Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 12:07

...

Le soleil dehors, rejoindre pour 16h la dame, lui donner la valise de linge propre pour le foyer, la laisser attendre le jeune homme qui revient à pieds, les laisser seuls, pour la petite collation avant de rejoindre le foyer, pour l'atelier *entretien de la salle de bains,

et les attendre à 17H30, pour prendre la relève, ce soir de vacances scolaires, pas d'aquagym sur St Nazaire, il m'a dit souhaiter regarder des magasins,

pour le moment, ce sera ainsi, mes 17H30 seule avec lui,

j'ai revu le contrat, diminué de moitié les prestations d'accompagnent,

quand quelqu'un quelqu'une, n'a plus la pêche en dedans la passion de faire, de venir,

c'est bien d'envisager une autre personne,

car je souhaite encore et encore, me tenir à l'écart, le laisser faire ses expériences avec d'autres, il en est maintenant capable, de partager, faire un choix, ne pas se mettre en danger, il a grandi, la psychiatre le trouve en belles ouvertures qui tiennent et grandissent...

-

alors merci la vie, de permettre de vivre sereinement, cette rentrée que je n'avais pas envisagée ainsi,

mais rebondir fait du bien, agir ré agir, empêche de se momifier, et de rester vivant.

-

c'est parfois salutaire un système qui se casse, s'écroule,

le vide béant qui peut faire peur,

donne à chercher comment le remplir et pourquoi de bien mieux, de meilleur encore,

la vie n'es pas immuable, elle transforme, se bouge, bouscule,

et c'est la vie qui rend vivant.

Repost 0
28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 11:51

...

Un matin encore ses légers, de l'apaisement,

agir ré-agir de suite pour se conserver en prudence, en soin de soi,

c'est fort bon, mais parfois inutile de se donner bien trop à entendre des autres immuables,

cela reste essentiel de se garder vivant, de ne pas gaspiller son énergie,

et bien au contraire, la déployer, sa chaleur, sa générosité, son écoute, ses actes,

quand cela sert à quelque chose...

et si le retour est immédiat, c'est gratifiant,

et si le retour est plus lent à venir, c'est essentiel d'y croire encore,

et si le retour est là, après des ans de combats, de luttes de mains douces et coeur déterminé sur son chemin d'aimer, c'est incommensurable de paix en retour, de simple coeur content de vivre cet état libérateur, car il y aura tellement bien moins de luttes dans le vide, la non vue...

-

quand sa vue à soi qu'on ressent pas trop mauvaise, c'est bon de se faire confiance, de garder foi en demain, de rester déterminer, de saisir la moindre brindille de lueur quand cela semble si noir, si de vues fermées devant...

-

qu'est ce que c'est le bonheur?

c'est peut être juste ce léger état d'être, de se sentir apesanteur, léger, une onde tranquille, des petits mouvements de grâces, paisibles, comme si cet état pouvait durer, que la sensibilité est là, sans blindage, mais bien plus que les glissements de terrains, les séismes, peuvent comme glisser sur la peau, sans la tatouer et blesser,

et bien plus laisser glisser jusqu'au sol, et regarder, et prendre cette matière avec délicatesses, et se dire, mais qu'est ce que je vais en faire? qu'est ce que cela peut me dire?

-

il n'y a pas de hasards,

la vie parle, et c'est bon de l'écouter de tenter de l'entendre,

pour se saisir vivantn, plus encore vivant,

et donner de sa vie pour d'autres, un mot, un sourire, une écoute, des écrits,

et lire

et se dire encore et encore, que la vie elle se donne à voir, à entendre,

-

c'est bon de la cueillir dans ses essences vivantes, parfosi en plein dedans, parfois avec distance...

-

et tant qu'on y va de l'avant, qu'on ose avancer, cela va...

-

ma mère hier soir, me disait qu'elle n'en peut plus, elle ne s'est pas habillée hier, elle attend son décès, ne pense qu'à çà, elle me dit regarder la télévision, et ne pas savoir ce qu'elle a vu et entendu, la vie la quitte petit à petit...

et c'est cela qui est terrible à accompagner au plus près, c'est cette vie qui diminue, qui la garde si lucide...

ma mère me donne dans sa fin de vie, les forces de son courage, ses mots, sa voix, c'est incroyable comme une voix contient la vie,

comme on peut percevoir à distance, le pourcentage de vie du jour, en tout dedans...

-

Communiquer, être tout près, partager, mais c'est une chance de vie immense,

les trois dernières années furent possible à les vivre,

parce que le téléphone, la voiture, le train,

-

mes pensées vers ceux qui sont dans des solitudes profondes, seuls, sans moyen de communiquer.

-

 

Repost 0
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 20:47

...

il n'y a pas de hasards,

il n'y a que des rencontres...

-

merci mon ciel de VIE! pour les belles rencontres, à vivre et à re-vivre!

-

Repost 0
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 15:27

...

l'ordi fait un mouvement sur la droite, et les voilà qui bougent,

à chaque tapotis leur grâce m'émerveille,

comme c'est beau une rose, celles ci sont blanches,

et qu'est ce qu'elles sont jolies,

et comme j'aime les aimer,

un tel courant serein que leurs pétales d'encre si douce si volubile,

mais comme c'est bon de bon,

de la cueillir la vie, dans ses moment grâcieux qui donnent corps à l'âme,

l'envie de s'envoler avec la Toto, de renifler dehors, de regarder, d'entendre,

et de penser transmettre encore encore, des gentillesses pures,

des parfums oubliés, de l'humain dans ses yeux,

un regard, un seul mot, peut tant faire du bien,

en se faisant du bien.

Repost 0
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 15:25

...

et elles me font sourire

elles sont neuf sur la table

en silence me pèsent

d'un je t'aime si tendre

dans la délicatesse

la grâce d'une arabesque

d'une main sa voltige

dans cet air si précieux

de little home en paix

l'instant est délicieux

Repost 0
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 08:46

...

Au centre de la table,

les douze roses blanches dans le petit vase,

sont très jolies,

elles engagent à respirer l'air du dehors,

des souffles possibles, aujourd'hui,

mais quels derniers mois si lourds à batailler,

ce qu'il en reste est léger,

c'est juste bon d'être serein, d'y être arrivé,

à ces ondes plus délices paisibles,

gorgées de leurs douceurs,

les amours leurs cerises, toutes rouges dans l'air du temps.

Alors, le rêve, les espoirs, de respirations libres possibles,

c'est devenu essentiel.

Repost 0
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 19:33

...

QUELLE JOURNEE je t'aime,

et d'avoir envie de partager ceci, de la revue Mozaïque de l'APEI,

Mai JUin Juillet 2016 N0 33

 

-

de la présidente...

ET JE LA CITE:

* dans son nouveau projet associatif, lAPEI met en avant *l'inclusion plutôt que l'intégration pour des personnes accompagnées.

 

*dans un monde qui bouge, dans un environnement en constante mutation, l'APEI Ouest 44 offre aux personnes accompagnées protection autant que nécessaire, mais aussi et surtout des moyens de compensation, leur permettant le plus possible de gagner ou conquérir le contrôle de leur vie dans une logique d'auto-détermination.

-

LA VIE ASSOCIATIVE:

Harmonisation des projets personnalisés d'accompagnements ( PPA )

Le chef de service rédige le projet en prenant compte des avis de la personne et/ou sa famille

La personne accompagnée, son représentant légal, le référent et le chef de service signent le PPA

 

et OUI Ô que Oui, mon fils chéri tu assuyé bien des plâtres,

MAIS MON CHERI TU AS OUVERT LA VOIE POUR D'AUTRES,

je me devais d'AGIR, être grillée, par un temps, obligée de rester sur le paillasson,

car quand je vois ce tapis rouge offert par tous les pros des ESAT et FOYER D'Hébergement, en Septembre 2016, je suis en vertiges, c'est si bon,

et puis, ce chemin innovant dans le RESPECT EN AMOUR EN BONTéS DES PERSONNES ACCOMPAGNéES, je m'incline devant eux, je leur tout,

 

de CETTE VIE QUE J'aime, et qui ce soir brille en glouglous, et en pétales blancs si délices silences au centre de ma table, dans mon coin lieu de vie, mon écrin, ma tendresse,

mes amours en partages, *d'un je vous aime bel, c'est ma façon d'aimer.

 

Repost 0
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 19:23

...

Il y a ces soirées qui se vivent de beaux restes, *déjà les glouglous des coupes de champagne,

à le fêter ce jour mémorable de bel apaisement, de délivrances,

un matin assez speed par alentour avant le RV trimestriel avec le dr psychiatre, à 11H 30, qui trouve le jeune homme *EN OUVERTURES,

ah mais oui que oui, et je m'incline, merci mon ciel pour tes soutiens, et ceux que j'aime,

des pistes de travail encore, bels sens tous de sens,

et puis ces incroyables,

-

on attend dans la salle d'attentes, et la psy du Centre Recherche Autisme vue à ANGERS à deux formations, sort de son bureau tout neuf, il y a un mois, une dermato, à sa place,

elle et une autre psy neuropsy, ouvrent ce cabinet privé, dans le même espace que le dr Delouvrier si exceptionnelle en AUTISME,

je lui demande, elle me dit qu'avant psy à 100% pour le CRA, et à présent, 70% pour le Centre Recherche Autisme et à 30% en libéral pour accompagner,

j'étais dans sa toto, il y a un mois, pour rejoindre le restau des mins d'Angers,

yaouh, et comme on s'apprécie, c'est beaucoup de joies, de lui présenter mon fils,

-

et puis à la sortie du RV, un autre ciel de réel,

la dame spécialisée aux méthodes ABA, assise à côté d'elle à Rezé mi Septembre, qui est en mouvements de partout pour créer un lieu de vie, une maison, cinq chambres, un encadrant...elle habite Couëron,

elle a deux fils autistes, je dis bonjour à Sacha, le second est aux toilettes, et mon jeune homme pressé de ressortir dehors,

QUI NE CROIT PAS AU CIEL, après ces pas de hasards, mais des rencontres à *les vivre!

-

je prendrai RV avec la psy magique,

et avec ses suivis orthophonie, psychomotricienne, psychiatre, psychologue,

et ESAT, SA ESAT....

-

mon fils,

ta mère est femme d'abord,

mortelle c'est fort certain,

et pas irremplaçable,

de belles relèves me rassurent,

mais en attendant...je me vis

je te vis

car vivante je suis,

QU'EN AMOUR!

 

Repost 0
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 22:12

...

Le coeur bien trop éprouvé va un peu mieux,

il se calme, le chenapan, mais pourquoi donc il aime autant?

Repost 0
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 22:02

...

Après deux jours et demi si lourds,

quand j'entends ma mère au téléphone,

une fibroscopie ce matin, pas de tumeur,

et quand elle me dit avec sa voix fatiguée et si belle,

*je ne souhaite plus de radios,

je veux rester à ma maison,

je vais m'en aller tout doucement...*

-

il n'y a pas de mots pour le dire,

juste ses mots à elle les écrire,

-

et cet incroyable ressenti,

d'être épargnée de trop de souffrances,

de souhaiter ses souffrances à elle, stoppées.

-

Après deux jours et demi si lourds,

quand j'entends ma fille, sa petite fille malade,

une cousine venue deux semaines, la nourrice en vacances,

et quand elle me dit avec sa voix remontée

*je t'avais dit qu'elle était en vacances...*

-

il n'y a pas de mots pour le dire

juste mes mots dits à les écrire,

*tu avais demandé début Mai,

pour la garder une semaine pendant les congés,

pour la garder une semaine aux vacances de Novembre,

et je t'avais dit, que peut être pour les grandes vacances 2017,

une semaine c'est bien trop long,

pour moi c'est encore pas simple et je recherche des aides...

je viendra quelques jours, dès que je peux!

-

OUI, à très bientôt,

je viendrai, promis, dès que c'est possible, je dis,

ma liberté au compte goutte me pèse de plus en plus!

peut être est ce les trente années qui pèsent finalement,

mais quand je le vois ce soir,

quand je vais le conduire à son RV avec la psychomotricienne,

mais comment pourrais je l'abandonner?

je vous aime, et je l'aime tellement...

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.