Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 10:40

...

Le polaire s'est sorti hier soir, le plus froid, même assez froid ce matin,
cela fait tout étrange cet air vif sur le visage, un ciel haut, du soleil,
c'est vraiment agréable, un petit café sa torréfaction chaude, le petit pain,
un grand aux céréales à la main, des tranches de jambon, la bouchère son sourire,
c'est bon quand le jour s'ouvre assez tôt vers le dehors, cela remue éveille les sens, 
cela donne de la vie qui entre en brassées bonnes leurs vivantes,
c'est déjà vendredi, comme le temps passe vite, même de plus en plus vite,
le temps de son aquagym ce soir avec la dame, le mien en bord de mer son thé ses coulis,

aimer laisse si peu libre, dans un vécu d'autisme il prend beaucoup de l'autre,
et le choix pas à faire, c'est fort son impossible d'abandonner son fils fragile sans se soucier de bons soins,
et cela reste à l'ordre du jour, chaque jour, quand il est là, déjà, et aussi,
à remuer d'aimer l'ESAT, la SA ESAT, le Foyer d'Hébergement,

 

c'est que c'est pas rien d'aimer quand cela prend toute une vie,
une bonne partie derrière, qui sait combien devant?!
alors aimer encore son jour après son jour, se protéger aussi, pas s'épuiser pour rien,

la vie dans sa précieuse, mérite tant d'égards, de bontés à l'aimer quand elle délivre plus,
cela fait presque un an que la nouvelle d'une entrée possible en Foyer d'Hébergement,
onze mois que son entrée, ses soubresauts, ses luttes de vie pour qu'il soit reconnu dans ses difficultés,
tout cela est derrière, tout cela n'est plus à faire,
six mois de luttes, six moins plus reposants,
le corps sent qu'il a pausé, même si d'autres chocs en parallèle, plus simples à vivre leurs seuls,
la vie apprend chaque jour qu'on ne la refait pas sa vie, 

puisque si privé de vrai choix, dans un vécu en autisme,  

 

la vie avance, elle continue, et des choix jolis allègent déjà tellement,

des retours positifs, et cela fait du bien...

 

sans jamais oublier que la vie derrière pas choisi, imposée, tombée ainsi faite,

et à se marcher dedans, en béquilles, à l'aveugle, son jour après son jour,

 

et voir après tout ce temps, COMME AIMER REND LEGER,

 

et ressentir qu'aujourd'hui, LE VOIR EPANOUI LE JEUNE HOMME AUTISTE, exigeait touc ces passages,

puisque qui? qui peut se préoccuper plus que le parent, pour donner du bonheur à son enfant fragile?!

 

l'amour rend intranquille, c'est vrai, mais chouchoute l'âme d'amour, et le bel état d'âme d'être au plus près de soi,

ravi par son courage pas choisi, par sa détermination si longue en temps, par pouvoir souffler plus librement...

 

EN GARDANT L'OEIL OUVERT, une mère voit son clair...

Repost 0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 17:12

...

L'automne traîne la jambe, tant d'ans pesants derrière...à quoi cela sert tout cela?! Un week dedans le golfe pour regarder, aimer...les beautés aident à *levivre ce qui n'est pas vivable...quand des deuils bien trop lourds...et la vie qui avance...c'est bon d'aimer encore, d'l'aimer encore la vie...une grande naïve s'est pris des coups de massues...la sonnée elle clignote sa tête de mille petites étoiles...et de l'amour encore...et les bouts de ses doigts murmurent des poèmes...posent de ci de là dans des blogs des amis...c'est le temps de les feuilles...L'automne ses soubresauts son saut de chat l'arabesque...les lumières du temps...

 

Repost 0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 17:22

...

Doux, tendre, dans la merveille de cet Automne, si bon en après midi, et ses petites bouffées vives leur dix neuf heures sur le visage qui aime, cela gicle *levivre son joli éclat, un bel Automne en saison de dehors encore, la sandale s'aère avant de se ranger, le pull léger se baille de tout ce temps passé dessous, et déjà les mains se ventilent prennent leur envol, un pas de dans, c'est si bel bon de s'envoler *levivre dans les saveurs du temps qui offre de la paix, et d'autres à venir, après des luttes fortes, les gants de soie se détachent, ils sont usés, d'autres de soi encore les remplacent, *levivre devant, *levivre dedans,

*levivre ses senteurs inédites avant d'avoir vécu, des pas croisés, une arabesque, la plume d'ange, trésor précieux, douce malette sans artifices, étoffes leurs fines, au goût de la peau qui en a vu, de la tendresse, le ciel plus sombre, bientôt le noir, de ses vingt heures,
et les petites lampes douces complices prendront le relais de ce ciel bleu si chaud si bon, et des bougies,

c'est jour de fête, comme cela gratuit, juste par envie...

 

Repost 0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 13:55

...

Une petite entreprise Humaine dans son précieux, encore une fois cet après midi,
-un mail à envoyer au chef de service du foyer, cc notre RV d'il y a deux jours, c'est important de marteler comme des weeks de plaisirs doivent être proposés aux travailleurs ESAT de semaine...à suivre de près! et d'autres détails immenses de conséquences...
-un mail envoyé à la chef de service de l'ESAT SA-ESAT, pour s'entendre sur la bonne marche à suivre, pour être le plus Humain possible dans cette proposition de prise en charge en ESAT un mercredi matin sur deux, à partir de mi-Nov, j'ai jugé bon de reculer de un mois et demi...mes forces ayant été prises beaucoup par la santé de mes parents. On ne peut être attentif en plein dedans sur plusieurs grosses préoccupations Humaines.
Pour le jeune homme autiste, ce sera un changement important, et c'est bon de tenter de l'accompagner vers son épanouissement, le plus possible, et déjà avoir validé et écrit que la réponse sera de lui! Lui seul choisira si OUI ou NON, son désir d'aller en ESAT le mercredi matin.

-un matin en RV avec le psychiatre, le jeune homme va bien mieux, avec l'ESAT SA-ESAT qui s'est adapté le plus possible à lui et continue sur cette voie, avec le Foyer qui tente de s'adapter de plus en plus, parfois des dérapages, mais cela ne fait que dix mois qu'il y est, comme c'est lent de son lent parfois sur un  chemin d'Humains...à tenter l'ouverture, des mots, il suffit parfois de moins que rien, pour tant soit plus simple...
Et 1, 5 mg de risperidone, 1/2 comprimé de citalopram, 2 sachets de Macrogol, soutiennent encore pour le moment...si peu à peu, il arrive à se maintenir son bel équilibre avec 1 mg de risperidone par jour, ce sera déjà 0,5 mg en moins pour abîmer son foie...

Allez, c'est bon, c'est beau, c'est un business de sourires à venir, de joies à serrer, qu'il me plait de tenter faire *levivre!

Repost 0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 13:54

...

et plus encore,

si un livre pour les parents, l'Homme,

 

 

"et si s'aimer son chaque jour, cela peut donner des idées aux enfants, non?!

 

"LEVIVRE c'est pour aimer s'aimer, non?!

Repost 0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 14:21

...

Quand on écrit en émotions sa vive de pomme, c'est bien d'ensuite se relire, à froid, enfin presque, disons, plus tiède, en hypersensible, le froid est impossible, ou dans des déserts glacés de vie,
se relire, me relire, pour apprendre à voir si on peut m'entendre, tel que je formule...

car à dire vrai mes gants de velours, sont bien plus des armes de messagère que de justicière, ou peut être les deux, car mes messages ont pour but de forcer LE RESPECT   de rendre PLUS JUSTE des situations impossibles à voir entendre surtout quand les personnes ne peuvent pas se défendre faire entendre leurs voix    

ET SUR TOUT CHANTER D'AMOUR à pleins poumons dès que c'est possible,

car je crois en la force de l'amour qui permet de traverser des épreuves si lourdes,

et si et si et si, à la rentrée 2014, un livre, pour les écoliers,

Aimer! C'est quoi aimer avec son coeur?! Le goût d'aimer par dessus tout d'un impossible amour! Se fatiguer qu'à AIMER, le reste son inutile bien plus!

Le monde suit la course du temps qui apprend tellement à s'oublier Humain, à sortir les crocs pour arriver, arriver à quoi?!

CE QUI RESTE D UNE VIE QUAND ELLE AVANCE, C'EST LE TEMPS ACCORDé BELLEMENT A L'AMOUR!

 

d'un je vous aime, sans attentes, comme cela, rien que pour se faire de la joie...dans le regard délicat d'aimer bel!

 

Repost 0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 14:10

...

Ce midi, le banc, le lac devant, un sandwich, un jus d'orange, les oiseaux, des libellules, les papillons, des crissements, un gland tombe dans l'eau son plouf, un autre, les yeux bien ouverts tendent l'oreille, c'est bon, cela ressource, c'est essentiel...

Repost 0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 14:07

...

Finalement, en relisant mes mots, je me dis *comment restituer au plus vrai, par quelques mots, un entretien de quarante cinq minutes, c'est impossible, cela fut d'une telle densité, juste une caméra filmant quarante cinq minutes pourrait parler vrai, au plus près, comme j'aime dire...
alors me taire, ou encore écrire, au risque d'être mal entendue?
That's the question of the day?!

Repost 0
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 17:09

...

Quels délices, ses chauds rayons au soleil du jour, quelle tendre chaleur sur la peau, la petite Toto sa pédale tendre, comme c'est bon ce goût d'automne en ses saveurs de cette fin d'été...

Repost 0
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 16:54

...

La Toto s'est acheté, une bêche à quatre dents, une binette, il est venu le temps des grands travaux, c'est encore le temps de planter des salades d'hiver, le chou de printemps, les oignons blancs...
Octobre!

 

yaouh.!.

c'est tellement INTELLIGENT pour sortir d'une graine, une plantule, 

à se donner dans la JUSTICE des saisons, qui tombent comme cela,

DOUX si tendre, un légume! 

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.