Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 09:34

...

Son séjour au jeune homme autiste fut un réel succès de bien être pour lui,

alors cela motive de poursuivre le voyage,

la directrice de ALH, la main serrée, hier, sera revue en début d'année,

 

deux personnes encadrantes ont assuré une réelle chouette prise en charge au plus près, pour sept adultes handicapés,

   

LE VOYAGE SE POURSUIT...avec  légèreté, avec douceurs, avec foi en demain...et c'est bien d'ainsi fait...

 

MËME SI JE DETESTE LA LUTTE, LA BATAILLE, mais quand il faut, il faut...de mains douces et fermes, de coeur son joli, d'âme ses ailes...

Repost 0
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 09:31

...

Un rayon perce sa brume, et son éclat papille la peau délice, la lumière c'est bon.

Repost 0
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 07:55

...

La valise sort lavée du garage, l'escalier se remonte et croise une hirondelle,

le petit esprit se voit déjà en bord de mer salée son parapluie d'eau douce.

Repost 0
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 20:37

...

Demain, pour le conduire sa valise et Lui

Demain, pour marcher dormir une crique magique devant l'Atlantique

 

En attendant

 

Aujourd'hui de ce soir bon est bien de vie offerte et mon petit être le prend,

son instant à *levivre,

 

c'est bon de respirer, la tête plus libérée, le temps des vacances laisse de belles traces...

 

d'envies

d'espoirs

de vie

de pages neuves

de dynamisme qui revient

de souffle reposé

de légèreté à tant marcher

de beautés à souhaiter serrer encore

Repost 0
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 20:22

...

Il y a deux moitiés de petite coquille d'oeuf d'hirondelle sur le paillasson des voisins, une autre sur une marche, et une queue qui dépasse de celle qui niche,

le jeune homme autiste est rentré pour une nuit, cela évite l'hôtel en groupe, trop de changements encore, demain il repart vers la côte d'Armor, il revient tel qu'il est Lui, mais ouvert encore en ouvertures, et c'est bien, quelle chance ce chouette encadrement de professionnels pour ce camp de vacances belles à Oléron,

 

le calme, la paix, le petit coeur qui se souffle son paisible à cette heure, c'est bon, que ces six jours de repos intense tout derrière, une cure...il était plus que temps, un jour tout est son bien trop lourd, et cela ne prévient pas, quand un cumulé de poids de vie, une souffrance bien trop vive, on est bien trop sonné,

 

le large a fort vidé, il faut continuer encore sept jours *levivre son intense instant au plus près de la vie, dès que possible.

 

*LEVIVRE plus en corps, plus encore, quand le retrouver épanoui donne la belle envie de le voir repartir.

 

Sept jours de bords de mer, sont déjà Là de rêvé encore, bien avant d'y être, QUELLE BELLE CHANCE QUE CE TEMPS!

 

Silence, paix, amour en beautés...je vous souhaite.

Repost 0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 21:38

...

Deux enfants courent les pieds dans l'eau, l'orteil se frimousse, le doux sable meule en tendresses coulis jolis, le pas se marche des kilomètres, la tête se vide son bien trop plein, laisse le roulis aéré guili de la mer plus calme de vie, et son plus loin, une poussette de deux jumeaux, rappel mémoire, comme c'est loin, une autre époque,

Aujourd'hui est son plus paisible doux, quoique des jumeaux sans difficults c'est peut être plus simple que cet Aujourd'hui. Demain, il rentre le jeune homme autiste, pour une nuit et un matin, on verra bien, la tête plus vidée, permettra...ce qu'elle n'en pouvait plus, il y cinq jours, le repos fut, il est encore, c'est juste vital, c'est bon de vie.

Repost 0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 07:31

...

Le petit bois chante son été, avant d'aller rejoindre les falaises de St Nazaire, une marche les pieds dans l'eau, farniente, repos, pensées multiples, le puits se remonte ses petits seaux en beautés jolies, en apaisements,

 

un jour, un autre, plusieurs, peuvent sauver, Tellement.

 

Petits miracles de bons fruits, que ce temps de vacances, le petit être se redélice, se vit tout simplement.

Repost 0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 07:29

...

Quatre jours de repos, de ballades, de marches, de vues, commencent à remplir le petit esprit de pensées neuves, la lassitude immense en fatigues dans pleins de sens, s'évacue.

Repost 0
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 12:50

...

Le téléphone sonne...Elle, l'accompagnatrice du groupe Associations Loisirs Handicap à Oléron...Lui son silence d'abord, puis ses mots à Lui, de Lui....AVEC L'ESSENTIEL DIT...de eux deux...LUI, le jeune homme autiste...ELLE, qui a travaillé avec des autistes....ET CELA S'ENTEND...et cela fait du bien...mon vrai temps de vacances commence Aujourdhui...plus de lotus en corps...EN ESPRIT...

 

dans le délice blog d'OSSIANE:   http://ossiane.blog.lemonde.fr/

 

Cela remue de boue

La vie

C'est tellement d'inhumain souvent

Et quand un mot, une main

Un délice passage en ciel

A se vivre sur cette terre telle

Imparfaite pas trop humaine

Si douloureuse

Quand on aime aimer d'amour

Repost 0
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 08:05

...

PHOTOS-1-8133.JPG

La Gacilly

 

 Le pied reposé, savoure déjà, des bouts de terre, des vieilles pierres, tendres chuchotis, Nature verte, jolies pétales, belle liberté de savourer, sans plus aucun travail de tête d'être en Présence en autisme adulte, que la merveilleuse dame du Nord trouve bien plus complexe et essoufflant que le petit autiste d'avant.

PHOTOS-1-8134.JPG

C'est qu'un jeune homme autiste adulte, c'est d'une Présence de raisonnements, de circuits de tête, de tant de tant à encore oser tenter remuer doucement pour le faire avancer vers sa quiétude, son épanouissement,

 

et c'est pas rien,

c'est tant de tant!

 

PHOTOS-1-8139.JPG

 

Rochefort en terre

 

Pour le moment, vive le présent dans son repos recueilli, dans les pensées qui se mettent en place, pour être de solide à la rentrée, pour affronter avec le plus d'énergies possibles, son avenir , au jeune homme autiste, le plus clairement possible.

 

 

 

 

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.