Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 09:54

...

C'est cela aussi la vie en autisme,

quand on s'y attend pas...

 

le dimanche matin paisible, un repas à plusieurs, fort tranquille, des partages devant des vidéos avec un jeune garçon de six ans, il enlève des pages de trois petits livres de leurs reliures, un peu de gesticulations en milieu d'après midi, une courte sortie dans le froid,

et ils partent vers 19 H,

 

ensuite, la soirée sera fort difficile, impossible de le raisonner, je dois intervenir car je l'ai entendu encore déchirer, il souhaite se débarrasser de jeux de cartes, je m'interpose et il ne veut rien entendre, il a tout sorti de ses trois tiroirs de bureau, ne veut rien garder, je ne lâche pas, on range, on sauve les cartes encore entières,

puis il se calme,

 

ce matin sera fort difficile, un long temps pour descendre, je comprends le pourquoi ensuite, il tire et tire la chasse d'eau, je comprends le pourquoi ensuite,

il a déchiré le reste des cartes et mis dans les toilettes,

un petite déjeuner dans le calme,

 

puis un départ très dur, pas connu depuis longtemps, il veut encore tirer la chasse d'eau, il dit vouloir la casser, il est Autre, un Autre impossible à raisonner, je dois le pousser hors des toilettes, du hall, dans le couloir extérieur,

 

le trajet sera zen,

 

pourtant cette heure m'a demandée beaucoup, bien trop encore, la pause en matinée dans l'absolue nécessité de me retrouver, de me ressourcer, c'est essentiel.

 

Dans la matinée, quand je rentre dans sa chambre, il a ressorti le tout de ses trois tiroirs de gauche de son bureau, et les trois tiroirs sont sur le lit, jamais plus fait depuis des ans,

des troubles de comportement resurgis de ses entrailles à la vie, telle, celle avec laquelle il faut lutter pour gagner du terrain, des quelques parts encore de vie *son oeil ouvert, son équilibre, son épanouissement pour le meilleur de lui en pourchassant ses vilains démons qui peuvent refaire surface au moment où je ne m'y attends pas!

 

Deux heures et demi, après le départ de la navette,

 

LA VIE REPREND SON COURS POUR LE MEILLEUR!

Repost 0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 11:11

...

Il fait un immense soleil, chaud sur le visage, c'est bon de prendre son élan, et d'envisager de sortir,

comme ces petits oiseaux derrière qui volent de branche en feuilles,

les arbres remuent, papotent, apprécient ce soleil, généreux,

 

le bois dégagé, enfourne une grande Lumière dans le séjour qui sourit, les fleurs se vivent, le cyclamen aux fleurs tombées hier a repris ses verticales en étant arrosé, léger,

 

les asparagus tous de verts sont francs, un oiseau passe devant, un autre se pose sur l'arbre de gauche, il regarde de tous côtés, l'effronté, il reste un temps certain, je l'observe, un gros oiseau au corps mince, je ne connais pas son espèce, la branche remue un peu, la bise se donne ce matin, aérée, il change de sens pour garder l'équilibre, le petit malin, déjà un gros oiseau, un peu de la taille d'un pigeon, puis il commence à becqueter une fine branche souple,

 

il est là,

 

je le regarde avant qu'on sorte,

 

le tronc remue un peu plus fort, il est encore en équilibre,

 

de vie!

 

Un autre plus loin, un pigeon, se pose sur une branche de moyenne taille qui sous son poids, sautille,

 

l'oiseau posé, s'envole,

 

un autre tableau se donne à voir

 

de vie!

Repost 0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 10:21

...

Un peu barbouillée de vie, ce matin, mais mon ange veille, il prend soin de moi, je m'écoute, me dorlote, une recouchaille encore, il se lève à ses 6H50 le jeune homme autiste, un samedi,

une bouillotte chauffe le dos, c'est précieux, de la chaleur encore, pour que les muscles soient bien, un bon bain chaud, l'énergie revient, les cheveux se sèchent jolis,

des petites pointes de couleurs, le visage sourit,

le col roulé, il fait froid dehors, une écharpe, sa douceur, sa féminité, la tendresse au cou, le matin s'avance bien plus léger qu'au commencement,

 

il fait soleil, il fait air vif,

 

c'est dynamique, c'est plein de vie en Nature à saisir, une tarte aux pommes, la préparation pour remplir des avocats de thon, de petits suisses, de crème fraîche, de basilic, de sel, de poivre, demain ce sera un bord de lèvres à entendre, à partager, à recevoir une autre amie de soixante seize ans, qui vient du Nord d'Ailleurs, tombée amoureuse aussi, de cette Bretagne jolie, ses vents, ses bises, ses coulis roulis,

 

la mer de vraie ce sera pour mercredi, en rendez vous superbe chaque début d'après midi de ce Février à venir....

 

il faut doucement partager ce matin, le jeune homme si plein de vie, si gentil aussi, le temps se poursuit, et c'est bien, sa route s'embellit encore de bels raisonnements, de bonnes initiatives,

les deux psychologues ayant travaillé avec des autistes adultes, aident, c'est immense, et comme c'est bon d'être soutenue, encouragée, félicitée des actes faits ces dernières années sans aucun soutien professionnel réellement compétent en autisme adulte.

 

Cela fait du bien, de ne pas s'être égarés en route, le parcours est tellement immense de rigueurs, d'incontournables, d'essentiels,

 

qui mènent à plus de mieux être, de vie jolie.

 

Cela fait du bien!

 

 

Repost 0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 21:23

...

Je t'aime toi de moi

Mon ange qui me veille

En guidant mes quenottes

Pour la cueillir la vie

L'offrir sauver de la vie

Sans me mettre en péril

Je prends bien soin de moi

Ce lieu il me ressource

Le bois voyage l'émoi

Qui me serre contre toi

Repost 0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 14:03

...

Quand la vie confie une mission,

c'est bon de fort de fort de vie,

de l'accepter, sa vie,

pour se vivre, envie, en vie!

Repost 0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 13:25

...

Jusqu'où

accepter

la vie

 

jusqu'où

refuser

la vie

 

dans son

cadre de

VIE

 

qui rend vivant?!?

Repost 0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 10:49

...

Le petit nez s'approche de la porte fenêtre, les verts des narcisses sont plus hauts, encore,

 

comme cela fait du bien.

Repost 0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 09:06

...

Comme cela fait du bien

de l'entendre en corps, l'amie de quatre vingt trois ans et demi, ce matin, porteuse d'un flash télévision qui peut m'intéresser,

 

comme cela fait du bien

que l'attention de l'autre,

 

comme cela fait du bien

de lui dire que la soirée d'hier, paisible, génial au top, le jeune homme autiste, que ce matin encore, il est superbe, en plein meilleur de lui,

 

comme cela fait du bien

de partager son meilleur de sa vie,

 

et,

 

comme ce la fait du bien

d'écrire encore, que oui de oui, parfois la magie de la vie récompense des efforts faits des ans et des ans, et que le sursaut, l'élan de vitalité, cette force immense qui me parcourt en ce moment, permet,

 

comme cela fait du bien

de tels passages de vie à partager sa vie, en vie, envie.

 

Merci la vie quand elle donne du plus tellement plus simple,

comparer semble impossible, novembre décembre et ce janvier,

ou alors cité l'enfer suivi du paradis!

Repost 0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 16:24

...

Et cette année encore, quand l'amie de quatre vingt trois ans ....et demi.....comme elle dit,

de sa voix toute pareille qui traverse les âges,

claire limpide son elle,

mon oreille apprécie, cette bonté de vie encore de l'entendre cette année,

pourtant ses yeux faiblissent, un poumon est bien mort, une oreille s'est éteinte,

 

la vieillesse c'est terrible, dans sa toute fin de vie,

 

à son volant encore à soixante quinze années, du Nord vers l'Ouest,

 

cela permet d'envisager encore de belles escapades en Toto douce aimée,

dans la liberté d'être, ici ou ailleurs,

de naviguer sa vie son petit volant d'être, prudent, sage et vivant,

 

car vivre c'est essentiel,

pour se goûter vivant dans son chaud tout dedans,

et transpirer de la vie, l'offrir dans de bels partages,

 

des courses juste à l'instant, une papotte attentive,

c'est bon d'accueillir l'autre,

quand il en a besoin,

c'est bon de ressentir sa force,

de pouvoir se donner son chaud en quartiers doux,

croissants de lune de jour, doré de son vivant.

 

Au bout de trois ans, ici, des minois reconnus, on se croise on se dit bonjour,

c'est immense d'ombre douce, portée par son jour de vie.

 

Repost 0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 16:22

...

Un peu de rose aux lèvres

Le col roulé son rouge

Un parka son marron

Des chaussures couleur taupe

La ligne de vie se retrouve

En couleurs souriantes

 

Le tout chaud en dedans

Artifice coloré

Qui laisse sur la bouche

Un sourire à donner

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.