Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 12:30

...

J'ai au fond du coeur, tes petites comptines, mais comme tu alignes si bien une dizaine de mots à la suite,

et puis je fonds quand tu dis *n oublies pas mes petits souliers...^petit papa Noël,

et quand je te dépose à midi chez Chaïda, ta nourrice indienne, j'aime son coeur si bon qu'elle te donne, elle a deux jeunes garçons, tu es une petite fille, qu'elle chérit beaucoup, et quelle chance tout cela d'amour reçu,

et quand je viens te rechercher après ton goûter, quand tu veux rester avec elle, mais comme je suis heureuse que tu pleures de partir avec moi, tu la connais bien, moi tu me vois si peu,

et quand on marche ensemble, que tu papotes, ô comme j'aime ces moments là,

et quand on marche le trottoir bordé de murs de pierres d'Evry Village vers la petite supérette toute petite mais qui a beaucoup,

et quand tu grignotes le pain d'épices d'ici,

quelles chances de vivre intensités ensemble, que tu souris à tonton Jean Sé, Grand Papa, au téléphone,

ton Hallo avec ta petite voix, comme tu détaches si bien chaque syllabe, comme tu galopes, comme mon plaisir est grand de t'apprendre à descendre un escalier,

ô oui comme je suis paisible de te voir aussi bien ma petite chérie.

Tu fus les pépites de mes yeux, ces jours avec toi, et mes yeux brillent encore,

j'habite ici c'est vrai, mais bien plus c'est toi aussi, tous mes aimés qui m'habites, dans le lieu d'ici qui est ma maison ouverte dans les rayons de soleil vers le Nord, Evry, les ondes qui m'apportent des ondes d'aimés au loin.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.