Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 21:16

...

Deux tiges rabougries asséchées diminuées, ont déjà régénéré le bulbe de l'amaryllis,

la troisième tige toute sa verte, et les cinq feuilles de verdures de la quatrième, vont le chouchouter,

je rêve de cet oignon, hibernant sans eau, fin Septembre,

pour se refleurir plus beau encore, au Printemps...

La vie renouvelée, d'un je t'aime, ô je t'aime...

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 21:10

...

http://www.egalited.org/medicaments.html

 

dans ces cinq derniers mois, cette dernière année,

c'est loin d'être facile d'être tour à tour en conscience partielle, ou en pleine conscience,

et pourtant, c'est essentiel d'avoir l'oeil ouvert,

le médicament en cas d'urgences, en attendant de trouver la clé jolie, la plus juste possible,

 

 

des pistes sont à étudier, et puis,

le traitement est à reconsidérer en fin de semaine...

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 14:20

...

La troisième tige de l'amaryllis, voit sa dernière fleur fanée, la quatrième tige poussée, que j'ai guettée, donne des feuilles vertes, et cela me fait sourire, cet oignon fut si généreux d'amour.

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 12:14

...

Le bois apprécie toute cette paix en tout profond, quelques rares branches remuent, le gazon pousse, deux jonquilles, deux tulipes, rouges, toutes la richesse du petit jardin, ce lopin de terre, si bon, qui fait du bien,

un départ de matin, si étonnant de calme, la Toto se gare quarante minutes, avant les 9H de l'Esat, un quinze minutes à discuter ensemble, à voir arriver des collègues, des vies, à dire des bonjours, des attentions, des intentions, c'est bon, et puis, il sort...

la confiance, le bonheur, remplacent enfin, les paniques intérieures, dans le plein vécu tel qu'il fut, dans l'acte, dans l'appréhension après traumatisme,

l'équilibre s'est farfouillé, cherché longtemps, et, les petits bonheurs de vie, font plus de bien, encore.

 

Repost 0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 12:51

...

Quand après la foudre, le raz de marée, le tant cassé, les ruines,

il en reste les aussi jolis progrès maintenus gardés serrés vécus,

depuis avant hier, 15H50, avec son retour,

au jeune homme autiste, mon fils,

 

c'est,

ô c'est, Tellement, de vie sauvée au plus profond!

 

Je remercie la vie,

Ô COMME JE LA REMERCIE de *lesvivre telles, ces heures,

de bientôt 48 H, même si des levers au saut du lit à 6H30...

 

on ne peut pas tout avoir,

et ce qui est maintenu, est fort beau,

de sa présence complète, de ses raisonnements pour son meilleur,

de sa projection en avenir plus zen, de ses sourires et rires depuis avant hier,

 

C'est sa joie de vivre, son appétît de vie, sa soif de sortir,

qui manqua tant tous ces mois de l'an dernier...

 

Il ne parle plus de cette garde qui a rompu le contrat d'un coup d'un seul fin septembre 2010,

peut être que cette souffrance immense, indigeste pour lui, un abandon vécu...

un cumul de chagrins, intarissables... qui font pêter le bouchon de survie, un jour...qui sait? personne!

 

VIVE MA JOIE QU'IL AILLE MIEUX,

le mieux être c'est précieux, c'est pas rien, c'est que de la vie dedans, c'est émouvant!

 

MERCI LA VIE.

Repost 0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 20:29

...

Jeudi 15 mars 2012 4 15 /03 /Mars /2012 22:03

...

Et déjà, je me rêve, douze jours leurs libres Tellement,                        

à partir du 30 Avril, des jours, des nuits, pour *levivre,                          

plus encore, plus intense, sans horloge, sans devoirs,                          

rien qu'à vivre *levivre, ici ou en ailleurs, dans la grâce                          

 

du temps, qui avance son pas, en le souhaitant léger,                            

loin ses trop forts enfers, ses épuisements de tant,                                  

ma vie laisse moi *levivre, laisse moi donc tranquille,                            

et donne moi la main, que pour *levivre vraiment.                                                                                                                                                                 et je te remercie.

 

                                                                                                                            Samedi 17 Mars 2012  21H33

 

                                                                                                                            Et déjà, je me vis, ce jour libre, Tellement,

                                                                                                                            à partir du dix sept Mars, pour *levivre,

                                                                                                                           plus encore, plus intense, sans devoirs,

                                                                                                                           rien qu'à vivre *levivre, ici ou en ailleurs, dans la grâce

 

                                                                                                                           du temps, qui avance son pas, en le souhaitant léger,

                                                                                                                           loin des enfers, ses épuisements de tant,

                                                                                                                           ma vie tu me laisses *levivre, tu me laisses tranquille,

                                                                                                                          et tu me donnes la main, que pour le *levivre vraiment.

 

 

Repost 0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 20:19

...

Je remercie ce jour,

qui m'a fait vivre,

avec mon fils autiste,

de vingt cinq ans,

des heures merveilleuses,

ce fut si inespéré,

d'avoir à *levivre,

cet intense, cette présence,

merveilleux de vie.

Repost 0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 20:11

...

Comme cela va,

cela va,

que je n'en reviens pas,

de ce simple vécu,

en autisme pourtant,

j'écrirai plus après,

j'apprécie cette paix,

en bonheur de la vie,

quand il donne et reçoit,

la journée généreuse,

remue en tout dedans,

des ondes tendres douces,

loin du stress, des enfers,

ce soir l'énergie est,

plus sa multipliée,

que cassée abîmée,

et c'est un bien bon temps...

Repost 0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 10:23

...

L'oeil se rapproche sa main, sur la tige de vigne, un bouton frais charnu entre ses doigts,

il a tenu son hiver, ce pied de vigne en devenir...c'est émouvant,

et le petit bois derrière, murmure ses verts en branches, comme c'est beau, cette vie,

le gazon grimpe, des jonquilles, les lilas, les hortensias, s'emballent leurs verdures,

un bouquet de persil a résisté de ces jours courts,

et ce petit monde, joli, balbutie des tendresses qui saisisissent, tout autant,

chaque printemps son neuf, une ouverture, des découvertes, le dehors, c'est vivifiant.

Repost 0
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 21:03

...

Et déjà, je me rêve, onze jours leurs libres Tellement,

à partir du 1er Mai, des jours, des nuits, pour *levivre,

plus encore, plus intense, sans horloge, sans devoirs,

rien qu'à vivre *levivre, ici ou en ailleurs, dans la grâce,

 

du temps, qui avance son pas, en le souhaitant léger,

loin ses trop forts enfers, ses épuisements de tant,

ma vie laisse moi *levivre, laisse moi donc tranquille,

et donne moi la main, que pour *levivre vraiment.

 

 

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.