Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 17:33

...

Un café sur la place ce matin, les doigts tapotent un sms pour convier une connaissance si elle le souhaite, c'est bon d'oser déranger l'autre,

sortir de soi, à nouveau, cela fait du bien, ne plus rester dans l'ombre,

EXISTER!

c'est heureux ces échanges du matin, à deux, la copine de la marche du jeudi...

Quelle chance qu'on soit en 2015, depuis sept ans et demi ici,

et que bien moins est à construire...

Quelle chance quand des bouts de ciels jolis se donnent à soi, ou quand on peut se les cueillir vivants de vrai, de tout de vrai, quand on aime si fort...

en amoureuse de vie...la seule raison de *levivre...

Repost 0
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 17:30

...

Son jour c'est juste l'instant,

l'amour c'est sa seconde, vivante,

quand ma fille partie de Paris vers Bangkok, hier, avec son amoureux,

et qu'une bombe vient de tuer des innocents, à Bangkok,

les jambes coupés un instant, un sms sans réponse,

c'est heureux que sa sœur les ait eus, il y a une heure...

VIVANTS!

la vie cela reste *levivre,

personne ne tient sa vie à vie...

Merci ma chance du jour...

Repost 0
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 14:49

...

Un jour on s'étonne s'entendre dire stop, mais cette fois, un stop immense, une rentrée en cap visé différent, encore, une autre piste tentée, pour se porter mieux, redevenir soi léger,

des chagrins cumulés ont réussi à faire oser cet envol, plus encore,

un jour on n'en peut plus, et les pas assez, les trucs qu'on entend nous passe au dessus,

en lâcher prise réel...

Pourtant il reste une belle place pour accueillir la chère petite fille et sa maman, après demain, son papa en douleurs ce week prochain, ce fut un tel chagrin que ce refus d'autorisation de séjourner sur le sol français, pour ses parents, pour lui, pour nous tous...des grand parents camerounais empêchés de venir quinze jours en France, pour découvrir leur petite fille de quatre mois et demi, de tout de vrai, la première quinzaine d'Août si lourde, pour chacun...

Des tas de trucs successifs peuvent précipiter une crise existentielle immense de plusieurs mois, depuis mi Avril...

et C'EST une chance énorme, bien plus peut être une sérieuse volonté de s'en extraire, qui donne à ce jour, un parfum, des sons, des désiratas amoureux, encore,

car en amoureuse encore et encore, la vie partagée est plus jolie encore, dans son réel, avec charme parfumé, des tendresses pleines, de la joie pure, que d'être là...

Mon écriture débarrassé de bien trop sombres, pas à elle, mais à d'autres proches, semble gargouiller ce matin de belles réalités si bonnes.

Chaque jour en amour, plus encore...je largue les trop, que je peux détacher de moi.

Et comme il est bon, de suivre les traces d'un petit poucet dans un merveilleux voyage.

Repost 0
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 23:02

...

Un week plus léger que lourd, des tendresses, cela fait du bien, le sourire revient en masse, et puis des immenses chagrins traversés, derrière. C'est plus léger de temps passé, de temps qui passe, comme il se passera...

Repost 0
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 07:11

...

Le volet laisse entrer un air vif ce matin, son réveil à 8H. Ce froid saisit au réveil, un bon café, des échanges. Puis le soleil déjà, pourtant un pantalon en jambes laissera la jupe d'hier pour plus de chaud. Du calme, un peu trop, des pensées, encore elles, le départ vers l'autre logement, puis leur ciné qui reprend, le temps d'Automne d'hier parle aujourd'hui du Petit Prince en vues.

Pourtant il est déjà là dans le petit séjour, si élégant ses délicats avec la vie, les essentiels, le jeune homme autiste, il m'a appris tellement, et je n'arrête pas de *levivre son chaque instant joli que la vie peut confier.

Cette rentrée avec double prise en charge, en ESAT SA ESAT, et au Foyer d'Hébergement, lui fait du bien, à moi aussi. J'ai du mal à concevoir ma vie sans ces coins de liberté. Alors que oui, un peu de panique, des vides, des trop, fin Juin, pour penser aborder et vivre les vacances appelées ainsi. Le mot vacances va bien mieux à ces jours de cette semaine de ce week à venir, sans les trop de trop, un week c'est bien, et les temps avant et après le mercredi, sont bon pour vivre sans la priorité autistique à vivre ici quand le jeune homme, mon fils, est là. Mais SES vacances restent essentielles pour lui aussi, de vraies vacances douces.

Cette rentrée fait du bien de bien où elle passe, les veines se reposent, reprennent de bels actifs pour se sentir bien, dégagé du subir une vie pas choisie sur ce chemin en autisme. Juin me ressentait presque incapable pour cet été à venir, la tête en refus d'en faire encore autant

et puis, il a fallu du temps pour porter légère cette casquette de grand parent,

on se demande comment on pouvoir aimer encore, plus, encore et encore, et finalement, le rôle de grand parent est si différent de celui de parent, pourtant en grand parent à distance c'est le manque qu'il a fallu traverser, l'impuissance d'aider...cela va, les grandes souffrances derrière...

et puis, l'été fut vécu en tels apports pour lui encore, que...

c'est bien.

Repost 0
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 19:55

...

Un moniteur arrive près de la toto, *il parle avec le directeur.

A savoir que devant la grille, plus de voitures, plus de bus, plus personne, sauf ce moniteur

et moi au volant,

*c'est peut être pas une bonne idée de vous demander d'aller vers l'accueil!

On se regarde, je dis *me semble bien que non...

Et le voilà qui arrive, sous le parapluie du directeur, en grande conversation..

* Vous mettez la valise comme d'habitude? lui dit il.

No réponse.

* Cela change...aujourd'hui c'est sur la banquette. Recule mon sac! Le tapis rouge pour ce premier vendredi, et la direction qui tient le parapluie...et je m'éclate de rires.

Le directeur sourit.

* Des changements cette semaine, 1/3 de l'effectif...et des regroupements dans certains ateliers, et son moniteur en vacances, et d'autres en vacances, et lui dans un autre atelier cette semaine...

Aurevoir, bon week. Bon repos.

Il rentre, je suis heureuse, qu'il en soit là, même si ce petit bricbroc devant des tas de changements cette semaine. Et je me dis qu'en plus, la dame des mardi et vendredi, en vacances, trois vendredis et deux mardis, et ce vendredi seule à seul avec lui.

* Qu'est ce qu'on fait?

* On va au cinéma! il pleut.

et quelle chance ce cinéma dans ce bourg, depuis Mai, ma première fois pour moi, sa troisième pour lui. Celui près de la mer c'est pour demain, puisqu'il pleuvra encore...ce jour d'Octobre d'aujourd'hui, encore pour demain?! Pourtant on a vu " Floride! . Demain *Le petit prince...

Une valise un peu chargée, de son linge sale, plus du propre, mais c'est la rentrée, SA rentrée, faut pas rêver, car même si il est au top, si génial, souriant, soucieux de s'appliquer, gai de recommencer des séances d'orthophonie depuis ce mercredi... Mon fils est autiste et je l'aime.

Repost 0
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 20:33

...

Un été si chargé jusqu'à présent, tant de leçons de vie, tant à apprendre encore que la sautille du jour fut légère, même si un repassage de quinze jours, bien des nettoyages dans le petit hall, les deux hirondelles et leur trois petits, font un tintouin si amoureux d'aises, le quatrième oisillon mort dans la plante dessous le nid,

il faut voler pour *levivre son temps, prendre et prendre son envol sans s'arrêter de *levivre,

c'est si bon d'être en vie,

après bien des tourmentes de cœur, cela donne de jolis tintements que de *l'écrire *levivre, et puis des flux doux dans les veines, moins de vertiges, une humeur redevenue souriante,

la vie est, et qui vivra verra...dixit celui celle qui ViVat avant moi...

Et cette force ViVe de ce jour m'étonne de regrimper si fort, si léger, si inattendu encore, comme c'est bon,

je te prends ma vie *levivre, je reprends de la vie, encore encore, et puis cette année de plus, le six de ce mois,

c'est aussi là, dans un coin de quelque part, et comme c'est émouvant et éblouissant, ces milliards de coins en soi, un puzzle si précieux, que *levivre d'être *l'être...

Ma vie, je t'aime, tu es ma tendre complice dans les replis de moi, et on veille sur nous, hein? que oui...on se donne la main, on court, on rit, on se surprend à être en vie qu'en vie, pas à genoux, LIBRE, plus et plus encore, pour de belles matières de vie,

avec la douce envie d'une simplicité de vie au plus près,

de l'amour, de l'amour, encore et encore...

Repost 0
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 20:31

...

Cela fait étrange de retrouver vie du bout des doigts devant la page du jour, possible, tant de temps de vacances sans vrai temps pour laisser l'esprit vagabonder seul de seul ou rêver loin encore plus loin, tant de réel de plein à *levivre dans une vie qui se continue dans un vécu en autisme...et deux semaines avec le jeune homme autiste, c'est beaucoup de rires, des sourires, des peines aussi,

c'est *levivre, quoi, en amour son tellement,

comme il est bon de *levivre en amour, son chemin.

Repost 0
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 21:58

...

Repost 0
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 19:47

...

La presqu'île de Crozon,

semble bien que ce sera,

par vents et bises,

à moins que le soleil,

revienne d'une fatigue...

L'œil récupère encore,

une glande lacrymale bouchée,

faut laisser le temps ô temps...

Sans précipitations, quoique,

le cœur éprouvé tambourine,

des espoirs en projets de rentrée,

aèrent la tête, un peu,

et c'est déjà pas si mal...

Quand son abrutie de vie,

agita sa sonnette si fort,

ces trois derniers mois...

Un jour c'est trop de trop,

de chagrins cumulés, pourtant...

*levivre, à vivre, à re-vivre, à pour-suivre...

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.