Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 15:16

...

C'est bon cette trêve, après tant de multiples stress puissants, ces derniers six mois,

il n'y a pas d'autre beau choix, que de penser se ressourcer au maximum, d'engranger de l'air, des beautés, des bontés,

le chemin devant, est à marcher encore,

et penser tenter envisager de lui offrir un parcours qui le soutienne, l'aide, le jeune homme autiste,

ce n'est pas rien, à s'oser être,

le téléphone, appelle, raccroche,

parfois c'est avec un sourire,

parfois c'est avec agacement,

 

sur ce parcours en Humanité réelle à vivre, pas d'autres choix, quand accompagner un être démuni, mérite tant et tant d'efforts à fournir dans ce bel ouvrage de vie,

 

alors quand on touche à une fibre d'attention, d'écoute,

alors quand un rendez vous pour échanger partager se questionner, pour le meilleur encore,

 

c'est simplement de son simple Humain d'être,

 

c'est éprouvant de palpitant, d'émotions riches si belles.

 

car, après ce vécu de vingt cinq ans, derrière, c'est que la vue voit un peu plus,

et notamment ce qu'il ne faut pas faire dans un parcours en autisme.

Même si l'être autiste adulte a acquis des stratégies pour berner son entourage car il peut faire,

dans son intérieur profond, il reste autiste, fragileeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee,

IL NE FAUT JAMAIS PERDRE CELA DE VUE,

et sans cesse se renouveler, adapter, faire valoir sa vue de parent aidant de vingt cinq ans, qui voit déjà un peu plus *levivre qui allège ses efforts à fournir au quotidien.

 

Chaque jour est une lutte, pour un autiste de vingt cinq ans, ET IL FAUT LE CLAMER HAUT ET FORT!

 

UN ETRE EN SOUFFRANCES AUTISTIQUES MERITE BIEN DES EGARDS AUTOUR DE LUI!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.