Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 14:27

...

Il fait froid en son soleil réchauffe, et c'est fort doux, le coeur paisible tout chaud, se régale et s'habite d'ondes leurs givres matin, si belles et si bonnes, *levivre quand il se donne, a ce parfum d'Ailleurs.

Repost 0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 14:21

...

 

Un coeur
Un coeur pour s'y rentrer
Son libre
Et se laisser aller
Au plaisir d'être aimé

 

chez http://ludecrit.typepad.fr/double_je_entre_ombre_et_/

Repost 0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 11:08

...

 

Le baiser de la neige
A ce côté ouaté
Si doux son duveteux
D'un intime son blanc
Qu'il réchauffe le coeur
Son givre se met à battre

 

chez http://voirouregarder.typepad.com/voirouregarder/

 

 

Régalez vous
Le goût de *levivre
C'est ce qui a de meilleur

 

 

 

 

Repost 0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 10:53

...

Après de grandes épreuves, c'est bon de secouer son casque deux mille étoiles, et de regarder ému, ses soupoudres jolies, à la vie.

Repost 0
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 22:50

...

Le petit corps se soulève, c'est un bel soupir d'aises...qui m'aime...

Repost 0
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 22:44

...

C'est bon de se naître sa chaque seconde et de s'émerveiller encore, d'être juste en vie, et le plaisir d'acheter son pain, d'attendre avec joies de récupérer la toto réparée, en faim d'elle, de cavaler cette presqu'île, pour la retrouver, la mer, cette elle, cette beauté, où on retrouve ceux qu'on aime...de son jus ses coulis, elle donne la pêche, la mer, et la gambade suit...sa façon d'être son élégante de toucher la beauté de ses bouts de cils coquins...la vie...juste la vie...c'est Tellement...à s'en gorger d'être là, posé, reposé, apaisé, dans sa petite vie, tant que la vie est...les mains posées dessous le menton, les pépites regardent le séjour, et comme il est son beau, son chaud, son joli d'être, il repose tant, cette soirée, de ses douceurs, sans les lourdeurs...deux pies de fin d'après midi semblent voler les quatre murs, si noires et blanches, si grosses, si deux en Printemps à venir, elle est jolie cette Nature et ce bois qui se vit est un sucre d'orge endormi qui se révèle sous la langue chaude sa salive qui aime.

Repost 0
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 22:38

...

Le bonheur d'un soir, de sa simple gym à se gesticuler son être paisible, un retour si agréable,

 

il y avait eu, fin déc 1987, un état de mal, puissant, pour lui, le bébé épileptique,

 

puis, sa renaissance, à mesure du passage de chaque seconde de vie!

 

il y a eu, les quatre derniers mois de 2011, des chocs de vie si puissants, pour l'entourage du jeune homme autiste,

 

puis, ce soir, semble sa renaissance, il se retrouve!

 

On ne ressort que plus vivant, c'est le simple, le palpitant, le petit miracle, l'émerveillement d'un truc si banal, qui laissent Tellement vivant, ensuite!

 

C'est comme si une pluie d'étoiles sur mon petit lieu, ce soir, au plus près de l'amour, encore...

 

alors j'écris, mon simple de vie, dans un partage mon mien, vers le nôtre son rare.

Repost 0
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 20:33

...

Le panier se sort ses courses et commeil regarde des livres,

une dame d'environ quatre vingt ans, lui adresse la parole,

infirmière, elle a quitté l'Algérie à 20 ans, la guerre d'Indochine,

je l'écoute et l'entend, j'exprime aussi des mots,

 

une rencontre, un échange, aujourd'hui,

la vie ses inattendus,

 

et c'est bien bon de donner de son temps pour l'écouter encore.

Repost 0
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 09:27

...

Le bord de mer a remis sur pieds les états d'âme,

hier,

c'est qu'il est tendre cet horizon son infini pour dérouler ses trop de vie,

 

et,

 

aujourd'hui, en corps, encore,

il va aller se *levivre, tendres coulis, jolie sa marche

 

car c'est pas rien, ce passage du temps,

quand la mère a Tellement d'ouvrage,

seule Tellement devant ces flots déferlants de son fils autiste de 25 ans,

qui se cramponne, a besoin d'elle, pour se grossir encore ses ailes.

 

L'ESAT SACAT, si bon relais, cela donne du baume,

demain encore un gros treize heures, en seule, assume,

la SACAT en après midi cela commence le 8 Février,

 

cela devrait être possible, même si étouffant, prenant, décapant, ses parfois,

la vie c'est se cramponner d'abord, à son gouvernail d'oiseaux libres,

ils montrent le bel chemin, de *levivre, de *sevivre,

aves les plus de bonheurs possibles.

Repost 0
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 22:20

...

Un vécu en autisme empêche Tellement d'être le volant de sa vie,

alors il faut lutter y mettre toutes ses forces, pour la viser aussi sa liberté,

et faire ses choix, le meilleur pour soi,

c'est vital de Tellement de se faire du bien!

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.