Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 11:28

...

il y eut des chagrins bien trop lourds cumulés, mi Avril mi Août, un sacré bilan si pesant d'ans vécus, et de jours présents à vivre en enfants, TROP!

il y eut, ensuite, une certaine libération, pour ne plus se rendre malade,

il y eut, ce fin Août, à quitter bien trop d'ombre,

puis,

ces trois semaines de Septembre,

cette douche de cordes immenses, devant ce tilleul, sur cette digue, une heure, hier soir,

c'est essentiel de dénouer bien vite une gorge qui se serre bien trop vivement...

*LEVIVRE ma belle raison d'EXISTER,

A VISER la lumière plus et plus encore, c'est bon de sortir des noirs,

et d'accueillir, cueillir, me recueillir, avec LEVIVRE, plus encore,

un si bel ART de levire, mes idéals, encore et encore,

pas formatée, désabusée, de mort lente, résignée,

YAOUH,

tout cela derrière, pour RESTER VIVANTE, et le ressentir si fort LEVIVRE,

cela donne des envies et des envies de belles matières à *LEVIVRE.

Repost 0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 11:04

...

Une vie tranquille sa sereine, est ce que cela peut exister tout de plein?...

Ce qui m'arrive, c'est une immense libération, après en avoir connu des dizaines en amont,

c'est ainsi un parcours lourd qui s'allège à mesure que le temps s'avance...

Liberté de me ressentir soulagée en mesurant ce chemin derrière, qui le conserve tel qu'il est, au jour d'aujourd'hui, mon fils autiste...

tout de fluide hier soir, ce matin, que des fatigues douces d'être en présence, et du franc bonheur à m'éclater de rires, quand il me dit, comme la remontée dans le Nord, c'est pour après demain:

*je pourrai m'acheter des petits trucs bons , sur Lille

et comme il sourit et rit,

je m'éclate de rires,

quel bel départ de matin ses 8H30...

Mon destin est tel, et je l'aime...

J'ai tant rêvé à un autre, si longtime, des ans, j'y ai mis tant d'énergies aussi, pour y arriver...

Et puis, il y eut ces réalités si lourdes d'archisysmiques en Février 2012...

SAUVER MON FILS, fut ma priorité, et c'est fort bon en moi...

pourtant ce fut déchirant de laisser d'autres rêves sur le côté...

Mais penser, oser le tout pour le tout, se démener dans des cent sens, avec comme objectifs, de libérer mon fils de camisole chimique, de rallier ESAT, Foyer d'Hébergement, pour son épanouissement ( de vrai acquis, aujourd'hui! )...

YAOUH, mais quel parcours derrière,

EN AMOUR de mon intense, de mes folies d'aimer au plus près,

COMME JE M'AIME!

et quand je regarde derrière, en me posant un peu, après le marché, ses cafés tendres, une gâterie, j'y vois un sentier de si belles lumières que *levivre m'a tendu...

Je remercie si fort, chacun qui m'offre de son amour vivant,

pour m'ETRE AUJOURD'HUI!

Repost 0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 22:03

...

La reprise de la gym, son aller, avec ce travail avec le téléphone, en toto, l'appel, le sms, dimanche cela avait été plus compliqué...

La dame des mardi et vendredi, à qui j'exprime le cadre de ce mardi,

déjà, sa réussite à lui, SEUL, de sa sortie de l'ESAT, à pieds, pour la rejoindre, au bout d'un chemin...Bravo...

Et puis son enveloppe pour l'inscription, qu'il remet, seul,

le temps d'un goûter juste avant, sur un banc, devant les canards et les cygnes,

et dans le temps de la gym, mon retour sur la digue, il pleut à torrents, le soleil ce matin, la jupe pour sa dernière sortie de l'année, mon infusion cette fois, et le débouli des années passées dans ce lieu, face à la mer, lui à sa gym, ces quatre dernières années avec de l'aide compensatoire. Des nostalgies douces, des très rudes,

et puis, une espèce de bilan, un truc massif qui tombe,

TOUT CELA POUR EN ARRIVER Là...

Où? au final...une fois bien des luttes bataillées...

A aujourd'hui ainsi fait, mes énergies sont là,

mais j'ai perdu aussi beaucoup dans ce chemin précipité des quatre derniers ans...

Tout n'est pas blanc

Tout n'est pas noir

Peut être noir et blanc

teinté de bleu de rouge

Repost 0
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 09:02

...

Un beau de bon moral, sauve de tellement...comme ce truc d'hier... une déception pour une confiance donnée dans un accompagnement limité en court temps,

c'est bon de voir, c'est bon de savoir,

afin de réajuster une vue plus aigue encore,

tant pis pour le désir de l'aidant qui n'en a fait qu'à sa tête, par plusieurs fois hier,

LE PARENT RESTE LE DECISIONNAIRE, toute sa vie, et à lui espérer au parent, une tête qui tienne au maximum sa route, sans déroute...

Ce fut un de mes conseils, donné à ma fille, dans la recherche de la nounou, pour ma si chère petite fille aimée,

* communiquez, sache au maximum ce qui se passe ( elle a mis un cahier de liaison), fais part de tes désirs, toi en mère et le père, vous êtes d'abord les éducateurs de votre enfant ...

UN ENFANT C'est innocence sacrée, et l'adulte devant, a le devoir obligé d'éduquer, prendre soin, pour le meilleur de l'enfant, dans le présent, en avenir visé...

DANS LE GRANDIR A RESPECTER!!!!

Et savoir mon fils autiste, parlant, disant, c'est confortable, rien ne lui échappe de divergences de vues par l'aidant, de non respect de mes désirs pour son bien être...et c'est bien!

La Roche Bernard encore avant ...des vues encore, des partages, puis Vannes,

C'EST *LEVIVRE EN PLEIN DE CHOUETTE DE VIE

Repost 0
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 13:58

...

Les sens captent ces jours de fin d' Eté, avec immense plaisir, comme pour le contenir plus encore, dans son petit grenier de grains vivants pour l'Automne à accueillir de pied bel œil,

le corps souffle, expulse en cet instant, inspire de l'air frais qui arrive par la fenêtre ouverte,

il est sorti, la dame lui a confié de rentrer à pieds, comme il y a trois jours,

je l'imagine, gai de ses capacités trouvées, c'est bon, c'est bien,

et les rejoindre dans deux heures, me va fort bien,

la défusion, fait tant de bien, plus et plus encore, quand on aime, et quand on aime avoir grand plaisir à se retrouver sans la surdose...

UN BEL WEEK A VENIR, sans en douter, en agréables énergies d'amour à recevoir donner...

Repost 0
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 21:10

...

C'est bon ce Septembre en fin d'Eté, les jambes nues, la légèreté de la gambade, c'est bon de donner son minois au soleil, encore, d'accueillir tous ses rayons moins brûlants si délicieux,

le corps ne se lasse pas des tendresses, il cueille accueille sans limites, et c'est bien,

c'est bon de se faire du bien,

c'est beau de se faire du bien.

Repost 0
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 20:41

...

Le beau, le bon, sauvent des pires,

le bel amour, être amoureux, un médicament puissant,

la légèreté si agréable, cela fait du bien,

et se ressentir sa sautille,

donne des énergies immenses,

cela fait du bien de se donner à d'autres,

en amour, la vie est si bonne.

Repost 0
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 16:11

...

Les rêves d'Europe, pour ceux qui quittent tout, par choix obligé,

ces regards d'enfants, c'est assister à beaucoup de rêves encore,

et c'est bien,

c'est impossible de se résigner,

LEVIVRE, c'est un délicieux combat, parfois, une lutte horrible, parfois,

et dans tout cela, OSER USER ABUSER DE SA VOLONTé, guide, vers des meilleurs...

Repost 0
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 15:58

...

La volonté de *levivre

En soi dépend de soi

Bien avant cette main

Que peut nous tendre autrui

Un partage son fort

C'est juste une impulsion

Le déclencheur d'oser

Peut être c'est l'essentiel

Comme son vouloir *levivre

Le plus simple, le plus bel

UN ART DE BEL LEVIVRE

Repost 0
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 15:52

...

Je me souviens, hier, ce grand moment de dix heures,

quand, SEUL, à le traverser le marché d'ici bas,

pour la première fois depuis sept ans et demi ici,

c'est au delà de l'au delà,

à clamer au fond de moi, en tendresses jolies,

I AM IN LIBERTY,

mon aide de Nantes, précieuse, une docteure sa rare,

et puis sa nièce autiste,

alors elle me donne force,

quand le père me les avait si souvent retirées,

chaque traine ne déraille pas,

l'attentat reste rare, un avion son crash si peu,

s'ôter *levivre vivant, c'est se suicider vivant...

et mort, le moral tombe, et avec lui les forces...

JE VEUX, JE TE VEUX L I B R E, MON FILS,

le plus possible, bien peu sont kidnapés,

ou abusés, ou en moyens pas assez fort pour REUSSIR,

IL FAUT OSER POUR SAVOIR,

et ma grande liberté en cavalière seule,

à pulvériser les pensées sombres, noires, enfermantes...

JE ME RETROUVE, C'est mieux!

Repost 0

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.