Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 14:46

...

Il y a ces jours de vie où on se tait pour parler juste,
quand des filles, une mère, au téléphone au loin,

ce week...des mots, des silences, des coupures...

en chagrins...

quand une mère ici...
la vie continue, le soleil brille,

c'est bon de refaire surface, après *j'ai mal partout, tant...
assommée, pulvérisée par la voie de la vie...

sur ce chemin de l'avant, c'est bien avant Noël,
tout simplement l'amour, qu'une vie en amour,
cela remue Tellement, en joies et en chagrins,

c'est bon tout simplement, car sans amour, plus rien,
une vie sans palpites, coupée des émotions, une vie devient morte...

 

c'est bon d'être vivant, malgré tout ses trop de stress,
l'affectif choque si fort, quand on aime vraiment.

 

 

Repost 0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 14:29

...

Comment dire, comment l'écrire,

leur marché de Noël,

des merveilles d'avec leurs sourires,

comme c'est bon de mains serrées,

j'aime, quand nos regards échangent,

c'est magique toute cette vie pleine,



la rencontre de regards,

une vie au plus près,

c'est vraiment délicieux...

 

et youps vers l'ESAT    SA ESAT, pour youps LE FOYER son linge sale, y déposer son achat de ce matin, ses bottes pour l'atelier équestre, et youps de youps vers son ATELIER CUISINE,

avant l'AQUA GYM, pour y déposer ses stress de semaine, et y buller ses rêves, en rires de bonnes humeurs...

DES MERVEILLES PRECIEUSES QUE J'AIME LUI OFFRIR, ma Toto aime ses périples, en voyageuse de mon coeur.

 

JE REMERCIE MA SANTé de me permettre de pouvoir *levivre ce tout cela.

 

MERCI MA VIE D'ETRE!

 

Et youps, je suis partie...

Repost 0
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 15:55

...

Les mains leurs fêtes ont donné au petit séjour des airs leurs tendres décorés, c'est joli,
tout simplement joli, et j'aime,

les arbres derrière lumièrent leurs feuilles oranges, quelques oiseaux volent,

le petit sapin de bois de son marché de Noël de l'an passé, est ses délicatesses de leurs mains...

demain c'est leur marché de Noël, on y sera, à l'ESAT  SA ESAT,

et cela m'a fait sourire...de lui...
la secrétaire vient d'appeler,
la responsable de la SACAT demande de m'appeler, le jeune homme, mon fils, se demande si on y sera...
pourtant ceci fut validé, hier midi, le week dernier,

c'est que cela ne s'oublie pas UN MARCHé DE NOËL de sourires d'eux,

VIVEMENT DEMAIN MATIN, le réveil sera en lumières moins en brouillard de ce matin...

 

Repost 0
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 13:41

...

Un réveil lent, étrange de somnolences,
alors le pas se prépare à aller papoter le bourg,

un délicieux café à la torréfaction,
une porte s'ouvre, une autre, des divers,

l'immense haut sapin de Noël est mis sur la petite place,
une grue pour y accrocher des paquets cadeaux...

le soleil encore...

la Toto se gare devant little home, prend ses gants,
et repart, le pain *graine de champion, resté sur la banquette,
un arrêt, le gros sac se remplit de feuilles,
des bulbes d'une amie du Nord, dans le coffre,

et elle repart, quelques cent mètres, coupe le moteur,

les bottes, le sac, ses bottes, les bulbes,
tout ce petit monde descend,
vers le potager plus loin...

la porte est ouverte, des messieurs plus loin au fond,

et le sac se vide, se répand,
les framboisiers coupés amènent quelques mots,
un des deux a son potager avec tous les poireaux,

le soleil est plein grand généreux,

 

l'un repart, l'autre se pose avec son vélo,
il me dit laisser un peu tomber son potager, pas la forme,

les mots de vie s'engagent...
il y a deux ans, la veille de Noël, son fils de 48 ans, un AVC,
il y a dix ans, l'épouse de son fils, sa belle fille, décède d'un cancer,

trois mois après la naissance de son troisième petit fils...

depuis dix ans, son épouse et lui ont chez eux, leur petit fils depuis la naissance,
et sans jugement, son fils, le père du petit fils, dans un désespoir tel, alcool,

il ne voulait pas, ne pouvait pas accueillir son enfant chez lui...

oui, ces maladies qui ne se soignent pas,
ces lourdes épreuves de vie remuent tellement en tout dedans,
qu'on se sent si impuissant,
me semble que l'écouter, l'entendre, lui ont fait quelques biens...dans l'immédiat moment,
c'est déjà juste un peu de ma telle impuissance...

Noël c'est ce fossé, à remplir d'amour le plus possible,
entre le bonheur multiplié pour ceux qui sont en bonheurs
et ce chagrin agrandi pour ceux qui souffrent dans leurs êtres.

NOËL un temps qui mérite bien des délicatesses, des bontés, de la douceur, de la bienveillance,

que le temps de Noël, d'abord son temps d'avant, EN AMOUR tellement...

 

et si Noël, son chaque jour, le long d'un an, cela délivre Tellement...

 

Les trous se font sous les feuilles, les bulbes se laissent poser, des pensées fortes,

je suis auprès de mon amie dans le Nord,
son ami a conduit son fils début Novembre pour une cure autour de l'alcool,

cette fois, c'est son petit fils qu'il a conduit pour une cure autour de la drogue...

la vie, ses détresses, en forces faiblesses, on  y fait ce qu'on peut...

 

Mes pensées vers ceux qui souffrent.


 

 

Repost 0
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 13:40

...

over-blog me précise que quelqu'un,e  m a envoyé un mail pas arrivé, because c ette adresse piratée il y a un an et demi,

voici la nouvelle: larespire@gmail.com

merci.

Repost 0
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 17:12

...

Quand je regarde derrière,
je ne peux qu'être heureuse,
d'être ma vieillie ainsi,
chaque seconde se *levivre,

dans chaque jour qui se suit,

 

il y a ses épreuves  

mais aussi ses précieux,
c'est pour eux que je me vis...

Repost 0
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 15:03

...


La gym annulée hier soir,
rebondit sur un atelier cuisine,
quel bonheur pour lui encore,
de donner formes et saveurs,
avec la dame précieuse des mardis,

à des brocolis, roquefort, poires, jambon cuit,
pour le soir même, ce plat ses généreux arômes...

à des topinambours, potimarron, blancs de poulet,
pour ce midi, ce gratin délicieux

les deux cuisiniers, à les voir, quels bonheurs,
puis à les laisser tous les deux,

pour encore défusionner de sa vie à lui,
le jeune homme autiste, devenu plus grand,

et comme il est fier de faire déguster les plats,
ensuite...

le temps ici en autisme alentour est tendre,
cela fait du bien, cela libère la tête à voir,
et elle montre tout le temps passé, derrière, si vite...

je serre MON AUJOURD'HUI!

Repost 0
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 14:02

...



L'amour aime la vie, et cela légère la tête, quand des soubresauts à se sautiller de vie encore, dedans...

pour malgré tout, faire de sa vie une fête,

par le simple fait d'être en vie...

et ce n'est pas son rien...

c'est tant à ressentir que sa petite vie plein dedans...

à prendre de la distance quand c est son bien trop lourd,
pour rester en surface, c'est en vie qu'on donne VIE!

Repost 0
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 13:51

...

Quel bel ciel de ce trois Décembre, si grand air de jolis airs dedans,

les ailes de la Toto vers Nantes, tendre pélerinage vers les bons soins pour soi,
c'est que si le mental tient son cours, l'estomac hurla bien trop fort,
à l'entendre, le soigner, en médecines leurs solutions douces,

c'est bon d'y voir plus clair,
pour se serrer *levivre,
et pas se perdre pour rien,
c'est être Là qui est bon,
pour en aider des autres...


L'extraction fait du bien, dans une distance ses doux, au plus près de *levivre,
cesser d'être l'hamburger des parents et enfants:

* si au moins t'étais restée dans le Nord: de la première mie de pain
* t'as jamais travaillé: dit la seconde moitié

Cela aide de pardonner sans cesse, ce que les pensées d'autres ne peuvent pas voir, n'ont pas vu...

Nous remonterons vers le Nord, à Noël, avec ses malgré tout, le jeune homme autiste y tient, alors, à suivre...

 

Les parents, les enfants, quand c'est pas TOUT pour soi, mais des parts en amour,
cela aide à se rester léger, une fois d'immenses chagrins traversés, car leur non voir peut épuiser à tort.

 

Cette fois, j'y ressens que du bien être après ces dernières traversées,
comme quoi il faut *levivre pour savoir qui on est, encore, après *lesurvivre dedans!

Le soleil est son grand, sortir vers le petit bourg, après la belle et jolie ville de Nantes ce matin,

des gens à croiser encore, à partager de ci de là...

 

la vie c'est son chemin et comme c'est bon de se droguer brins d'herbe,
pralines de pâquerettes et tant et tant de beautés...
cela aide à pas s'enfoncer dans le réel qu'il est bon de voir cru, pour en aider certains. 

 

 

 

 

 

Repost 0
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 13:49

...

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.