Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 21:42

...

Quels bonheurs de retrouver le petit jardin, ce midi,

si délaissé puisque grillé par le soleil,

il pleut en début de matinée,

et déjà, les mousses se verdissent,

des petites feuilles sur la terre de gazon disparu,

-

et puis la joie de ressentir cette poussée dans la fraîcheur,

-

à l'intérieur, le bulbe d'amaryllis verdit imperceptiblement,

mais c'est qu'il est vivant,

little home se lave un peu, si négligée pendant l'été en dehors,

car s'évader, s'échapper, chaque jour à l'ordre du jour,

sous tant de chocs émotionnels puissants,

-

aujourd'hui, je te remercie de m'avoir fait grâce des trop pleins...

un mal de tête, se libère,

son second essai à l'aquagym des dits normaux, superbe encore,

le responsable de la communauté de sillon, si souriant,

*on y est arrivés,

ensemble,

mon fils, lui le responsable et moi la mère,

même si une poussée d'adrénaline encore,

quand la dame des mardis, ressort à l'accueil,

pas de slip de bain dans le sac, elle l'a oublié en enlevant la serviette à sécher,

alors, je sens bien qu'elle est déjà partie, dans sa vie à elle,

je speed en espérant que l'autre sac de piscine est bien dans la Toto restée au logement,

Ouf, il est là...

encore quelques mardis négociés avec l'organisme de services,

nos routes se quitteront, LA VIE DECIDE, même si elle dit à mon fils qu'il la reverra...

qu'elle ne l'abandonne pas...qu'elle doit faire sa formation pour changer de vie...

-

la vie elle révèle en la vivant,

alors on verra bien,

le détachement soulage, c'est si vrai...

-

un jour, plus une goutte de chagrin ne peut entrer, peut être,

même si la sensibilité est là, si dense...pour la création...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sedna 05/10/2016 09:53

Je decouvre votre blog chez un ami commun... Je vais lire un peu plus loin vos articles. Amicalement

A 05/10/2016 22:40

Bonsoir Sedna,
chez quel ami m'avez vous lue... Belle soirée.

Texte Libre

Mes écrits, mes pulsations mon âme, mes images, merci de les laisser, ici, dans mon nid d'être.