Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 20:38

...

Je reviens, je reviens de si loin, je reviens un peu à moi, et cela me rend plus légère, juste un peu et c'est mieux,

et cet ordi porté pour passer de 8 à 8.1, chez PC 44, et qui le jour même, il y a 5 jours ne me permet plus internet, et l'état second qui ne permet pas de le porter à nouveau en réparation, c'est heureux qu'hier, plus de forces revenues, ont permis,

récupéré ce soir, il était infecté par un virus,

un peu comme moi, des burns en dedans avaient atteint le goût de *levivre,

trop de précipitations encore, il y six jours,

la juste envie de faire le tour du monde, loin si loin,

et puis, le retour, le revenir, fait du bien,

quand on a aimé vraiment, on ne peut oublier et c'est bien,

et c'est mieux, de se laisser envahir en dedans par des sentiments doux, des douceurs, de tendresses, bien mieux que de la mélancolie,

c'est facile d'être gaillarde, après un jour pas trop mal, même si engagé speed de lourd avec le jeune homme autiste au lever, après son petit déjeuner, ce matin, dans sa non envie de se laver, se raser, la matinée fut belle, le midi, l'après midi, la soirée,

alors quoi demander de plus,

c'est ce que je voulais non???l'accompagner encore et enocre pour le guider en autonomie le plus possible, en choix possibles le plus possible,

mais bon parfois c'est si léger d'être égoïste, de regarder par derrière, toutes mes abnégations de vie propre...

c'est moins lasse, que se passa la journée d'aujourd'hui, les cuves moins pleines, à ne plus les remplir de trop, à les cultiver de beaux temps à se ressourcer seule, aussi...

C'est bon de se donner mais un jour cela peut craquer fort...

C'est derrière, ces temps plus lourds, de bouleversements de sens immenses de vie, un décès une séparation, c'est tout cela, c'est de la vie pleine qui est vidée d'un coup, et se reconstruire prend du temps...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.