Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 18:03

...

C'est impossible de poétiser cette fin d'année qui se termine,

quand la vie passe touche à sa fin, c'est bouleversant,

mon regard se tourne vers ma petite fille, si superbe, je la trouve ...

c'est une petite chérie,

alors mes sourires vers elle,

j'espère au moins, pour elle, quatre jours avec eux, paisibles, le plus possible,

*levivre laisse tranquille ceux qui ont froid quand c'est Noël,

duvette les, apaise les, câline fort leurs coeurs transis,

et que si seulement, si seulement, cette petite ode,

pouvait avoir des pouvoirs étonnants,

que le monde vive, se contente de vivre, aime en aimé, encore encore...

pour que la paix la joie la vie, se donnent la main, se quittent pas,

loin des aimés, c'est douloureux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Annick 22/12/2016 22:40

Ma mère est rentrée chez eux avec le peu de vie qui lui reste. Le docteure traitant la trouve encore moins bien qu'avant son mois d hospitalisation .
Et je croise les gens en fête et ma solitude si vive, avant ces huit jours en famille.
C'est une triste fin d année.
Pour reprendre des mots de ce soir à ma mère...
''''Cela dure beaucoup trop longtemps.
Etma gorge se serre devant une fin de vie...
Impuissante humble aimante bouleversée ...

Pour mes grand parents ce fut tellement moins douloureux puisque plus à distance avec mon bébé dans le ventre.
La distance entre le Nord et l ouest semble si près dans des émotions telles...

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.