Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 19:24

...

Comme je l'aime ce jour même si fort fatiguée...

Il m'appelle ce soir valide le départ en vacances ce dimanche à 10H,

oubli du Foyer de confirmer les jours à l'Esat, et comme ils disent gérer en pont possible à présent entre Foyer et Esat, QUELLE VICTOIRE, je me suis tue...et gloups...crackboumhueeeeeeeeeeeee...

Je lui dis à vendredi 16H, je m'éclipse trente minutes pour accueillir la nouvelle dame,

et mon fils, celui là, un de mes trois enfants que j'aime, que j'ai eu le plaisr d'entendre

leurs trois voix, ce soir, en mère comblée, même si les deux filles débordées,

dans une vie infernale, MAIS DANS QUEL MONDE ON VIT, ON VIVRA?!

-

Quand ce matin, à nous trois, encore des tensions immenses, quand le regard du père

ne voit pas d'un regard à percevoir l'autisme, et sait, en plus il sait...

-

Quand hier l'aurevoir de la dame des mardi et vendredi, que j'ai soutenu

dans des épisodes douloureux, avec humanité,

cet épisode trop long, il fut trop douloureux ces trois semaines,

et quand dans son aurevoir, son * sans rancune,

j'ai envie de rire aux éclats, d'être heureuse de lui avoir dit *mais quel jeu vous jouez?!

incroyable! mais vrai! merci la vie de m'apprendre...à moi l'enfant innocent sa naïve...

-

quand avant hier ma mère me dit ne plus savoir trop avaler, si peu manger, qu'elle a envie de poisson froid,

quand je lui parle du poissonnier de Wattrelos,

mais mon père n'est plus fiable à ses yeux, dans ses achats,

et puis impossible pour elle de trouver les connections avec force pour téléphoner,

oser ce nouveau...

J'appelle la poissonnière inconnue, si gentille, elle comprend , elle comprend, yaouh,

accepte de recevoir mon chèque ensuite,

*****ma mère s'est régalée avec son assiette le midi, mon père aussi,

ET PUIS, ma telle peur quand aucun décrochage du combiné à 11H et 11H30, mon appel aux urgences au cas où...puisqu'il suffit d'une seconde pour t'arrêter madame la vie...

je garde son message sur ma messagerie, pour conserver sa voix en bonheurs,

et au loin me reviennent les mots au téléphone de mon frère, il y a deux trois ans,

au retour d'un séjour en hôpital pour ma mère, son placard vide, ou presque, mais

dans sa vue à elle, VIDE...

et comme je contais à mon frère....

* si elle avait téléphoné on aurait porté une gamelle!

-

MAIS DANS QUEL MONDE ON VIT?!

dans ce monde de guerres,

chacun son territoire, sa vie, sa carrière...

à en oublier son enfant, son parent qui vieillit...

-

j'aime le cher monde en France d'avant,

ce monde d'à présent, je te déteste bien souvent...

pour ton hypocrisie, ta peur d'aimer, ta bestialité,

tes dorures, tes costumes pour des bals d'humains déshumanisés...

-

allez youps je l'aime mon petit bout de vie, ce soir...

-

j'avance...DEUX JOURS PLEINS EN BRIOCHES,

Cancale,

la formation à Angers le 17 Octobre...

-

j'avance d'un je vous aime à ma façon d'aimer sans calculs...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.