Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 14:11

...

Je reviens de Nantes, un bon moment,

des divers au garage, la corde a séché, la machine s'ouvre encore,

la porte vers dehors s'ouvre, le nez fleure bon ce jour,

et le pas léger monte l'escalier du dehors, le bois derrière joli ses jaunes,

et je m'assois juste un peu pour savourer,

et mon oeil roucoule, derrière une plante verte tombantes, sur le sol, un gros légo,

et je pense à elle, à ailes,

y'a pas, bien au delà, le transmettre à ses enfants, c'est transmettre aussi à ses petits enfants,

nos moments si tendres si gais si jolis si précieux, sont là,

dans mon petit coffret d'amours,

et comme je l'aime ce beau petit minenais d'or pur dans mon coeur tout dedans,

de mes amours vivants.

 

Repost 0
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 22:46

...

Ma petite chérie, je me suis bagarrée avec ton petit lit parapluie,

là à présent sur la table,

reste plus qu'à le descendre au garage.

quand à nous deux, mais quels jolis partages.

Des ombres pourtant, tu as marché à seize mois,

et tu ne cours pas, et tu ne tentes pas de monter un escalier,

et tu es si tranquille, tu ne touches à rien, qu'à tes jouets,

-

alors cela paraît si simple d'être avec toi,

pourtant, je ne peux m'empêcher de penser,

tu es hypersensible, hypomotrice et peut être,

qu'une psychomotricienne pourrait t'aider,

-

 

Repost 0
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 14:01

...

Le jeune homme autiste, l'évite dans la petite cuisine, pas de bonjour,

il dit qu'il n'aime pas les bébés,

alors il faut lui apprendre comment  se comporter avec ses vingt mois aujourd'hui,

et quand il ose un bisou, puis un second, c'est de l'or en barre,

et quand il accepte de petit déjeuner à côté de la chaise haute dans le petit séjour,

au lieu de tout seul, comme d'habitude, dans la petite cuisine,

c'est du plein foin odorant dans le petit gosier,

-

mais quand à l'extérieur, il me prend ma présence max, pour une histoire de sucres, de plateau à débarrasser, mais comme je haïs ces moment là, qui laminent, affectent chacun de non présence possible,

mais le laisser au foyer, seul, quand ses soeur et beau frère et nièce, en présences à l'Ouest, il n'en est pas question,

l'énergie se trouve encore, dans le pas de choix quand on aime.

-

c'est heureux d'avoir décompressé seule hier jusque 14h, une grande chance.

Repost 0
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 13:57

...

Deux sont partis au cinéma, il pleut,

deux sont partis se détendre à deux,

et moi mon choix joli de rester là,

et parfois de me glouglouter,

dans les plus fortes respirations,

de l'interphone baby,

de ma petit chérie,

elle a fait sa première nuit sans ses parents,

et quelles joies au réveil,

de délicer son minois tendre,

de croquiner son petit cou,

d'un baiser doux,

qui l'a fait glousser,

et me fait rire...

 

Repost 0
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 12:40

...

Un joli soleil, dix sept degrés, c'est bien, il le fallait ce chaud soleil du jour, pour les accueillir en pas de danse, la libellule se lance, respire, inspire, expire,

le calme revenu, mais comme cela fait du bien.

Le moulin à café à moulu les petits grains croquants, pour pas effrayer Imani, de la douceur par ci par là, des jeux à empiler l'attende, un jeu à encastrer des grosses perles pour faire vivre une forme en couleurs,

et je souris déjà en tapotant l'écran, sa petite bouille me revient, j'aime quand elle sourit, quand elle fait sa sérieuse qui pense, j'aime se petites mains si douces, ses petits cheveux croquinants, toutes les couleurs qu'elle porte souvent,

20 mois, remplis de tellement, de légers de plus lourds,

quel parfum tendre que ta présence qui va arriver ma petite chérie.

-

et la distance m'aide à visualiser comme ton tonton demande tellement de présence encore, toi qui peux jouer si sage si tranquille,

tout est prêt, je peux être pour toi et tes parents jusque dimanche matin, et c'est une chance de se ressentir son petit cerveau disponible, aéré, si doux,

il était devenu si fou à en perdre la tête, mon petit cervelet, un jour la tête ne suit plus, des vides de têts, la Nature ets bien faite, c'est bon de l'écouter.

Repost 0
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 12:33

...

Quel bon matin, à sortir les bougies sur la table, à doucement respirer tendresses du temps, à faire les dernières courses doucement, à se laisser aller, lâcher prise, et comme cela fait du bien,

j'en avais oublié comment c'est de recevoir dans les douceurs des préparatifs, sans speed, sans gesticulations,

père et fils dans l'autre bourg, ils arriveront quand la famille arrive,

comme c'est soulageant de le vivre ces présents de vie, il était temps, il était plus que temps,

un jour on visualise avec effroi qu'on a dépassé ses limites,

peut être que d'autres ponts pour regagner en plus d'énergies,

pour le moment, le corps s'enfuit de toutes tracasseries, d'angoisses inutiles,

l'esprit a fait du beau travail, il a réussi à sonner la clochette d'alarme,

on est son petit vivant, son bien trop humain peut faire de telles ravages pour soi,

-

comme c'est gentil de se faire du bien, de se protéger,

d'ouvrir ses petits yeux avec prudence, pour éviter les trop, les bien trop,

-

sereine, et cela me va bien, c'est si bon de se ressentir si calme, si apaisée, après de tels déluges de vie.

-

et je souhaite pour chacun de viser la vie, levivre bon, le vivre bel, pour soi,

c'est ainsi qu'on peut se donner encore et encore...

car si on n'y prends pas garde, la vie fiche le camp, déserte,

-

et comme j'aime la vie!

Repost 0
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 20:27

...

Une telle envie de mes jours, en fin de semaine prochaine,

alors que rien ne contrarie cette immense joie d'être.

Et si c'était à refaire, je voyagerai à le rencontrer le monde,

pour qu'il m'apprenne tant...

Une vie si sa courte, son étriquée souvent...

quand tant d'êtres à rencontrer, pour partager,

la vie, c'est se trouver à mesure des farfouilles.

Repost 0
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 20:25

...

Vivre c'est avoir de l'énergie, pour lutter,

et ne pas survivre mais vivre.

Repost 0
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 20:12

...

Jeudi, rendez vous avec le CRA sur Angers,

je souffle, récupère de l'énergie pour y aller, si à plat de plat ce matin,

par un hier soir secouant,

parfois on ne sent plus la force de lutter,

alors s'aimer vivant est beau,

et cela redonne des forces, des envies de se battre,

pour ne plus survivre mais VIVRE

Repost 0
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 20:10

...

Quand on n'aime pas voir souffrir alentour,

on préfère souffrir à la place,

un jour la vie révèle cette erreur,

quand les sacrifices pour de rien,

donnent à connaître des bien plus durs,

on ne peut avoir envie de se faire mal,

même par amour de sauver un être.

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.