Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 19:55

...

Un moniteur arrive près de la toto, *il parle avec le directeur.

A savoir que devant la grille, plus de voitures, plus de bus, plus personne, sauf ce moniteur

et moi au volant,

*c'est peut être pas une bonne idée de vous demander d'aller vers l'accueil!

On se regarde, je dis *me semble bien que non...

Et le voilà qui arrive, sous le parapluie du directeur, en grande conversation..

* Vous mettez la valise comme d'habitude? lui dit il.

No réponse.

* Cela change...aujourd'hui c'est sur la banquette. Recule mon sac! Le tapis rouge pour ce premier vendredi, et la direction qui tient le parapluie...et je m'éclate de rires.

Le directeur sourit.

* Des changements cette semaine, 1/3 de l'effectif...et des regroupements dans certains ateliers, et son moniteur en vacances, et d'autres en vacances, et lui dans un autre atelier cette semaine...

Aurevoir, bon week. Bon repos.

Il rentre, je suis heureuse, qu'il en soit là, même si ce petit bricbroc devant des tas de changements cette semaine. Et je me dis qu'en plus, la dame des mardi et vendredi, en vacances, trois vendredis et deux mardis, et ce vendredi seule à seul avec lui.

* Qu'est ce qu'on fait?

* On va au cinéma! il pleut.

et quelle chance ce cinéma dans ce bourg, depuis Mai, ma première fois pour moi, sa troisième pour lui. Celui près de la mer c'est pour demain, puisqu'il pleuvra encore...ce jour d'Octobre d'aujourd'hui, encore pour demain?! Pourtant on a vu " Floride! . Demain *Le petit prince...

Une valise un peu chargée, de son linge sale, plus du propre, mais c'est la rentrée, SA rentrée, faut pas rêver, car même si il est au top, si génial, souriant, soucieux de s'appliquer, gai de recommencer des séances d'orthophonie depuis ce mercredi... Mon fils est autiste et je l'aime.

Repost 0
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 20:33

...

Un été si chargé jusqu'à présent, tant de leçons de vie, tant à apprendre encore que la sautille du jour fut légère, même si un repassage de quinze jours, bien des nettoyages dans le petit hall, les deux hirondelles et leur trois petits, font un tintouin si amoureux d'aises, le quatrième oisillon mort dans la plante dessous le nid,

il faut voler pour *levivre son temps, prendre et prendre son envol sans s'arrêter de *levivre,

c'est si bon d'être en vie,

après bien des tourmentes de cœur, cela donne de jolis tintements que de *l'écrire *levivre, et puis des flux doux dans les veines, moins de vertiges, une humeur redevenue souriante,

la vie est, et qui vivra verra...dixit celui celle qui ViVat avant moi...

Et cette force ViVe de ce jour m'étonne de regrimper si fort, si léger, si inattendu encore, comme c'est bon,

je te prends ma vie *levivre, je reprends de la vie, encore encore, et puis cette année de plus, le six de ce mois,

c'est aussi là, dans un coin de quelque part, et comme c'est émouvant et éblouissant, ces milliards de coins en soi, un puzzle si précieux, que *levivre d'être *l'être...

Ma vie, je t'aime, tu es ma tendre complice dans les replis de moi, et on veille sur nous, hein? que oui...on se donne la main, on court, on rit, on se surprend à être en vie qu'en vie, pas à genoux, LIBRE, plus et plus encore, pour de belles matières de vie,

avec la douce envie d'une simplicité de vie au plus près,

de l'amour, de l'amour, encore et encore...

Repost 0
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 20:31

...

Cela fait étrange de retrouver vie du bout des doigts devant la page du jour, possible, tant de temps de vacances sans vrai temps pour laisser l'esprit vagabonder seul de seul ou rêver loin encore plus loin, tant de réel de plein à *levivre dans une vie qui se continue dans un vécu en autisme...et deux semaines avec le jeune homme autiste, c'est beaucoup de rires, des sourires, des peines aussi,

c'est *levivre, quoi, en amour son tellement,

comme il est bon de *levivre en amour, son chemin.

Repost 0
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 21:58

...

Repost 0
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 19:47

...

La presqu'île de Crozon,

semble bien que ce sera,

par vents et bises,

à moins que le soleil,

revienne d'une fatigue...

L'œil récupère encore,

une glande lacrymale bouchée,

faut laisser le temps ô temps...

Sans précipitations, quoique,

le cœur éprouvé tambourine,

des espoirs en projets de rentrée,

aèrent la tête, un peu,

et c'est déjà pas si mal...

Quand son abrutie de vie,

agita sa sonnette si fort,

ces trois derniers mois...

Un jour c'est trop de trop,

de chagrins cumulés, pourtant...

*levivre, à vivre, à re-vivre, à pour-suivre...

Repost 0
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 20:41

...

La mer les pieds dans l'eau, samedi, la mer dessus des planches de bois, dimanche, la mer le long de ses rochers, lundi,

la mer,

il reste de ce jour, la tendresse des gouttes d'eau, les moules, les escargots, les coquilles coniques sur les rochers, le soleil, le vent fort, des foules d'ondes bien belles, qui récupèrent après un long périple ces mois,

il apprécie la beauté des lieux, le jeune homme autiste, un dix minutes plus longues à une sortie d'une pause café, comme quoi, tout ne peut être dans le *normal, dans un vécu en autisme, mais tant qu'il y a *levivre en plein dedans, c'est beau, c'est bon, c'est si précieux de vie dedans.

Neuf jours déjà depuis le retour de Lozère, c'est beaucoup, c'est peu,

et la tête se remplit de neuves pensées, encore, qui changent au fil des jours, comme *levivre donne à voir, à percevoir, à sentir, à ressentir.

Repost 0
24 juillet 2015 5 24 /07 /juillet /2015 14:51

...

Mi Août me reviendra que pour moi mes envies,

à recevoir donner,

en attendant *levivre,

à recevoir donner,

en enfants, en amis...

dès le Printemps,

programmés ces partages visés tendres,

dans les délices des sens dans le bel éveil de s'aimer.

Repost 0
22 juillet 2015 3 22 /07 /juillet /2015 21:16

...

Les cris d'un enfant, ses douleurs, l'insupportable de *levivre...impossible!

Incapable de visualiser des images insupportables...

quand déjà le vaccin pour enfant, fait mal en soi, le parent, le grand parent à distance.

On souhaite pour chacun, des joies, des bonheurs, des bons, des beaux,

mais au fond de soi, on sait bien que les hurlements, les peines, les mauvais, les laids,

c'est dans la vie aussi, sans *levivre en dedans en merveilles précieuses.

Ne pas se résoudre à accepter les laideurs, c'est rester vivant, d'émotions pures belles,

la création du monde pour qu'il souffre?!

la création du monde à adapter pour qu'il vive sans souffrances!

Et même si c'est parfois douloureux d'être son sensible,

c'est sans nul doute bien plus vivant que d'être son mort dans un carcan.

Repost 0
22 juillet 2015 3 22 /07 /juillet /2015 16:30

...

Cela fait du bien

La foi en *levivre

Quand il cueillette

Des beautés des bontés

Et ces dons merveilleux

Bien plus précieux encore

Quand ils se donnent

Sur un chemin difficile

C'est bon de les transmettre

Pour d'autres sur leurs chemins

Quand ils sont leurs plus simples

C'est tellement *levivre

Désencombré d'inutiles

Juste sur un chemin qui vise

Les lumières dans la simplicité

De *levivre en amour

L'amour donne des ailes

Et c'est longtemps après

Une fois traversé

Qu'on se surprend à être

Celui sur ce chemin

Il est à moi,?cela? cette?

*levivre ainsi fait de vécu

En amour on voit peu

Et c'est fort bien ainsi

L'amour vise la lumière

Repost 0
20 juillet 2015 1 20 /07 /juillet /2015 22:25

...

Une journée rang pli

Pas beaucoup de poésie

Quoique...quand m'aime

Lessives au garage

Valises vidées

A re-remplir en bas

Prochain départ

Dans huit jours

Juillet de partir revenir

Son RV avec la spécialiste

En autisme

Cela travaille beaucoup

Encore

On avance sur le chemin

Pour lui de lui

Un peu sonnée de solitude

Au retour

Cela bouscule

Son chemin de *levivre

En amours, tout jour

Encore et encore

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.