Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 19:39

...

 

 

Ce soir, j'ai dans la tête, ce merveilleux Locmariaquer, que j'aime, infiniment,

il m'envole mon ciel en me surfant les eaux,

tout contre moi mon coeur, à fleur de peau, mon âme,

tout tendrement, ensemble, mes aimés de ma vie.

Repost 0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 13:06

...

Deux ailes passent et repassent, l'oeil se papillonne en douceurs. Dans l'escalier, les deux nids d'hirondelles sont vides, pourtant, il y a eu ce face à face avec une,

peut être ont elles préféré d'autres nids, dans d'autres escaliers, d'autres maisons, d'autres lieux, c'est triste pour cette année,

à moins que deux retardataires, pas encore arrivées, choisissent,

 

le petit lieu d'ici bas.

Repost 0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 12:35

...

Il fait frais, l'air est vif, et c'est fort agréable,

le souffle trouve à se respirer ses tendres,

les perles de paisibles flottent dans l'air,

les précipitations du départ de matin explosif de jeudi matin, s'éloignent,

ce vendredi de départ de matin, rêvé de vécu de réel, n'a rien à voir avec celui d'hier

 

et c'est tant mieux,

à se vivre en autisme,

quand son bien être EST.

Repost 0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 17:42

...

 

 

Locmariaquer le 10 Avril

 

Prends tout mon ciel de moi, Ô temps que tu en as besoin, pour te faire du bien, mon mien.

Repost 0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 13:40

...

Dans des temps secouants, c'est vital de tenter rechercher l'équilibre tout neuf, chaque jour suit le précédent, chaque fois différent. On se raccroche à tout ce qui sauve, la vie se perle son nectar pur,

 

et le Printemps est grand pour offrir Tellement, c'est une magique saison qui permet de surmonter bien plus qu'en Hiver.

Repost 0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 13:09

...

Tant de tonalités de sons, que l'oeil erre dans le petit bois, sans trop rien à comprendre, la vie souffle son temps en mélodies, c'est déjà cela.

Repost 0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 13:07

...

Le bois a retrouvé ses feuilles, vertes, c'est fort étrange ce nu devenu ses couleurs. L'hiver est derrière, le Printemps se vit avec les oiseaux sur sur ses branches.

Repost 0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 09:22

...

Des branches juste devant bougent doucement, le temps se repose son cours,

dans l'instant de se ressentir respirer, son petit souffle paisible, c'est mercredi d'un Avril,

il y en a eu d'autres, il y en aura bien d'autres encore,

la vie continue, son courant d'imprévisibles, d'agitations, de tranquillité, de peines et de bonheurs.

 

La vie.

Repost 0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 14:19

...

  et Ô que Ôui,

elle contemple,

elle s'allonge son corps,

puis,

elle somnole, elle s'est laissée aller au plaisir de pouvoir se reposer,

c'est un grand privilège que de se poser, dans un petit coin de paradis, de s'envoler rêver, de se laisser porter par ses songes, de fermer les yeux,

 

longtemps,

si long temps,

 

que les paupières qui s'ouvrent, n'en reviennent pas, d'être là, Là,

Tellement bien de souffles tendres.

Repost 0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 13:51

...

Décidemment, il ne pleut pas, la Toto est pleine de poussières, le lave vitres se pulvérise des clartés pour voir clair.

Le petit jardin, Â celui là, Ô comme son bel...

 

Et ce jour fort particulier de première cisaille des brins d'herbe, à mains ses gants, tendrement, au plus près, le nez sur le sol, les genoux croqués leurs doux, comme c'est bon, ce petit carré, sa suffisance, pour s'envoler si haut si loin, son bel Ailleurs, à fleur de peau. Les oiseaux chantent, les fleurs se poussent leurs verts, leurs colorés.

Après les jaunes et les rouges, les blancs, les bleus,

encore des blancs, une fleur son bleue, des rouges,

l'oeil guette, donne de la place aux plus timides, repousse les grosses, les je te pousse, chacun a droit à son petit espace, c'est fort vital, cela repose, donne du souffle pour se vivre libre.

 

Les quatre chaises du Nord, de la petite maison du bord de mer, sortent, contentes, les pieds de la petite table de l'Ouest prennent leurs places, ce petit monde joyeux papille, pépite d'éclats leurs sourires,

 

c'est un Avril d'un beau, d'un chaud, l'arrosoir dégouline ses perles, le merci des plantes se fait entendre,

 

décidemment, il ne pleut pas.....

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.