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.