Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 14:21

...

La respiration calme,

un aller retour vers son rv avec la psychomotricienne, paisiblement, hier soir,

il y avait encore eu ce trois quart d'heure agité en angoisses dimanche après midi,

ce jour le soleil, les éclaircies, la vue apaisée,

peut être que les séismes de fin d'année, de début d'année, sont aussi pour lui, derrière...

-

Demain, une journée JET, Journée Etudes Techniques, les professionnels sont en réunion,

et le matin, ses RV avec l'orthophoniste, la psychologue pour la revoir pour la seconde fois,

et l'après midi, à manger la galette, avec des parents de l'asso, un bref passage en ce qui me concerne, une faible minorité partage les mêmes valeurs d'âme...

et une amie à retrouver, des partages, des vues,

avant de le déposer à son Foyer d'Hébergement, pour deux nuits, avant le week end.

-

Les souffles possibles font du bien, un bien bon repos en matières vivantes jolies,

et comme cela fait du bien.

-

Le corps expire inspire,

les trois tulipes jaunes sèchent belles ouvertes, leurs jaunes se décolorent peu à peu.

Et il est joli ce bouquet, il est tellement beau de délicatesses arabesques encore, dans les tendresses du présent.

Repost 0
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 21:16

...

Quand un soir lourd,

quand l'absence murmure...

Un midi sur la digue,

des mille pas parcourus,

une amie à rejoindre,

puis nos partages à nous,

notre thé plein soleil,

ce soir illuminé,

quand l'absence vivante...

Repost 0
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 21:16

...

Ce qui me reste en vrac du jour,

même si une fin de nuit trouble, noire,

un réveil lourd,

alors une orange, un thé vert, une tartine aux graines,

et la douche, le corps se vit, un maquillage apprécié,

quelques gouttes de parfum, et*

l'envie de fendre l'air,

quel bel givre!

gratte la main, pour démarrer en voir,

le corps se pose, regarde ces belles étoiles sur la vitre, mais comme c'est beau,

-6 degrés!

et puis la route vers l'autre bourg, et déjà le tour à pieds, la boulangerie, quelques mots,

l'envie d'un sandwich une bière d'Abbaye,

et regarder le bourg qui marche,

et ceux qui dedans le café, parlent, chaleurent partagent...

des courses obligées, j'ai failli oublier la date butoir dimanche, pour bénéficier d'un avoir, après des achats de soldes,

et puis, POUR LA PREMIERE FOIS DE RECEVOIR UN COUPLE demain,

alors le plat mijoté patiente...

et puis ma mère vivante encore...mais comme je l'admire...

prendre un OUIGO à l'ordre du jour, à distance, c'est à distance,  et puis mon père je ne lui fais pas confiance, il a toujours manqué d'attentions, L'ESSENTIEL! et ma mère si fragile, mais comme la vie mal faite, pourquoi elle s'en va la première?! d'avec toute la sagesse et la dignité de mon grand père maternel que j'admire... SI HUMBLE ET SI GEANT! UN GRAND PARMI LES GRANDS MINABLES DE CE MONDE!

BIENTÔT NEUF ANS ICI, et il en fallu du temps...

pour recevoir d'autres que les amis du Nord,

juste quelques copines...

On ne refait pas sa vie, comme çà, on la cherche, on la regarde,

on la tente!

Vive LEVIVRE!

Repost 0
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 20:59

...

Et puis, si le gagnant, C'est LUI!

la seconde gagnante C'est MOI!

j'ai appelé à 17H 30, la société de services d'aides,

je souhaite que S accompagne mon fils, un vendredi sur deux de 16h à 20h, le président de LA CORDEE est ok, elle peut l'aider dans le bassin, puisqu'elle aime le sport en piscine...

il en a besoin, si en difficultés sur le plan moteur, à vue du bilan de psychomotricité de Septembre 2016...

Merci mon ciel, mon Dieu de me donner ces forces...

quand une telle perte de tête fin d'année,

et à connaître ce raisonnement FOU.

Je prépare les médicaments, et puis si d'habitude je compte chaque compte pour 2 prescriptions...cette fois, je me dis que pas la force de compter, juste de mettre les deux boîtes en valise...et puis le ciel me parle: prends l'ordonnance...et puis je me dis pas utile:

IL FAUT ECOUTER LE CIEL! mes amours!

ET PUIS...le réveillon superbe, mes trois enfants...mon coeur chanceux!

et quand le moment des médicaments, deux boîtes identiques dans la valise...

coup de téléphone, SOS médecins, pharmacie Paris XIV ème,

personne ne décroche à SOS, un pharmacien m'écoute, comprend, me dit de venir,

et Paris XIV ce 24 de 2016...

et encore à passer devant le 26 en allant voir la Tour Eiffel pour le grand...

 

ET QUELS BONHEURS DE TRAVERSER PARIS avec ma fille, sa jumelle, mais quels bonheurs ensemble! rien qu'à deux!

 

on refera Paris, mi Mars, ensemble, tous ensemble, ma petite chérie aura deux ans.

 

MERCI LA VIE!

Repost 0
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 20:51

...

Le coquin, le tendre, le délicat, il a trouvé la pause, la pose,

le dernier pétale rose léger, est tenu par les deux derniers pétales rose blancs tout à côté qui lui donne la pétalotte, les trois roses foncés se sèchent,

et comme les quatre jaunes sont resplendissants, ils se lèvent le bouts de leurs étamines vers le ciel, mon amour, et sont ouverts, leurs généreux je t'aime mon ciel, et comme c'est beau.

Ce soir magique,

mon grand a avancé dans sa tête, incroyable, sisi très chère AnnickE vous y êtes pour pas mal...il ne parle plus de LM pas revue début Janvier, après notre *à l'année prochaine!

il reparle de M, du temps de son 2011 qui s'est terminé à HP, car,

elle avait aussi brutalement cessé de l'accompagner...

Pitié Ô chère pitié, les aidants, dites, hurlez quand vous souhaitez cesser d'accompagner...plutôt que faire ce trafic business qui pue de vous sauver, sauve qui peut...SANS VOUS RETOURNER DERRIERE!

Repost 0
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 14:38

...

L'oeil ce coquet savoure de voir tomber un pétale d'une tulipe rose tendre, il en reste juste un sur cette tige, les autres de la même couleur délicate avec trois, deux pétales,

celui tombé est joli sur la nappe blanche, il restera là pour la beauté, les autres des derniers jours ramassés,

les tulipes jaunes et roses foncés, ont leurs coeurs ouverts, sans en avoir perdu la totalité,

il y a ces fragilités, qui secouent, qui font tomber les perles, puis bien mieux que le jeter à la poubelle, son coeur c'est bon d'en prendre soin, de lui redonner des gais, des beaux, des bons, pour le revoir tout étourdi de vie, reprendre des couleurs, des envies, des désirs,

-

vivre ce qui est merveilleux...et se voir renaître quand des temps lourds traversés,

cela donne encore des piments autres, des sels, des teintes neuves, des jours à vivre...

Repost 0
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 14:12

...

C'est bon de respirer dans le plein de réel plus léger,

quand avant hier soir, une table ronde avec la nouvelle jeune femme, pour les mardi et vendredi soirs, et le jeune homme autiste, mon fils,

avant sa séance d'aquagym,

et surprise de le revoir arriver, avec ses mots en sourires:

" Je suis au présent. Sarah vient pour toutes les années. Les trois dames c'était avant. "

-

On verra bien comment se vivra le week prochain, dans ses émotions d'être...bien avant son second RV avec la psychologue, formée en autisme, qui travaillera sur les émotions avec lui...

-

il y a trois soirs, ses questions, ses bonnes questions avait tellement des bons supports de réflexions profondes: est ce que tu aimes S? est ce que tu aimais LM, S, AL? est ce que c'est à cause de moi qu'elle ne viennent plus? est ce vous qui n'étiez pas contents?

-

quelles grandes réflexions, réponses à lui apporter,

en prenant le temps de ne pas dire n'importe quoi. Il est tant attentif!

-

c'est vrai qu'on peut se poser tellement ces questions dans des temps de crises d'existence:

c'est quoi l'amour?

c'est quoi l'affection?

c'est quoi la liberté de l'autre? la sienne? c'est quoi le respect de l'autre?

c'est quoi aimer en restant libre?

c'est quoi l'engagement dans un  service d'aides?

c'est quoi la vie, le vivre, ses inconnus, ses surprises, ses merveilles, ses horreurs?

-

et pour une personne en situation d'autisme,

l'EXISTENCE c'est tellement douloureux, difficile, voir impossible parfois à traverser,

le besoin d'aides, d'accompagnements, restent essentiels.

Repost 0
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 21:05

...

Il n'y a que quinze jours depuis, le fin d'année,

et pourtant cela semble des mois...tellement de vécus dedans...

Repost 0
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 20:03

...

on en meurt de la vie,

quand on entend sa mère en messagerie que je garde, pour trouver le bouquet joli pour ses 87 ans,

quand le message qui suit, gardé, celui de son fils en angoisses max, hier, et surtout quand la confiance en la dame payée des mardi et vendredi soirs, ne répond pas à mon message vocal de ce jour, elle avait promis de rappeler avec son nouveau planning de sa nouvelle société d'aides à la personne, ....triste fort je pleure....devant des mensonges grands...On s'était dit à l'année prochaine, et elle a disparu, par son envie à elle...pourquoi dire à bientôt quand il faut dire Adieu...

MON FILS MAL SI MAL ce soir, une amie témoin, en pause café cet après midi, et dans la Toto pour l'aller retour vers la psychomotricienne...

mais qu'est ce qu'elle fiche la vie, pour enM... LEVIVRE....

 

l'envie de me poser un bout d'amour et de de me serrer d'aimer...

Repost 0
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 13:29

...

Ce serait bien étonnant,

qu'en le distribuant,

son amour,

il ne sème pas l'amour,

à tout champ,

comme çà,

cela vaut le coup,

de tenter;

aimer sans perdre de temps,

c'est du bel tant gagné,

sur la vie sa vivante,

-

ma mère ses quatre vingt sept ans,

ce jour,

et je n'en reviens pas,

sa lutte qu'elle mène,

sa voix était plus forte,

tellement vivante CE JOUR...

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.