Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 13:17

...

Deux hirondelles semblent nicher à nouveau, les orchidées sont arrosées leurs petites pousses en feuilles en haut de leurs tiges je suis émue devant, le petit jardin ses mousses sèches, il fait si chaud ici, le bois tendre, ma toto ma fidèle, ce petit monde complice, des échanges des copines, ce second berceau de

levivre est tellement vivant,

quelle chance d'être ici, que je la remercie, ma vie,

de vous de vous d'être bien Là, et comme je suis radieuse, et comme je suis émue, en poète ma vie, comme je l'aime dans mon œil qui aime aimer aimer...et être aimé aussi.

Repost 0
10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 12:51

...

Un long temps d'analyses, de remises en questions, de face à face devant son miroir, cela remue, décape, décapite, scie, vacille, met hors vivant...

et se revoir, le volant de *levivre dans ses mains, des trucs pas trop mal faits derrière, cela donne foi, en demain...

Pour le moment, départ demain, vers un break de huit jours, du sport en nages, marches, de la jolie rando de tête décapsulée, ne faire rentrer que le paisible, dire stop aux inutiles turpitudes, des trucs jolis à enfourner, des et des plus encore...en l'instant dit, l'Envie y est, de partir sans effort à fournir, les bagages, y'a plus qu'à *levivre ce temps de grâces...

le temps des derniers jours a reposé, les huit derniers jours passés, ont reposé si fort,

essentiel de prendre soi de soi, on ne peut être que pour les autres, et s'aimer soi est doux plaisir, aussi...

Un séjour sans ses sœurs, une déménage, finalement, l'autre craint la canicule de route pour sa fille, et si ce fut à deuiller, il en reste le plaisir simple de me reposer au maximum...Merci *levivre, merci ma vie pour tes surprises inattendues...

Curiosités vers d'autres sites, des gens, de la paix d'un Causse tranquille, un bourg ses tendres, un voyage comme il se fera, la joie sincère de retrouver le jeune homme autiste ce soir, LEGERE SAUTILLANTE comme je m'aime me *levivre pour MOI et pour les autres...

j'étais à bout de forces...

ET QUELLE BELLE JOIE DE RESSENTIR DES ENVIES SI BELLES SI FORTES DE...

*LEVIVRE!

Je me ressens à nouveau si LIBRE et comme cela me va bien d'être que moi!

Ici je me vis tellement d'être, et des belles envies du bout des doigts en plume jolie, me reviennent, des projets, pour la rentrée,

des voyages à faire de personnes qu'on aime à serrer, si douce complicité, des trucs beaux, de la belle liberté à user abuser...à venir...

Et en attendant dans la sagesse qui n'attend pas, et apprécie max aussi,

CE DELICIEUX SALUT DU CIEL, pour demain, à marcher l'Aubrac, siroter un truc, glouglouter en gourmande, œil dans l'œil avec une vache, du fromage fondu,

et la ligne à user abuser de nourrir en bons fruits et légumes, pour que le pied léger marche à n'en plus finir quand les joies de *levivre font tellement de bien.

Repost 0
10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 12:44

...

C'est bon de se ressentir force vive de *levivre avec goût de partir vers les vacances, demain,

l'énergie revenue, étonne encore, et soulage,

cela apaise, d'être en dynamisme, pétillance, au réveil, ce matin,

ce fut un bien trop lourd voyage dans bien trop de sens, que ce périple dans le Nord,

c'est pas rien d'être que son petit Humain d'être, limité, c'est essentiel de l'accepter ainsi fait...

On ne peut aider, soulager, plus qu'on ne peut le faire,

et en vivant les liens des aimés, à distance, cela donne des forces vives pour n pas en perdre une seconde, des liens forts de forts,

alors c'est bon de *levivre avec ses possibles, les liens avec les aimés, et il faut moins rêver les temps de retrouvailles, chacun a sa vie propre, juste des rapprochements,

et la distance de tête, me fait du bien, en mère, en fille...

On ne peut porter la vie de chacun, et les aider, c'est les amener à *levivre leur chemin , le plus paisiblement possible...Et si ils se ressentent aimer, c'est déjà, Tellement...

Repost 0
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 21:48

...

Il y a ces choses si belles, comme l'éclat pur d'aimer, qui lumière tant et tant, et mène par le bout du nez.

Repost 0
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 21:47

...

Mourir d'aimer, *levivre son intense...

Repost 0
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 21:41

...

Et si aimer c'était déjà d'être fait pour le chagrin,

et ceux qui n'aiment pas souffrir, et bien ils n'aimeront pas...

fort de fort de grands amours de vie...

Mélancolie quand joies et peines se mêlent,

amoureuse, rien n'a changé...

Repost 0
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 13:03

...

C'est bon de se ressentir youpslasandale, et de ressentir si fort ce goût de *levivre que j'aime,

en amoureuse...

Repost 0
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 12:35

...

Faut croire que...

la naissance de sa petite fille si attendue qui finalement saisit de rapidité, une grossesse dans le déni, après des fausses couches,

la vie des parents qui se rapproche de la fin, des grosses secousses depuis plusieurs ans, qui font imaginer le pire,

l'existence des enfants dans leurs vies, l'une qui se cherche et décide pour beaucoup de changements importants de sa vie,

et puis, sans oublier tout le reste, et dans cette matière là, il y a tellement...

Faut croire que...

Peu à peu l'équilibre se recompose, rêve, espère, une rentrée, des décisions à prendre.

Chaque jour sa petite crise d'existence à toucher *levivre ses meilleurs pour soi, les autres,

et dans son courant de vie, *sevivre dans son corps le mieux possible...

Faut croire que...

Pour avoir à *lesurvivre, il y a des grosses crises d'existence qui scient les jambes, tobogane dans un puits, soubresaute le cœur bien trop, vertige, tue de mort lente...

C'est bon la récupération de soi, l'amour du goût de *levivre léger, ses malgré tout ce que *levivre réservera,

en attendant, l'espoir magique serre, les rêves jolis de se faire du bien,

c'est pas facile de laisser derrière ceux qu'on aime, leurs chemins pour eux,

et pourtant quand il n'y a pas d'autres choix possibles, il faut se résoudre à apprécier comme une espèce de détachement, de lâcher prise, donnent des ailes, des la vie, *levivre encore.

Faut croire que...

Une vie cela s'apprend à mesure qu'elle s'avance ses pas de belles grâces à se cueillir son minois tendre, et comme cela reste joli bon la tendresse des temps paisibles, amoureuse encore, passionnée de bel amour dedans, dans les fleurs de peau de *levivre qui font du bien.

Faut croire que...

Être parent, enfant, mère, épouse, amante, amie, copine, femme, fille, complice, amoureuse, engagée, aimante, les pieds sur terre, la tête dans les étoiles,

c'est pas toujours facile,

mais c'est fort beau de vie, et *levivre ses grâces.

Faut croire que...

l'amour quand il nous tient, il tatoue ses jolis dans la fraîcheur des sentiments leurs purs ainsi, à s'étonner d'être celle...

Faut croire que...

ces temps de vacances sont à *levivre aussi, l'été c'est pour trois mois, à engranger des bons, des beaux, des magiques, des pépites dans les yeux,

pour l'aimer plus et plus encore,

SON HISTOIRE DE SA VIE...au plus près de vrai de vrai.

Repost 0
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 13:57

...

Beaucoup de fraîcheur, et comme cela fait du bien, la porte fenêtre ouverte, le petit bois danse ses feuilles murmures tendres à l'oreille, le dos frissonne de bels moments, un bâillement suivi d'un autre, c'est délicieux moins douloureux qu'un petit cœur doux qui peut souffrir son tellement dans une époque,

les branches souples ondulent leurs corps, dans le petit hall c'est le silence, pas de bruits ici, que celui du vent, des pneus d'une voiture très très loin, ce lieu est calme, et c'est fort bon, en suffisances pour aimer fort délicatesses, habité d'êtres qu'on aime serrer,

comme çà, comme si, embrasser joies,

on ne se lasse pas de l'état d'amour, c'est une offrande sur l'oreiller de son berceau, qu'on aime encore encore se nicher dans un si bel écrin d'aimer.

Repost 0
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 13:14

...

Moins de vertiges, l'équilibre neuf arrive,

des parts de tête se sont ajustées, ont laissé place pour des récentes,

des trucs sont triés, des cartons aux jolis rubans de soi posés délicatesses,

un plein sac de bels désirs, de projets jolis,

de la tendresse, beaucoup, des amours,

de la folie encore, cela fait du bien, une frissonnante folie douce,

le rêve d'un grand envol, plus libéré encore,

sans rien abandonner des enfants ainsi nés...

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.