Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 20:06

...

Aimer c'est pas choisi, cela tombe comme çà, dans la magie, l'étonnant,

on n'en revient pas,

j'en suis toujours pas revenue,

j'y suis encore, en amour.

Repost 0
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 20:02

...

Je n'ai pas encore dansé, ce jour,

mais oui ô que oui, c'est bon de danser sa minute, chaque jour,

ma petite fille, mes pas de danse de toute petite,

de je te donnerai la mai, ma chanson et on dansera,

je souhaite être pour toi, des pas de danse,

de la musique, des vues belles à t'offrir,

ma petite chérie, je suis ta grand mère,

bien du mal à encaisser ce gros choc,

j'avais accepté en moi que ta maman ne le serait jamais,

alors ma chérie, laisse moi t'aimer,

dis moi quand je suis nulle, étrange, hors planète,

et ke m'en excuse,

mon monde est d'ailleurs, celui d'aimer et d'être aimé,

et de l'aimer la vie dans ses pépites jolies.

Des chocs puissants m'ont envoyée au delà,

ces six derniers mois, en plsu de ceux d'avant,

parfois la tête tourne, l'équilibre à retrouver.

Quelle belle soirée dans ma sécurité.

Repost 0
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 19:59

...

Oui, ô mais que oui, mon amour,

quand on s'aime vivante,

quand on n'a pas réussi à faire plus vite,

oui, ô mais que oui, mon amour,

quand on ne se retourne plus,

quand la coupe a débordé

oui, ô mais que oui, mon amour,

quand ce soir est paisible en seule,

quand aujourd'hui de pertes de tête, de vides

oui, ô mais que oui mon amour,

quand on a tant souffert

quand on ne peut plus tendre la main à celui qui fait mal

Repost 0
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 19:46

...

L'amour qui détruit, qui rend fou, il transfigure la vie.

Fanny Ardant

Repost 0
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 22:51

...

et comme j'entends *un temps pour lire,

et comme c'est sur RCF Anjou,

et comme c'est beau à écouter sur des livres,

et comme j'aime les partages, les questions, les réponses,

et comme c'est heureux de pouvoir entendre,

et c'est vivant de voix sur des pages de mots écrits..

Repost 0
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 22:34

...

C'est joli les grâces du ciel,

c'est le coeur ému son petit battement doux,

c'est son baiser sur les nuages qui portent les messages.

Repost 0
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 20:43

///

il y a bientôt neuf ans,

je me souviens, je lui avais demandé de m'apporter cette plante avec son tuteur,

il a pris le tuteur, les racines à l'air libre...

Les feuilles ont tombées,

et j'y ai cru, vraiment, de les voir revenir,

elles sont trente cinq ce jour, heureuse de les compter, bien grasses, vigoureuses,

dans la force d'accueillir la vie,

c'est bon d'être amoureuse de la vie qui onde tout doucement tranquille,

ce soir une merveille, ce matin en pétards avec le jeune homme autiste dérangé de revoir la remplaçante orthophoniste, pas vue depuis un mois, ses vacances, les nôtres...

Agressée verbalement au Chêne Vert sur la place, ceci m'a bel permis de voir encore ma défusion, intouchable, protégée, quel bel travail j'ai fait.

Repost 0
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 20:34

;;;

On pourrait trouver si vite, si Bête son coeur de ses vingt ans,

quand on connaît le parcours qui a suivi,

mais non, un coeur c'est comme il est, sans bêtises, sans rien de rien que l'innocence, la croyance de rendre heureux, de se donner d'aimer, pour réparer, offrir une autre vie, donner sa vie, toute sa vie, permettre une carrière, aimer fort ses enfants,

ce fut bon quand on s'aime des bons, des beaux, des purs...

Et peut être de peut être que rien savoir avant, c'était peut être mieux,

qui sait? qui peut savoir avant de *levivre son temps?!

-

une copine ce jour,

le petit lit est prêt, sa chaise haute aussi, des jeux sont achetés,

des instants si précieux car courts, insuffisants, vont prendre toute la tête, j'en ai envie vraiment, je suis dispo après demain, pour les voir arriver, leurs jeunesses, leurs espoirs, leurs colères, leurs joies, leurs désespoirs aussi, leurs rêves, leurs à côté de la plaque, leurs savoirs dans leurs humbles, des grands jours à venir,

et cette envie si neuve, je me souhaite entièrement disponible, accueillante, et mon fils et son père dans l'autre bourg, à se débrouiller à eux d'eux, à composer, à se supporter, à s'adapter, je tente...

Il n'y a pas de vilain à se faire du bien, quand la survie en vie, l'envie revient un peu, de s'ouvrir à des autres...

Trente années en autisme ont failli m'achever, dans un chemin si lourd de grandes solitudes, mais ce fut obligé, il fallait avancer,

mon fils peut raisonner, et cela me rassure.

Repost 0
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 16:26

...

Certain qu'on peut y voir de la force acquise,

après une telle traversée en cumuls de tragédies,

j'y vois bien plus et encore plus beaucoup de fragilités,

puisque on peut être amené à encaisser et porter et supporter,

sans même plus peser le poids réel, puisque pas d'autres choix,

et quand les limites dépassées,

yaouh, ce jour de défusion est une délivrance,

de la même hauteur que cette paix acquise parce que les progrès,

les capacités de raisonnements pour mon fils de trente ans,

cela devient possible,

quand des obsessions envahissantes le laissent parfois tranquille,

presque une  journée entière, c'est du bonheur en barres,

-

ce matin une boucle tenace de pensées envahissantes,

et l'orthophonie remplaçante puisque la première en congé de maternité,

et le petit café,

et mes crocs de velours, quoique?!...

-

comme je suis sortie de mes gonds, par eux deux, ce dimanche,

les traces restent sur ma face,

mon amour m'aime plus mon respect de moi aussi,

-

c'en est fini d'Avant, cela appartient au Passé,

-

je me découvre une autre part de moi, et je m'aime ainsi devenue....

-

pour le moment...

Repost 0
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 12:53

...

Quand des chocs, des électrochocs, propulsent tellement en dehors, que les failles ouvertes, bien plus que des plaies béantes, font rentrer de la lumière, des compréhensions, des paisibles encore, des attentions sans tensions, des replis, des distances,

de la protection pour soi, de la grande prudence, pour se garder en vie dans le beau sens de la vie.

Et bien, des bien belles leçons de vie

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.