Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  • ... (27/04/2017)
    Comme le vide son immense quand avant hier ses six entretiens avec six personnes, que la tête marche ses pas hume les douceurs plus encore, se refuse de se projeter pour ne pas être déçue, alors quand l'inespéré tombe, c'est propulsant de faire la remontée...
  • ... (27/04/2017)
    Merci le ciel que j'aime quand tu donnes de l'amour J'en frissonne, le nez coule, les yeux se sèchent leurs pupilles Un sms il a eu sa proposition sur Nantes Mes deux petits enfants dont celui à venir Yaouh mais comme c'est fort De les savoir quitter...
  • ... (27/04/2017)
    Un chocolat sur la place, puis une lessive en route, un autre café en papotes l'amie, et puis une belle marche malgré un froid si grand, les pieds nus un peu froids, les mains dedans les poches, comme cela fait du bien cet air vif ce soleil, c'est une...
  • ... (27/04/2017)
    On ne déloge pas un jeune homme autiste, en claquant les doigts d'un coup d'un seul, pour juste les jolis pour soi plus encore, pour le deuxième petit enfant à venir, il y faut marcher et penser et remuer des réalités obligées, et si cela donne d'abord...
  • ... (26/04/2017)
    Les valises sont prêtes, pour remonter dans le Nord, plusieurs longs jours, de la neige fondue recouvre little garden, les vitres de la Toto, blanches, il fait froid, c'est une fin de mois étrange, à chercher un autre lieu, à chercher voir où, se poser,...
  • ... (24/04/2017)
    Et quand le ciel sur terre permet, de recevoir tranquillement des connaissances d'Ouest, un samedi soir, dans un vécu ses doux en autisme, même si un chouya de crackboumhue juste avant leur arrivée, puis un dimanche matin vers Vannes la jolie, Arradon...
  • ... (22/04/2017)
    Le réveil avec le soleil, son lever tôt son petit déjeuner au visage radieux, et comme je monte ensuite, le voilà rendormi de son réveil matin tôt de 7h30, et cela me fait sourire, comme le tendre week à *levivre, ce week, juste à se laisser aller à nos...
  • ... (21/04/2017)
    Et je souris *levivre En pensant qu'en valise Un rasoir, une chaussette Sa tétine, un dentifrice De deux filles D'une petite fille Et aussi d'une amie Oubliés Little Home C'est de la poésie De les serrer bien fort Du souvenir vivant De leurs présences...
  • ... (21/04/2017)
    Tendres palpitations, frissonnis doux heureux, les petits cris des hirondelles dans le couloir, pas encore vues, juste des brindilles sur le sol devant la porte, juste leurs ailes affolées comme les enfants descendaient l'escalier, il y a déjà six jours,...
  • ... (20/04/2017)
    Le petit vase a fané le lilas sur le confiturier, par la fenêtre devant le petit bois, celui en branches leurs sèves, est si beau en dehors, le vase restera vide quand il sera vidé, le lilas bel son libre, est bien mieux tout dehors. Le soleil est fort...

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.